HAC
L’actualité en direct
Notre page Facebook HAC FANS 1872 réunit plus de 14 K abonnés qui suivent chaque jour l'actualité du club et de ses groupes de supporters.

CONCOURS
Pronostiquez la nouvelle saison !
Comme chaque saison, INFOHAC.COM vous offre la possibilité de pronostiquer tous les matchs officiels du HAC. Cette année encore, vous allez pouvoir deviner les scores et vous mesurer aux meilleurs pronostiqueurs Ciel & Marine. A vous de jouer dès maintenant !

PHOTOS
HAC-Grenoble (1-1) | 49 photos HD
Vous pouvez télécharger les photos via la galerie sur le site FlickR

Vous pouvez aussi lancer le diaporama plein écran : Le diaporama du match en plein écran


PHOTOS
HAC-TOURS(2-0) | 44 photos HD
Vous pouvez télécharger les photos via la galerie sur le site FlickR

Vous pouvez aussi lancer le diaporama plein écran : Le diaporama du match en plein écran

 
 
 Vous n'êtes pas connecté
 Connectez-vous ou créez-vous un compte gratuitement
Le forum officiel des Supporters du HAC -> Discussions générales Page : Préc.,1,2,3
Auteur Message
Rodjor
image du rang
[Internationnal]

Rodjor
[Déconnecté]

Nb de messages : 7411
Posté le: 10 Mars 2019 10:06 || Sujet du message:
.

[Ce message à été édité par son auteur pour la dernière fois le 10 Mars 2019 10:10]


________________
Je ne suis pas superstitieux ça porte malheur.
Revenir en haut Voir le Profil
Partenaire
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 17 Mars 2019 18:23 || Sujet du message:

Football - N2 : Oissel enfonce le HAC (

Rarement en position de force et rapidement réduite à dix, la réserve du HAC a logiquement concédé un nouveau revers face à une formation osselienne bien en place et appliquée (1-2).

Sabri Toufiqui bien pris par la défense osselienne : comme un résumé de l’impuissance havraise hier soir.
Abasse Ba n’avait pas tort. L’équipe du CMSO est toujours bien en place. Et hier à Gonfreville, ses protégés l’ont donc appris à leurs dépens. Mais plus que la défaite, c’est la manière avec laquelle les Havrais ont géré les débats qui pouvait interpeller au coup de sifflet final. « On n’est pas bien entré dans le match », concédait d’ailleurs le tacticien des Ciel et Marine. Il faut dire que dans l’engagement, les locaux n’ont jamais paru en mesure de répondre au défi tactique imposé par les visiteurs. Car excepté ces quelques fulgurances d’Alan Dzabana, qui servait d’abord un Hervé Bazile peu inspiré (16e), avant de partir en solitaire défier l’impeccable Issa Coulibaly (29e), il n’y eut rien ou prou dans un premier acte maîtrisé trop tranquillement par des Osseliens appliqués dans la circulation du ballon et dans l’art du hors-jeu.

Toutefois, le long round d’observation imposé par les vingt-deux acteurs n’offrait guère plus l’occasion aux hommes de Romain Djoubri d’approcher le but adverse. Seul Kévin Mendy en tout début de rencontre avait pu, timidement, s’y essayer (3e). Jusqu’à ce fait de jeu, incontestablement le tournant du match. Sur un long dégagement d’Issa Coulibaly où Sillemane Séné, tout en vitesse, grillait la politesse à l’arrière-garde havraise. Dans la surface de réparation, Jean-Baptiste N’Guessan, déjà averti, commettait l’irréparable.

Un CMSO efficace
Tandis que l’ex-ailier du club doyen transformait l’offrande, le défenseur havrais, lui, rejoignait prématurément les vestiaires (0-1, 26e). Une nouvelle erreur de jeunesse qui sonnait dès lors comme un véritable coup de massue pour des Ciel et Marine déjà bien trop empreints au doute. D’autant qu’au retour des vestiaires, Tiago Moura, très remuant sur son côté gauche hier, allait porter l’estocade. Au terme d’un bel enchaînement technique, l’attaquant brésilien offrait en effet à Christopher Mayulu le but du break (0-2, 48e). Sans pour autant se montrer transcendants dans le jeu, Ibrahim Dembélé et ses coéquipiers, d’une efficacité offensive quasi insolente, se jouaient ainsi d’une formation havraise bien trop timorée pour prétendre exister. Il fallait au contraire attendre l’heure de jeu et cette ouverture lumineuse de Sabri Toufiqui à destination de Romain Basque pour entrevoir enfin un signe d’espoir côté havrais (1-2, 59e). Seulement, ni ce dernier, qui d’une frappe faisait une fois encore briller le dernier rempart visiteur (64e), ni Alan Dzabana (66e), pas plus que le buteur havrais sur coup franc (72e) ne parvinrent à remettre les pendules à l’heure, les ultimes banderilles revenant même au CMSO par l’intermédiaire de Tiago Moura (74e) et Ibrahim Dembélé (78e).

À GONFREVILLE, OISSEL BAT LE HAC ( 2 À 1 (0-1)
Arbitre : M. Korbas.
Spectateurs : 150 environ.
Buts pour le HAC ( : Basque (59e) ; pour Oissel : Séné (27e s.p.) et Moura (48e).
Avertissements au HAC ( : N’Guessan (8e, 26e), Kechta (89e) ; à Oissel : Pelletier (50e), Ouadah (85e).
Expulsion au HAC ( : N’Guessan (26e).
HAC ( : Y. Fofana – Tiéhi, Hauguel, Sanganté, N’Guessan – Gueye, Basque – Toufiqui, Abdelli (Diaby 66e), Dzabana (Cissé 66e) – Bazile (Kechta 88e).
Entraîneur : Abasse Ba.
OISSEL : Coulibaly – Pelletier, Dopud, Houla, K. Mendy (N’Tsikassissa 58e) – Dembélé, Dia – Séné, J.-P. Mendy, Moura (Ouadah 79e) - Mayulu.
Entraîneur : Romain Djoubri.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 19 Mars 2019 11:04 || Sujet du message:
Les matches de haut de tableau ne tiennent pas toujours leurs promesses, mais celui ayant opposé dimanche les U17 du HAC à ceux de Feignies/Aulnoye a offert son lot d’émotions ! Menant en effet 3 à 0 à la 60e, les Havrais, jusque-là dominateurs, ont ensuite péché dans la concentration, laissant leurs adversaires leur donner des sueurs aussi froides que le vent soufflant à Percepied.

Si, dès les premières secondes, Zinga avait sauvé son camp en s’interposant devant Bonne-Raineteau, petit à petit, les Havrais prenaient la mesure de leurs adversaires, même s’il fallut attendre la 32e pour une délivrance signée Kechta sur une frappe très précise. Le HAC aurait pu alors enfoncer le clou : un coup de canon de Kechta était détourné en corner, sur lequel une tête de Touré rasait la transversale (39e), puis Resouf tergiversait devant le but (43e). Et même si Zinga devait encore intervenir, cette fois devant Dupin (42e), à la pause, l’avantage havrais n’était nullement usurpé.

Cette domination se poursuivait en début de seconde période, Gomes puis Ba (50e) ayant le break au bout du pied. Celui-ci venait de Touré qui, après un cafouillage et une barre, expédiait le ballon au fond des filets (2-0, 54e). Poursuivant leurs efforts, les Havrais inscrivaient un troisième but limpide, un centre de Resouf trouvant la tête de Samoura (3-0, 60e). La messe semblait dite. Mohamed Chacha, l’entraîneur : « Jusque-là, c’était un match très cohérent, un jeu en mouvement avec une circulation de balle intéressante. Nous avions de longs temps offensifs avec une bonne utilisation de la largeur pour étirer leur bloc défensif. »

Fin de match à suspense
Mais il y eut ce relâchement coupable, le HAC commettant des fautes inutiles et laissait revenir les Finésiens. D’abord sur un premier coup franc repoussé par Zinga, que Lefrancq suivait (3-1, 75e). Puis sur un second : la défense havraise se trouait et Debert permettait à son équipe de réduire l’écart au minimum (3-2, 87e). Sur un contre rondement mené, Mayaya redonnait de l’air au HAC (4-2, 90e +1), avant qu’un autre coup de pied arrêté, à nouveau mal négocié, ne permette à Feignies de recoller (4-3, 90e +2). Une fin de match à suspense où les Havrais faillirent se faire punir mais où ils auraient pu inscrire un cinquième but, Logbo touchant le poteau (90e +5) ! « Sur ces temps défensifs courts, on a du travail pour gagner en organisation avec un marquage plus rigoureux », soulignait Mohamed Chacha. Avec cette victoire, le HAC repasse 3e (40 pts), derrière Lille (46 pts) et Caen (44 pts).

AU HAVRE, LE HAC BAT FEIGNIES/AULNOYE 4 À 3 (1-0)

Buts pour le HAC : Kechta (32e), Touré (54e), Samoura (60e), Mayaya (90e +1).

LE HAVRE AC : Zinga (cap), Prétavoine, Barker, Touré (Coulibaly, 66e), Ouraga, Virolan, Ba, Kechta, Resouf, Gomes (Logbo, 88e), Samoura (Mayaya, 75e).

Prochaine journée : HAC - Camon ce dimanche à 15 h au stade Percepied.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 25 Mars 2019 12:33 || Sujet du message:

D’un doublé, Ebenezer Assifuah a offert la victoire au HAC ( Renforcée de plusieurs éléments professionnels, l’équipe réserve du Havre AC s’est déplacée en terre vitréenne sans d’autre choix que celui de gagner.

C’est donc bien en place que les Havrais ont débuté la partie face à des Vitréens trop timorés pour bouger la formation menée par Abdelli, omniprésent dans la construction du jeu. Les Normands se signalent d’abord sur corner. Bazile trouve la tête de Sangante. Le défenseur ajuste mal et la balle part au-dessus des buts gardés par Aubeneau (8e). Les visiteurs insistent par Assifuah. L’attaquant centre pour Thiaré qui voit sa frappe captée par le portier breton (14e). Il faut attendre la demi-heure de jeu pour les voir récompensés de leur travail. Basque centre. Le ballon est mal négocié par Guéguen, le défenseur central. Assifuah place alors un plat du pied imparable (0-1, 32e).


« Nous avions une petite revanche à prendre »

De retour des vestiaires, les Vitréens montrent un meilleur visage. Billy et Laurent ne profitent pas d’un énorme cafouillage dans la surface havraise suite à un centre de Rouger (60e). Les Havrais, plus sur la réserve, se montrent moins dangereux sur cette seconde partie de match. Tiéhi se crée tout de même une occasion avec l’assistance de Basque (74e). Les Vitréens, de leur côté, espèrent tenir l’égalisation. Mais à force d’aller chercher ce but, les locaux s’exposent aux contres havrais. Assifuah déborde et dans un angle impossible... avec un effet subtil, trompe Aubeneau pour la seconde fois (0-2, 87e) et assure la victoire aux Normands. La réduction de Billy, dans le temps additionnel, sur un corner de Rocu, ne changera rien (1-2, 90e+5). « Nous avions à cœur de stopper la mauvaise série dans laquelle nous nous trouvions », se félicite Romain Basque à l’issue de la rencontre. « Nous avons fait mal à Vitré sur nos contres. Le plus important était de prendre les trois points. La manière, nous verrons plus tard. » Et de lâcher : « Nous étions plusieurs professionnels ce soir. Nous avions une petite revanche à prendre de la Coupe de France même si nous n’en avions pas parlé entre nous. »

À VITRÉ, HAC ( BAT VITRÉ 2 À 1 (1-0)
Arbitre : M. Rossini.
Buts pour le HAC ( : Assifuah (32e, 87e) ; pour Vitré : Billy (90e+5).
Avertissements au HAC ( : Basque (38e), Abdelli (54e), Thiare (62e) ;
à Vitré : Billy (30e), Duval (33e), Le Borgne (59e).

AS VITRÉ : Aubeneau (cap.) - Guilbault, Rocu, Gueguen, Le Borgne - Duval (Renier 77e), Ménoret, Lebacle, Rouger (Henaff 80e) - Laurent (Delanoë 90e+1), Billy.
Entraîneur : Michel Sorin.
HAC ( : Balijon - Tiehi, Hoareau, Hauguel, Sangante - Gueye, Bazile (Reid, 90e+1), Basque, Abdelli (cap.) - Thiare (Diaby 90e+1), Assifuah (Toufiqui 87e).
Entraîneur : Abasse Ba.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 26 Mars 2019 08:59 || Sujet du message:

Football - Nationaux jeunes : bon week-end pour les Havrais

Mamadou Fofana et les U19 du HAC se sont imposés à Boulogne-sur-Mer
«On n’a pas fait notre meilleur match en termes de qualité dans le jeu, mais on a montré d’autres choses : de la générosité, de l’engagement, de l’agressivité, de la solidarité. C’est bien aussi de gagner avec ces valeurs-là. » Michaël Lebaillif et les U19 du HAC, en déplacement à Boulogne-sur-Mer, ont rapporté une victoire importante (1-0), eux qui restaient sur des performances plutôt ternes (défaite à Valenciennes et nul à domicile devant QRM).

« Ce fut un match très disputé, les Boulonnais, par leur jeu très direct et leurs longs ballons, nous ont imposé d’être en permanence dans le duel. La seconde période fut compliquée - même si on a eu quelques contres qu’on n’a pas bien négociés -, avec pas mal de situations chaudes, des sauvetages sur la ligne, mais on a tenu bon. » Et conservé ainsi l’avantage acquis dans une première mi-temps très correcte où les Havrais avaient essayé de produire du jeu malgré un terrain difficile. Un but à la 30e signé Cissé : à l’origine de l’action, le jeune attaquant renversait le jeu côté gauche pour Konaté, lequel éliminait un défenseur et renvoyait sur un Cissé se débarrassant de son adversaire direct et décochant une frappe croisée victorieuse. Désormais 8e avec 28 points, les Ciel et Marine se rendront dimanche à Saran, la lanterne rouge.


Maîtrise collective

Les U17 havrais jouaient quant à eux face au dernier de leur groupe, Camon. Et, faisant fi des interrogations accompagnant ce genre de match, notamment en termes de motivation et d’implication, ils ont démontré un grand sérieux, prenant rapidement l’ascendant sur des Picards dépassés pour atteindre la pause sur le score sans appel de 5 à 0. Mohamed Chacha, le coach, se montrait évidemment satisfait : « On pouvait craindre un relâchement intentionnel et un déficit de concentration, mais notre première mi-temps a été très aboutie, avec de l’intensité, un haut niveau de jeu et de préparation dans nos phases offensives. On a affiché une bonne maîtrise collective. On reste sur une bonne dynamique, on donne du temps de jeu à des U15 (Cadoche et Logbo), il faut poursuivre pour vivre cette fin de saison excitante avec passion et ambition ! »

Toujours 3e (43 points), les jeunes Ciel et Marine ne sont qu’à une petite longueur des Caennais - défaits hier à Feignies - et à six du leader lillois... les deux prochains adversaires du HAC ! En effet, dans deux semaines, le LOSC se présentera au stade Percepied, tandis que le 14 avril, dans un match qui aurait dû avoir lieu dimanche prochain et décalé à la demande des Malherbistes pour cause de joueurs sélectionnés en équipe de France et donc absents, les Havrais iront défendre leurs chances en Basse-Normandie. Oui, la fin de saison pourrait se révéler très excitante...

U19 : À BOULOGNE/MER, LE HAC BAT BOULOGNE 1 À 0 (1-0)

But pour le HAC : Cissé (30e)

HAC : Curcija, Sancho, Loubacky (Gesseau, 46e), Badé, Rouxel (Bolo, 89e), Capron-Litique, Fofana, Mayerenge, Cissé (Casimir, 73e), Le Corre, Konaté.

U17 : AU HAVRE, LE HACBAT CAMON 7 À 1 (5-0)

Buts pour le HAC : Samoura (3e, 12e, 42e, 74e), Virolan (38e), Gomès (45e, 49e) ; pour Camon : Goli (85e, csc).

HAC : Bachellez, Prétavoine, Barker, Touré, Ouraga (Goli, 65e), Virolan, Cadoche (Coulibaly, 65e), Fievez (cap), Mayaya, Gomes, Samoura (Logbo, 77e).
Revenir en haut Voir le Profil
yazkaw
image du rang
[Professionnel]

yazkaw
[Déconnecté]

Nb de messages : 685
Posté le: 26 Mars 2019 12:14 || Sujet du message:
http://actu.fr/normandie/lisieux_14366/football-apres-an-ca-lisieux-ousmane-kone-signe-havre-ac_22505753.html
________________
le hac va surVOLPE la ligue 2!!!!!
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 02 Avril 2019 12:47 || Sujet du message:
Les U19 du HAC se sont imposés (3-1) ce dimanche sur le terrain de Saran, lanterne rouge du groupe. Une victoire qui satisfaisait l’entraîneur Michaël Lebaillif, même s’il restait réservé sur certains aspects de la performance de son équipe : « Par moments, on a donné les moyens d’espérer à l’adversaire alors qu’on aurait dû faire davantage la différence et ne pas être amenés à douter un peu. »

Le HAC ouvrait rapidement la marque : sur un corner, Rouxel mettait le ballon au deuxième poteau pour Badé qui remisait de la tête sur Fofana, lequel concluait (0-1, 8e). Les Havrais se créaient ensuite bon nombre de situations sur des centres, des ballons traînant dans la surface repoussés par le gardien. « Alors qu’on a su créer des décalages, on a manqué de présence, d’agressivité dans la surface pour finir, peut-être parce qu’on n’avait pas beaucoup de joueurs offensifs disponibles, précisait le coach havrais qui avait fait monter d’un cran notamment Hugo Rouxel. Ensuite, on est entré dans un faux rythme, on n’a pas été au bout de nos intentions et de nos actions. » Et, sur un coup franc en leur faveur, les Ciel et Marine se faisaient piéger : « On a fait tout ce qu’il ne faut pas ! Au lieu de chercher à jouer vers l’avant et à mettre la pression, on joue vers l’arrière, sur un joueur pas prêt. » Pour aboutir à une faute du gardien Costa Da Silva et à un penalty transformé par Séry pour l’égalisation de Saran à l’heure de jeu.

Doublé en quatre minutes
Michaël Lebaillif sortait alors son joker de luxe en la personne d’Ylan Gomes pour un vrai coaching gagnant ! En effet, entré à la 64e, le jeune attaquant s’offrait un doublé aux 68e et 72e. Bien lancé dans l’espace par Casimir, il s’en allait tout d’abord tromper le portier adverse. Puis, après un premier ballon repoussé par le gardien, Rouxel adressait un nouveau centre à ras de terre que Gomes reprenait victorieusement. La donne était changée et le Havrais, avec un peu plus de réussite, aurait même pu s’offrir un triplé.

À SARAN, LE HAC BAT SARAN 3 À 1 (1-0)

Buts pour le HAC : Fofana (8e), Gomes (68e, 72e) ; pour Saran : Séry (60e sp).

LE HAVRE AC : Costa Da Silva – Sancho, Gesseau, Badé, N’Guessan – Capron-Litique (Virolan, 56e), Kechta (Loubacky, 88e), Fofana – Rouxel, Casimir, Bolo (Gomes, 64e).
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 07 Avril 2019 12:01 || Sujet du message:

Football - N2 : un moindre mal pour le HAC (
SPORTS SPORTS FOOTBALL LE HAVRE
Malgré une première période prometteuse, les joueurs d’Abasse Ba ont dû lutter hier à Gonfreville pour arracher dans les derniers instants du match le point du nul face à Mantes (1-1).

Alan Dzabana a égalisé en fin de match pour la réserve du HAC sur penalty
Si l’on pouvait être en droit de se demander si le succès obtenu à Vitré quinze jours plus tôt leur permettrait enfin de se libérer, les jeunes Hacmen auront globalement répondu par la positive hier. Il faut dire que dans les efforts, la détermination ou les prises d’initiative, les Ciel et marine n’ont jamais lésiné sur les moyens pour tenter de bousculer la hiérarchie. Et même si l’exercice en seconde période fut beaucoup plus périlleux, leurs quarante-cinq premières minutes auraient dû les rapprocher d’un second succès de rang. Seulement voilà, si la réussite offensive affichée il y a deux semaines en Bretagne avait su profiter à Assifuah, celle-ci les a longtemps fuis hier. À commencer par Dzabana, très actif. D’une reprise hors cadre d’abord (2e), d’un coup franc puissant bien claqué par Menay ensuite (11e), et enfin sur trois autres tentatives obtenues coup sur coup et sur lesquelles le gardien francilien devait s’employer (17e, 18e et 19e). Quelques minutes plus tard, ce fut au tour de Diaby, Tiéhi puis Badé de se heurter au mur érigé par la défense mantoise au terme d’une véritable partie de billard (37e).

Entrée en jeu décisive pour Gomes
Cantonnée jusque-là au simple rang de spectatrice, la formation francilienne devait s’en remettre à quelques errances de la défense locale pour se montrer. À l’instar de ce tacle d’Özdemir mal maîtrisé dans la surface qui offrait à son ex-coéquipier Chemlal un penalty inespéré mais heureusement sans conséquence (35e). Un premier avertissement sans frais pour Tiéhi et ses partenaires. Car si la maîtrise avait jusque-là été de leur côté, Thomas Diaby, d’une tête lobée imparable pour Costa da Silva (0-1, 54e) rappelait aux pensionnaires de la Cavée Verte que l’efficacité restait le maître mot. « Encore une fois, on n’a pas su être assez tueur devant », regrettait Abasse Ba. Dès lors, la réserve du HAC, assommée, en panne de solutions offensives et désespérément en quête d’un second souffle peinait, Dembélé étant même tout proche de breaker en contre (64e). Brouillons, souvent approximatifs dans le dernier geste ou la dernière passe, les Normands allaient pourtant trouver dans les dernières minutes des ressources en lesquelles plus personne ne croyait. Non pas sur ce coup franc de Toufiqui qui trouvait d’abord un Tiéhi peu inspiré (82e) mais grâce à la percussion de Gomes auteur d’une entrée en jeu remarquée. Intenable, l’ancien ébroïcien poussait ses gardes du corps à la faute dans la zone de vérité, offrant ainsi à Dzabana le but de l’égalisation sur penalty (1-1, 87e). Un moindre mal finalement...

À GONFREVILLE, LE HAC ( ET MANTES 1 À 1 (0-0)
Arbitre : M. Brotons. Spectateurs : 150 environ.
Buts pour le HAC : Dzabana (87e s.p.) ; pour Mantes : T. Diaby (54e).
HAC ( : Costa da Silva - Özdemir, Hauguel, Sanganté, W. Coulibaly - Badé (Lamande, 68e), Tiéhi - Konaté, Toufiqui, Dzabana - Diaby (Gomes, 65e).
Entraineur : Abasse Ba.
MANTES ( : Menay - Omari, T. Diaby, Savane, B. Diabira - D. Diallo, Lelevé - Guedioura (El Baillal, 83e), I. Baradji (M. Diabira, 75e), Chemlal - Dembélé (Mpanda, 70e).
Entraineur : Robert Mendy.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 13 Avril 2019 12:44 || Sujet du message:

Football - National 2 : la réserve du HAC ne doit plus calculer

S’il s’en est fallu de peu le week-end dernier pour que la réserve havraise voit ressurgir ses vieux démons, les réservistes du HAC ont toutefois limité la casse, arrachant le nul contre Mantes (1-1). À Granville, les joueurs d’Abasse Ba doivent enclencher la vitesse supérieure.

Abasse Ba espère davantage d’agressivité dans la finition pour son équipe à Granville
Si l’entame de match contre Mantes avait laissé présager le meilleur, la suite a toutefois rappelé que sans le facteur réussite de leur côté, l’espoir pour les jeunes Havrais de pouvoir s’extirper durablement de la zone de relégation apparaîtrait compromis. Les Ciel et Marine ont eu les occasions, samedi dernier, dominant leur adversaire francilien de la tête et des épaules lors d’un premier acte au terme duquel ils auraient pu et dû faire la course en tête. « Malheureusement, on n’a pas réussi à concrétiser nos temps forts, regrettait après coup Abasse Ba, l’entraîneur havrais. Il manque toujours cette justesse dans la dernière passe. Et il y a eu aussi ce manque d’agressivité dans la zone de finition. On n’est toujours pas assez tueurs quand notre adversaire, lui, a su sortir par deux fois et obtenir un penalty puis ce but. »

Une ouverture du score qui, sans cette égalisation sur penalty d’Alan Dzabana en toute fin de partie, aurait pu s’avérer beaucoup plus fâcheuse pour la réserve du club doyen, toujours empêtrée dans la zone rouge. « On verra en fin de saison si c’est un bon point. C’est ce que j’ai dit aux garçons », souffle le coach du HAC (.


Un groupe toujours plus jeune

Toujours est-il qu’à Granville, la victoire est indispensable. Face à un concurrent direct au maintien qui compte quatre longueurs d’avance, « une formation qui m’avait fait une très bonne impression à l’aller (2-3, 11e j.) », reconnaît Abasse Ba, force est d’admettre que Christ Tiéhi et sa bande ne devront pas se manquer. Car si leurs deux poursuivants, Vitré et Furiani Agliani, auront fort à faire dans le même temps en allant défier les deux équipes de tête (Stade Briochin et la réserve de Nantes), Boulogne-Billancourt, lui, pourrait distancer les Hacmen en cas de victoire contre Lorient (. « Ce sont surtout nos trois derniers matchs à domicile qui seront les plus importants, pondère le technicien du club doyen. À Granville, il ne faudra pas faire de calculs. On sait qu’on aura des situations, à nous d’être présents dans l’engagement en tâchant de garder les bonnes trente premières minutes réalisées contre Mantes. »

Sans blessé ni suspendu à déplorer, mais avec un groupe jeune, très proche de celui retenu la semaine passée, Abasse Ba compte ainsi sur cette opposition normande pour préparer au mieux l’échéance suivante face à Bastia Borgo.

Granville - HAC (, ce soir à 18 h, au stade Louis-Dior.

Le groupe havrais : Costa da Silva (g), Curcija (g), Özdemir, W. Coulibaly, Hauguel, Hoareau, Sanganté, Badé, Tiéhi, Cissé, Toufiqui, Lamande, Konaté, Reid, Diaby, Gomes.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 21 Avril 2019 19:06 || Sujet du message:

Football - N2 : le HAC ( est au plus mal
Rien ne va plus pour la réserve du HAC. Hier encore, malgré des débats équilibrés, les jeunes Havrais ont concédé à Gonfreville, face à une formation de Bastia/Borgo besogneuse, une nouvelle défaite (1-2). Un revers qui les place désormais en position de lanterne rouge. Dur...

Christ Tiéhi perd l’équilibre, tout comme la réserve du HAC, au plus bas après ce revers contre Bastia/Borgo et désormais lanterne rouge
Dans le couloir menant aux vestiaires, le dépit pouvait se lire sur les visages des Ciel et Marine au coup de sifflet final. Une certaine forme de résignation aussi, peut-être. Il faut dire qu’hier, ces derniers ont resservi le scénario traditionnel. Celui vu à maintes et maintes reprise cette saison à domicile et qui n’en finit plus de les éloigner toujours un peu plus du maintien. Comme un sentiment d’impuissance, également. Car avant l’ouverture du score corse, jamais ou rarement ils ne furent mis en danger. Ce sont même eux qui, comme dans bon nombre de confrontations passées, ont dégainé les premiers.

Une prouesse, d’ailleurs, à la vue du combat physique imposé hier par des Insulaires qui n’ont pas encore tout à fait abandonné tout espoir de montée. Alignée d’entrée, la paire Gomes/Reid ne tardait pas à faire parler d’elle. Mais, comme bien trop souvent pour la réserve havraise, sans réussite. Car si l’international U17 eut à plusieurs reprises l’occasion d’ouvrir la marque, d’abord sur un tir bien senti (9e) avant d’hériter d’un corner de Dzabana (19e) et surtout de cette ouverture de Reid (27e), celui-ci manquait de promptitude dans le dernier geste. Quelques minutes plus tard, une tentative de Badé, à la réception d’un ballon en cloche de Toufiqui, connaissait le même sort (34e).


Une inefficacité chronique
Il était dès lors à craindre que les premières incursions des hommes de Jean-André Ottoviani, restés jusque-là sur leur réserve malgré une détermination sans faille rendant régulièrement le match haché, soient quant à elles couronnées de succès. Et là encore, l’histoire s’est immanquablement répétée. Car si Curcija était parvenu à détourner miraculeusement un premier missile d’Inzerillo (37e), le corner qui suivait, botté par Cropanèse et conclu de la tête par Cros, renvoyait Hauguel et ses coéquipiers à leurs vieux démons (0-1, 38e). Regrettable. D’autant plus qu’avec la suite des débats, les Havrais avaient de quoi s’en mordre les doigts.

Encore une fois, cette inefficacité chronique, que ce soit dans le dernier geste ou la dernière passe, allait les priver de tout retour possible. Ni Reid (47e), ni Badé (63e), pas plus que Toufiqui (67e) ne parvenaient à désarçonner un Milosavljevic impeccable. Parfaitement en place, les Corses attendaient quant à eux patiemment leur heure pour tenter de conforter leur premier succès en 2019 loin de leur Île de Beauté. Après un premier essai lointain de Lajugie (67e), Odzoumo ne se faisait pas prier pour doucher les derniers espoirs du HAC ( suite à un coup franc remisé de Milleliri (0-2, 72e).

Et l’erreur d’appréciation de Hamdi, exploitée par Diaby en fin de rencontre(1-2, 82e) n’y changeait rien. Les Normands tentaient le tout pour le tout, en vain, évidemment. « C’est un éternel recommencement. On n’a pas été mis plus que ça en danger mais, malheureusement, on n’arrive pas à concrétiser nos occasions. J’en attendais quand même plus de la part des garçons dans le contenu. Dans le jeu, on les a trop peu mis en difficulté pour pouvoir les faire douter », analyse Abasse Ba, l’entraîneur de la réserve du HAC.

Avec ce revers, conjugué au succès surprise de Furiani Aglia contre Chartres (1-0), la réserve du club doyen est désormais dos au mur, bonne dernière du classement. Qui plus est avec la victoire de Vitré à Poissy (2-3), les Havrais sont désormais à quatre longueurs du premier non relégable, la réserve du Paris SG, et ce à quatre journées de la fin...

À GONFREVILLE-L’ORCHER, BASTIA/BORGO BAT HAC ( 2 À 1 (0-1)
Arbitre : M. Barbin. Spectateurs : 150 environ.
But pour le HAC : Diaby (82e) ; pour Bastia/Borgo : Cros (38e), Odzoumo (72e).
Avertissements au HAC : Toufiqui (53e), N’Guessan (74e) ;
à Bastia/Borgo : Inzerillo (44e), Nzeyi (65e).
HAC ( : Curcija - N’Guessan, Hauguel, Sanganté, W. Coulibaly - Badé, Tiéhi (Diaby, 76e) - Reid, Toufiqui (Lamande, 80e), Dzabana (Cissé, 70e) - Gomes.
Entraîneur : Abasse Ba.
BASTIA/BORGO : Milosavljevic - Durimel (c), Hamdi, Cros - Cropanèse, Doumbia, Lajugie, Nzeyi (Milleliri, 68e), Inzerillo (Pomponi, 80e) - Foulon (Lidouren, 87e), Odzoumo.
Entraîneur : Jean-André Ottoviani.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 30 Avril 2019 12:47 || Sujet du message:

Football - U17 Nationaux : le HAC assure la 2e place

Vainqueurs à Dunkerque dimanche (2-1), les jeunes Havrais sont désormais sûrs de finir deuxièmes de leur poule. Ils ont même encore une petite chance de terminer premiers.

Ilan Gomès a marqué les deux buts du HAC dimanche à Dunkerque, permettant à sa formation de valider sa deuxième place

Les U17 havrais ont fait le job en s’imposant dimanche sur la pelouse dunkerquoise 2 à 1. Il ne fallait d’ailleurs pas être en retard pour assister au premier but : dès la 3e minute, Kossoko, lancé dans le dos de la défense, éliminait Gillon, le portier nordiste, lequel commettait une faute et se voyait sanctionné d’un avertissement et d’un penalty que Gomes transformait (0-1). À la 20e, Gomes, partant seul au but, se faisait faucher hors de la surface par le même Gillon : second avertissement et le gardien dunkerquois laissait ses partenaires à dix. « Ce scénario nous a fait déjouer, déclarait Mohamed Chacha, le coach havrais. On a manqué de maîtrise, de patience pour contourner le bloc défensif, nous avons trop vite joué vers l’avant, nous n’avons pas pris le temps de garder le ballon en phase d’approche afin de créer de l’espace et voir plus de joueurs des secondes lignes dans la surface. Notre manque d’efficacité a permis à l’adversaire de rester en vie sur ce match. » En effet, le HAC poussait, mais Kossoko (23e) puis Resouf (30e) rataient la balle de break. Et, sur une inattention lors d’un coup franc joué rapidement, les Nordistes égalisaient (1-1, 34e). Tout était à refaire pour des Havrais qui se créaient juste avant la pause une magnifique occasion : après une superbe remontée de balle, un centre de Prétavoine arrivait à Gomes qui, d’un ciseau retourné, envoyait le ballon se fracasser sur la transversale (43e) !

« Notre série est exceptionnelle »

La délivrance survint peu après l’heure de jeu, toujours par Gomes, sa vivacité lui permettant de dévier au premier poteau un coup franc de Cissé (1-2, 66e). Et le score ne bougea plus. « On gagne en s’appuyant sur une détermination et un esprit collectif forts, précisait Mohamed Chacha. Notre ambition est de finir le plus haut possible en affichant un contenu en adéquation au potentiel joueurs de ces générations 2002 et 2003. Notre série est exceptionnelle, elle donne des certitudes dans la progression du groupe et la possibilité aux jeunes de s’exprimer dans ce final excitant... même si nous n’avons pas notre destin entre les mains avant le dernier match. » En effet, les jeunes Ciel et Marine pointent à la 2e place (52 pts) - et sont assurés d’au minimum la conserver - à une longueur du leader lillois qui a atomisé Caen, 3e, (6-1). En attendant l’ultime journée dimanche et la réception de Drancy (8e), tandis que Lille se déplacera chez le dernier, Camon. Et si le HAC devait terminer dauphin, il serait alors temps d’observer les autres poules : seuls les deux meilleurs 2e des six groupes seront qualifiés pour la phase finale, les résultats pris en compte n’étant que ceux face aux cinq autres clubs les mieux classés. Quoi qu’il arrive, les U17 auront réalisé une bien belle saison.

À DUNKERQUE, LE HAC BAT DUNKERQUE 2 À 1 (1-1)


Buts pour le HAC : Gomes (3e sp, 66e).

LE HAVRE AC : Bachellez, Prétavoine, Sangante (cap), Touré, Ouraga, Meddah (Virolan, 28e), Fievez (Ba, 81e), Kechta, Gomes, Resouf, Kossoko (Cissé, 60e).

Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 04 Mai 2019 18:10 || Sujet du message:

Football - National 2 : la réserve du HAC doit entretenir une petite flamme à Lorient (

Bons derniers au classement après leur défaite contre Bastia/Borgo (1-2), les Ciel et Marine doivent impérativement réaliser l’exploit ce samedi 4 mai, face à Lorient (, pour croire encore au maintien. Mais la marche s’annonce haute. Bons derniers au classement après leur défaite contre Bastia/Borgo (1-2), les Ciel et Marine doivent impérativement réaliser l’exploit aujourd’hui, à Lorient (, pour croire encore au maintien. Mais la marche s’annonce haute.

Sabri Toufiqui et les réservistes havrais sont dos au mur avant d’aller à Lorient (
Si la vocation première de la réserve du HAC reste de former de jeunes joueurs, n’allez pas croire qu’une descente en National 3 serait quelque chose de bénéfique. Bien au contraire. Néanmoins, au fil des semaines, la perspective de voir la « B » du HAC figurer encore en N2 lors de la reprise en août prochain semble de plus en plus illusoire.

En concédant son treizième revers de la saison il y a quinze jours à Gonfreville-l’Orcher contre Bastia/Borgo (1-2), sa situation s’est fragilisée d’autant plus que dans le même temps, Vitré et Furiani Agliani se sont imposés. Reléguée au rang de lanterne rouge pour la première fois de la saison, voilà donc la jeune équipe havraise dans l’obligation de performer en Bretagne pour tenter de garder la tête hors de l’eau et d’aborder le week-end prochain dans de meilleures conditions la venue du PSG (, premier non relégable. Un challenge donc pour Allan Hauguel et les siens qui, avec quatre longueurs de retard sur cette ligne de flottaison, n’ont pas encore tout à fait dit leur dernier mot.


D’autant plus que, sans vouloir faire d’hypothétiques calculs d’apothicaire, Gonfreville sera lors de l’avant-dernière journée le théâtre d’un duel de mal classés, les Ciel et Marine recevront Boulogne-Billancourt (15e). « On est bien conscient de recevoir deux adversaires directs dans la course au maintien après ce déplacement à Lorient ( », souffle Abasse Ba, un entraîneur havrais loin d’être résigné.

« Il va nous falloirun état d’esprit de guerrier »

Seulement voilà, pour y croire encore et s’offrir peut-être une fin de saison haletante, les Hacmen n’ont d’autre choix que de s’imposer chez les Merlus. Face à l’une des meilleures réserves professionnelles du groupe, positionnée à la cinquième place. Une équipe que le HAC ( était toutefois parvenu à mettre en échec à l’aller (1-1), début décembre. « Il va nous falloir un état d’esprit de guerrier, de combattant, pour ramener quelque chose et faire perdurer l’espoir de maintien, poursuit le technicien normand. On connaît nos manques actuels, on va tenter de les combler. Quant aux garçons, on a essayé de les mobiliser pour ce contexte particulier au maximum ces quinze derniers jours. »

Et même si le staff havrais doit se passer des services d’Adonijah Reid (contracture à un adducteur), d’Alvyn Le Corre (entorse à une cheville), Arouna Sanganté (entorse) ou encore Alan Dzabana, étrangement absent du groupe, la flamme de l’espoir est toujours bien vivace. Sera-t-elle encore là en fin de soirée ?

Lorient ( - HAC (, ce soir à 20 h

Le groupe havrais : Curcija (g), Costa da Silva (g), W. Coulibaly, N’Guessan, Badé, Hauguel, Toufiqui, Tiéhi, Kechta, Cissé, M. Fofana, Konaté, Lamande, Gomes, Diaby, Bentil.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 05 Mai 2019 10:59 || Sujet du message:

Football - National 2 : trop de carences défensives au HAC (

Face à des réservistes lorientais séduisants, le HAC ( s’est incliné (3-1) et conserve sa place de lanterne rouge.

Malgré la réduction du score de Toufiqui, le HAC ( s’incline à Lorient
Lanterne rouge mais pas pour autant sans espoir d’un possible maintien, les Havrais étaient donc contraints de faire un résultat à Lorient. Une tâche qui s’annonçait compliquée tant le parcours des Lorientais cette saison forçait le respect. Ce sont pourtant les Normands qui furent les premiers en action dès la 2e minute sur le coup-franc de Toufiqui à la limite de la surface de réparation, pour une faute de Mouyokolo sur Cissé. Mais Bartouche d’une belle parade évitait l’ouverture du score. Bousculés les Merlus avaient des difficultés à ressortir le ballon, mais se montrèrent par contre redoutables sur leur première incursion. Parti en contre, Burban d’une frappe ras de terre profitait d’une faute de main de Curcija pour ouvrir le score (1-0, 19e). Les Lorientais ne laissèrent que peu de répit à leur adversaire puisque six minutes plus tard sur le centre millimétré de Sidibé côté gauche, Salibur seul au 2e poteau ajustait à nouveau le jeune gardien havrais (2-0, 25e). L’addition était salée et aurait pu l’être encore plus si Gomes de la tête n’avait pas suppléé son gardien sur la frappe de Mouyokolo (38e). Sans avoir démérités, dans les intentions en tout cas, les Normands avaient fait preuve de trop de carences défensives.

Toufiqui réduit la marque

Avec une défense inédite et très jeune, les Merlus avaient eux su gérer leur temps faible et se montrer efficaces, que pouvait-on leur demander de plus ? Sans doute de mieux gérer leur début de seconde période. Car après un premier avertissement sans frais sur la reprise de Cissé qui trouvait la transversale (46e), Toufiqui sur penalty pour une faute de Bartouche allait jeter le doute dans l’équipe bretonne (2-1, 57e).

Pressés dans leur moitié de terrain, les Lorientais se contentaient dès lors de parer au plus pressé. Le portier lorientais assurait, lui, le service d’ordre en repoussant les frappes de Konaté (68e) et Tiehi (72e). Et comme souvent dans ces circonstances, ce sont les Lorientais sur contre qui allaient annihiler tout espoir de retour de leur adversaire sur le centre de Amiche repris par Nakoubi (3-1, 82e). Le Havre buvait le calice jusqu’à la lie...

À LORIENT, LORIENT ( BAT LE HAVRE ( 3 À 1 (2-0)
Arbitre : M. Grison.
Buts pour Lorient : Burban (19e), Salibur (25e), Nakoubi (82e) ; pour Le Havre : Toufiqui (57e sp).
Avertissements à Lorient : Ebondo (12e), Boubaya (55e), Bartouche (56e) ; au Havre : Lamande (78e).
Lorient ( : Bartouche - Lemaire, Mouyokolo, Renaud, Ebondo - Bellon (Le Saos, 79e), Boubaya, Sidibé (Amiche, 62e), Mara (Nakoubi, 70e), Burban, Salibur.
Entraîneur : Régis Le Bris.
Le Havre ( : Curcija - Coulibaly, Hauguel, Bade, NGuessan - Toufiqui, Cissé, Tiehi, Kechia (Lamande, 70e), Konaté (Diaby, 85e) - Gomes. (Bentil 62e).
Entraîneur : Abasse Ba.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 10 Mai 2019 12:05 || Sujet du message:
Les U19 havrais se sont fait piéger à la dernière seconde. Sous un vent très gênant pour pratiquer du bon football, les Parisiens étaient les premiers en action, ouvrant la marque par Koffi qui s’infiltrait dans la défense (0-1, 13e). Ce but secouait le HAC, qui prenait alors la direction des débats. Un centre de Casimir trouvait Djabiri dont le ballon repoussé échouait à Capron-Litique, lequel frappait à son tour, mais Mouaha repoussait du bout des gants (19e). Un portier parisien très sollicité, forcé encore de sortir au pied devant Casimir (20e). Cependant, le capitaine havrais, très actif, égalisait, reprenant un centre de Kossoko (1-1, 26e). Les Havrais poursuivaient leurs efforts, se créant plusieurs occasions, les Parisiens s’en remettant souvent à leur gardien (44e, 50e, 54e). Et les jeunes Ciel et Marine, pourtant peu avares de leurs courses, payaient ce manque de lucidité, alors qu’on sentait que, peu à peu, les Parisiens sortaient du bois et prenaient la maîtrise de la partie : dans les arrêts de jeu, Koffi assommait le HAC en allant battre Bachellez (1-2, 90e +1). Une défaite rageante laissant les Havrais à la huitième place.

Les U17 ont été à la hauteur de l’enjeu, même si Mohamed Chacha se montrait surtout satisfait de la première période : « On était dans l’équilibre, avec des joueurs entreprenants, animant l’intérieur ainsi que les couloirs. » Dès la 2e, Lukoki reprenait un ballon de Logbo (1-0), puis Souza doublait le score sur un joli centre en retrait de Sacko (2-0, 10e).

Manque de régularité
Si Drancy réduisait la marque à la 23e, Ba, lancé par Touré, l’aggravait (3-1, 30e). « La seconde mi-temps fut très moyenne, on a manqué de régularité dans le mouvement pour agrandir l’espace de jeu et être moins dans le duel au vu des profils que nous avions, nos temps défensifs ont été beaucoup trop longs », continuait le coach. Malgré un quatrième but très bien amené, inscrit par Lekhal après un une-deux avec Ba (4-1, 50e). Le second but de Drancy (4-2, 54e) ne changeait rien : « Notre victoire est méritée, il faut garder en tête que la constance, l’intensité totale et la rigueur sont toujours variables à cet âge, surtout dans un dernier match. »

Car ce sera bien le dernier match de championnat : Lille, l’emportant à Camon, termine premier du groupe, et le HAC, ne finissant pas parmi les deux meilleurs deuxièmes, ne sera pas de la phase finale. Toutefois, cet exercice 2018-2019 fut enthousiasmant : « On conclut la saison avec une équipe très jeune et un groupe qui a progressé. Cette dynamique finale et l’état d’esprit des jeunes nous donnent des certitudes pour préparer l’avenir avec confiance et plaisir, car la saison a été belle et pleine d’émotions positives », concluait Mohamed Chacha.

U19 : À GONNEVILLE-LA-MALLET, LE PARIS FC BAT LE HAC 2 À 1 (1-1)

But pour le HAC : Casimir (26e).

HAC : Bachellez, Sancho (Sy, 86e), Gesseau, Loubacky, Rouxel, Virolan, Capron-Litique, El Khiar, Djabiri (Bolo, 66e), Casimir (cap), Kossoko (Depond, 74e).

Entraîneur : Michaël Lebaillif.

U17 : AU HAVRE, LE HAC BAT DRANCY 4 À 2 (3-1)

Buts pour le HAC : Lukoki (2e), Souza (10e), Ba (30e), Lekhal (50e).

HAC : Yvinec, Prétavoine, Barker, Touré, Sacko, Bodmer (Tbarhiti, 80e), Souza, Lekhal (Coulibaly, 60e), Lukoki, Logbo (Goli, 75e), Ba.

Entraîneur : Mohamed Chacha.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 12 Mai 2019 10:06 || Sujet du message:

Football - N2 : le HAC ( retrouve des couleurs

Grâce à l’efficacité de sa recrue ghanéenne, les Ciel et Marine ont battu la réserve du PSG (1-0) le samedi 11 mai 2019. Après trois défaites de rang, ce réveil pourrait s’avérer trop tardif pour se maintenir.

Il leur aura fallu patienter plus de six mois pour pouvoir enfin regoûter à la joie du succès à domicile. Une longue attente qui les privera peut-être d’un maintien à leur portée. Car sur le synthétique du stade Maurice-Baquet, les joueurs d’Abasse Ba ont montré un visage des plus séduisants. Avec, une fois n’est pas coutume, la réussite offensive et défensive à la clé. Godwin Bentil, dont la première apparition à Lorient le week-end dernier n’avait pas suffi à renverser la vapeur, a indéniablement apporté un plus hier après-midi. D’abord mis en évidence grâce à Woyo Coulibaly (7e) avant d’offrir à Ateef Konaté un tir des vingt mètres proche de surprendre Cibois (12e), le Ghanéen ne tardait pas à faire mouche pour de bon. Sur un centre de Sabri Toufiqui, le néo-attaquant du HAC, isolé dans la surface parisienne, ajustait parfaitement de la tête le portier visiteur (1-0, 17e). Les locaux, bien plus entreprenants, profitaient de l’attentisme francilien. Seuls les quelques fulgurances d’Attah et Yaisien permettaient aux visiteurs d’approcher le but gardé par un Yahia Fofana impeccable (23e, 44e).

Solidité défensive

« On avait demandé aux garçons d’aller les chercher haut, analysait Abasse Ba au coup de sifflet final. Les consignes ont été respectées ». Pourtant, ni Christ Tiéhi, dont la frappe s’envolait, ni Alan Dzabana qui contraignait le dernier rempart visiteur à un arrêt réflexe de grande classe ne parvenaient à mettre le HAC à l’abri. En deuxième période, les Parisiens étaient plus incisifs grâce aux entrées en jeu de Bernadou et Postolachi.

Mais les Franciliens n’étaient pas en réussite face au but. Postolachi (69e) puis Bernadou (80e) manquaient de promptitude dans le dernier geste. La défense havraise tenait bon. Tiéhi (52e), Cissé (67e, 90e) ou Toufiqui (89e) manquaient le but du break. Sans conséquence.
Les Ciel et Marine signent ainsi leur septième succès de la saison. Une victoire qui pourrait être vaine pour le maintien.

A GONFREVILLE, LE HAC ( BAT LE PSG ( 1 À 0 (1-0)
Arbitre : M. Flament.
Spectateurs : 250 environ.
But pour le HAC : Bentil (17e).
Avertissement au HAC : Reid (49e) ; au PSG : Postolachi (61e) et Hemans (68e)

HAC ( : Y. Fofana – N’Guessan, Hauguel, Badé, W. Coulibaly – Tiéhi, Toufiqui – Reid (Cissé 65e), Konaté (M. Fofana 76e), Dzabana – Bentil (Gomes 83e). Entraîneur : Abasse Ba.

PSG ( : Cibois – Opdam, Sissako (Postolachi 46e), Hemans, Luzayadio (Konaté 76e) – Toufiqui, Dina Ebimbe - De Oliveira (Bernadou 46e), Yaisien, Yoke - Attah.
Entraîneur : Leeroy Etcheld.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 19 Mai 2019 16:49 || Sujet du message:

Football - N2 : le HAC ( relégué en N3

En s’inclinant hier à Gonfreville face à Boulogne-Billancourt (0-1), les Ciel et Marine, pourtant en supériorité numérique en seconde période, ont perdu leurs derniers espoirs de maintien.

Les réservistes havrais peuvent être désabusés : ils joueront à l’échelon inférieur la saison prochaine
Cette fois, c’est officiel. Les jeunes joueurs d’Abasse Ba reprendront le chemin de la compétition en août prochain à l’étage inférieur. Et à la vue de leur prestation hier soir à Gonfreville contre un adversaire acébéiste déjà tourné vers le National 3, au mieux, au pire vers le Régional 1 pour cause de problèmes financiers, il apparaissait bien difficile de nourrir le moindre regret. Car qu’on se le dise, hier, Toufiqui et ses partenaires ont été bien incapables d’entretenir le peu d’espoir qui pouvait encore subsister. Suspendus également aux résultats du PSG et de Furiani Agliani, tous deux tenus en respect dans le même temps, les Hacmen auraient pourtant pu s’offrir un sursis d’une semaine supplémentaire. Il n’en fut rien. Pourtant, il apparaissait difficile au coup de sifflet final de leur reprocher d’avoir tenté. Comme lors de cette entame qu’ils avaient prise par le bon bout, Konaté, Bentil ou Casimir se trouvant parfaitement dans les intervalles. Si les débats s’équilibraient peu à peu, les meilleures situations étaient à mettre à l’actif de Boulonnais loin d’être venus en Normandie faire de la figuration. À l’image de Yosri qui, sur coups de pied arrêtés, faisait à plusieurs reprises souffler un vent de panique dans l’arrière-garde havraise. Sur deux corners, il s’en fallait même de peu pour voir Scotté (19e) et surtout N’Kulu (23e) surprendre la vigilance de Fofana. Côté ciel et marine, seul un tir lointain de Toufiqui (11e) ou un centre de Coulibaly tout près d’être repris par Konaté (27e) animaient une première période bien terne.

Entre maladresses et mauvais choix

À l’évidence, le HAC peinait à mettre du rythme et imposer son jeu. Et lorsqu’à l’approche de la pause, Dayoro se voyait contraint par l’homme en noir de regagner prématurément le chemin des vestiaires pour un tacle trop appuyé sur Gomes (44e), ce coup de pouce du destin ne s’en avérait pas vraiment un. Car si Hauguel et les siens revenaient des vestiaires avec les mêmes intentions qu’en tout début de partie, Fofana (46e) et surtout Bentil (48e) étant tout proche d’ouvrir la marque, la maladresse continuait de gagner du terrain. Regrettable. D’autant que la suite des hostilités, disputée sur un faux rythme, offrait au contraire à des Franciliens plus entreprenants malgré leur infériorité numérique quelques bonnes situations. Sans que N’Kulu (50e), Zambi Kie (54e) ou NSiete (63e) ne puissent eux aussi transformer l’essai. Il fallait attendre le dernier quart d’heure pour voir enfin des locaux dos au mur tenter le tout pour le tout. Mais entre maladresses et mauvais choix, le HAC finissait une nouvelle fois par déjouer. Gomes, pourtant parfaitement servi par Diaby, échouait avant qu’une frappe puissante de Kechta ne vienne mettre à rude contribution Baqué (73e). Quelques minutes plus tard, ce même Kechta faisait encore briller l’impeccable portier boulonnais (84e). Le club doyen venait de laisser filer sa chance. Pour ne rien arranger, un dernier contre visiteur offrait au contraire à Lapouge, servi idéalement par Bouvil, l’unique but de la rencontre (0-1, 90e). Anecdotique même s’il était finalement écrit que les Hacmen boiraient le calice jusqu’à lie hier.

A GONFREVILLE, BOULOGNE-BILLANCOURT BAT LE HAC ( 1 À 0 (0-0)
Arbitre : M. Barbin. Spectateurs : 100 environ.
But pour Boulogne-Billancourt : Lapouge (90e).
Avertissements au HAC : Casimir (49e), Kecha (69e), Hauguel (77e).
Expulsion à Boulogne-Billancourt : Dayoro (44e).

HAC ( : Y. Fofana – N'Guessan (Rouxel 18e), Hauguel, Badé, W. Coulibaly – M. Fofana (Diaby 72e), Toufiqui (c) – Gomes, Konaté, Casimir (Kechta 64e) – Bentil.
Entraineur : Abasse Ba.
Boulogne-Billancourt : Baqué – Dayoro, Konté (c), Veldeman, Paupin – Nkulu, Alledji Scotté, Zambi Kie (Bouvil 62e), Yosri (Boua Gnoumou 80e) - NSiete (Lapouge 68e).
Entraineur : Grégory Benarib.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 27 Sept 2020 08:08 || Sujet du message:
Désolé pour le doublon avec le topic N3, U19, U17 saison 2019/2020, je fais remonter la revue de presse concernée. Erreur de ma part.

Bien que devant au tableau d’affichage à l'entrée des cinq dernières minutes, la réserve du Havre a concédé sa première défaite de la saison, hier, contre Dives/Cabourg (2-1).

Les Ciel et marine ont dû souvent faire le dos rond. Comme dans ce premier quart d’heure au cours duquel les visiteurs ont exercé un fort pressing offensif, permettant d'abord à Miquilan, d’une frappe enroulée déviée sur son montant droit par Curcija, de se dinstinguer (4e). Quelques minutes plus tard, il s’en est fallu encore de peu pour voir Dives/Cabourg prendre l’avantage, Mathis Clément reprenant de volée un centre de Koutele dévié par Diallo (13e). Sur leur lancée, Haubert (23e) puis Mathis Clément sur coup-franc (26e) ont donné un peu plus de grain à moudre au portier havrais. Seulement voilà, sans réussite jusque-là, les Rouges allaient payer ce manque d’efficacité au prix fort lorsque Kechta, d’une superbe frappe flottante aux vingt-mètres, a trompé Verrier (1-0, 31e).

Le coup parfait pour Casimir et ses coéquipiers. D’autant que cette ouverture du score a mis un coup de fouet au HAC (. Et sans un sauvetage en catastrophe de Koutele sur une tentative de Fievez (38e), les locaux auraient sans doute pu doucher les espoirs divais avec Casimir (46e) et surtout Dzabana dont la frappe a heurté la barre de Verrier (53e). Trop, peut-être. Malgré tout, les hommes de Philippe Clément ont continué à poser des problèmes aux locaux pourtant supérieurs techniquement.

Jusque-là intraitable, notamment face à Diallo et Chauvel (45e), le dernier rempart havrais a connu une fin de match à l’issue cruelle. Mathis Clément a d’abord égalisé sur pénalty après une main de Rouxel (1-1, 87e), avant qu’un contre défavorable n’offre à Diallo le but vainqueur d’une frappe croisée dans les arrêts de jeu (1-2, 90e+4). Cruel mais pas illogique...

AU HAVRE, DIVES/CABOURG BAT LE HAC ( 2 À 1 (0-1)
Arbitre : M. Delaroque. Spectateurs : 100 environ.
Buts pour le HAC : Kechta (31e) ;
pour Dives/Cabourg : M. Clément (87e s.p.), Diallo (90e+4).
Avertissements au HAC : Fievez (17e), Sanganté (60e), Sancho (73e) et Gomes (79e) ; à Dives/Cabourg : Thoris (7e), Ph. Clément (70e), Verrier (87e) et G. Clément (90e+5).
HAC ( : Curcija – Sancho (Rouxel 73e), Fiawoo, Sanganté, Wahib – Fievez (Cordero 58e), Ba – Casimir, Kechta (Brahimi 66e), Gomes – Dzabana.
Entraineur : Mickaël Lebaillif.
DIVES/CABOURG : Verrier – Koutele, Suzanne, Becherel, Chauvel (Adoueri 75e) – Thoris (G. Clément 88e), Suret (Lefrançois 75e)- Miquilan, M. Clément, Haubert - Diallo.
Entraineur : Philippe Clément.
Revenir en haut Voir le Profil
Page : Préc.,1,2,3

Qui est en ligne ?
Qui est en ligne ?

Nous avons 5325 membres enregistrés. Ils ont posté un total de 135464 messages.
Dernier utilisateur inscrit : maillotsnba
Il y a actuellement 0 utilisateur en ligne : 0 visible et 0 invisible .
Utilisateur connecté :

 

[ Copyright SoftBB v0.1 ] , [ Par Atapi ] , [ 3 Requête s mysql utilisée s] , [ GZIP désactivé] , [ Page générée en 2,5307s ]
Ce forum vous est gracieusement proposé par : [ Infohac.com ] , [ Barbarians Havrais ] , [ Kop Ciel & Marine ]