HAC
L’actualité en direct
Notre page Facebook HAC FANS 1872 réunit plus de 14 K abonnés qui suivent chaque jour l'actualité du club et de ses groupes de supporters.

CONCOURS
Pronostiquez la nouvelle saison !
Comme chaque saison, INFOHAC.COM vous offre la possibilité de pronostiquer tous les matchs officiels du HAC. Cette année encore, vous allez pouvoir deviner les scores et vous mesurer aux meilleurs pronostiqueurs Ciel & Marine. A vous de jouer dès maintenant !

PHOTOS
HAC-Grenoble (1-1) | 49 photos HD
Vous pouvez télécharger les photos via la galerie sur le site FlickR

Vous pouvez aussi lancer le diaporama plein écran : Le diaporama du match en plein écran


PHOTOS
HAC-TOURS(2-0) | 44 photos HD
Vous pouvez télécharger les photos via la galerie sur le site FlickR

Vous pouvez aussi lancer le diaporama plein écran : Le diaporama du match en plein écran

 
 
 Vous n'êtes pas connecté
 Connectez-vous ou créez-vous un compte gratuitement
Le forum officiel des Supporters du HAC -> Discussions générales Page : Préc.,1,2,3,Suiv.
Auteur Message
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 20 Nov 2018 10:11 || Sujet du message:

Football - Nationaux jeunes : les Havrais relèvent la tête
SPORTS SPORTS FOOTBALL HAC SEINE-MARITIME LE HAVRE L

Alvyn Le Corre et les U19 havrais se sont imposés contre Sannois/Saint-Gratien
Défaits la semaine dernière, les U19 et U17 du Havre AC ont bien réagi dimanche, avec deux succès face à des équipes de bas de tableau.

Sur le synthétique de Percepied, les U19 Havrais ont imposé d’emblée un rythme soutenu pour prendre rapidement les devants, avec deux buts marqués lors du premier quart d’heure signés Samy El Khiar et Josué Casimir, sur des frappes lobant le gardien adverse. « Après une grosse entame, on a fait une très bonne première période, c’était vraiment intéressant. Le score aurait pu être beaucoup plus important compte tenu de nos belles séquences de jeu durant quarante minutes et des multiples occasions obtenues. Il doit y avoir dans l’ensemble du match au moins six face-à-face ratés de notre part, résume l’entraîneur Michael Lebaillif. La deuxième période a été plus irrégulière. Face à une équipe attentiste, on n’a pas su être patient et parfois on a trop voulu forcer les passes. On a profité des espaces laissés dans le dos de leur défense mais il nous a manqué de la lucidité dans nos occasions pour avoir un score plus large, ce qui aurait reflété davantage le contenu dans le jeu. » Alvyn Le Corre, tout juste entré en jeu en attaque, parachevait le cinquième succès de la saison des Ciel et Marine à la suite d’un dégagement du gardien adverse contré.

U17 : pas si évident à Camon
Sur la pelouse de Camon, promu au niveau National U17, les joueurs de Mohamed Chacha n’ont pas eu la partie facile. Après un duel remporté par le gardien Mathéo Bachelez, les Havrais parvenaient à profiter des quelques erreurs des Camonais pour ouvrir le score en fin de première période grâce à Benjamin Pretavoine. Au retour des vestiaires, le HAC concédait un penalty frappé au-dessus. Après cette grosse frayeur, et une fois des changements opérés, les Ciel et Marine augmentaient leur avance grâce à l’un des entrants, Armstrong Lukoki. Et malgré la réduction du score de Camon, ils préservaient l’essentiel, à savoir cette sixième victoire de la saison. « C’était un match très moyen sur le plan technique, juge Mohamed Chacha. On a manqué d’engagement, de vitesse dans les enchaînements, de volume et d’intensité pour éviter de donner de l’espoir à ce type d’adversaire. »

U19 : AU HAVRE, LE HAC BAT SANNOIS SAINT-GRATIEN 3 À 0 (2-0)

Buts pour le HAC : El Khiar (9e), Casimir (14e), Le Corre (78e).

HAC : Curcija - Rouxel, Sanganté (cap), Gesseau, N’Guessan - Meddah, El Khiar (Z. Touré, 70e), Kechta - Konaté, Gomes (Le Corre, 75e), Casimir (Cissé, 82e).

U17 : À CAMON, LE HAC BAT CAMON 2 À 1 (0-1)

Buts pour le HAC : Pretavoine (37e), Lukoki (64e).

HAC : Bachelez - Pretavoine, Barker, I. Touré, Ouraga - Sacko (Virolan, 60e), Fievez (cap), Ba - Resouf (Kossoko, 74e), Mayaya, Samoura (Lukoki, 60e).
Revenir en haut Voir le Profil
Partenaire
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 25 Nov 2018 13:18 || Sujet du message:


Accueil Sports
Football - N2 : la réserve du HAC impuissante à Bastia/Borgo
Dominée de la tête et des épaules par une séduisante équipe de Bastia/Borgo, la réserve du Havre AC a lourdement chuté sur la pelouse du leader (3-0).

Alan Dzabana et les réservistes du HAC n’ont rien pu faire sur la pelouse de Bastia/Borgo
Jamais peut-être la jeune garde havraise n’aura été autant dépassée au cours d’une rencontre. Face à une équipe de Bastia/Borgo sur un nuage en championnat, les Ciel et Marine n’ont jamais pu trouver les solutions pour se montrer dangereux. Les Havrais avaient pourtant dégainé les premiers. Dès les premières secondes, Tiehi déboulait sur le côté gauche et plaçait une belle frappe croisée qui obligeait Stefan Milosavljevic, l’ancien havrais, à se détendre de tout son long. Le FCBB réagissait immédiatement par l’intermédiaire de Foulon, dont le tir puissant était parfaitement détourné par Curcija.


La rencontre démarrait sur les chapeaux de roues entre deux équipes joueuses et désireuses de se projeter vite vers l’avant. Et à ce jeu, les locaux en profitaient. Cropanese héritait d’un ballon à l’angle droit de la surface avant de se retourner et d’envoyer un missile détourné sur le poteau par le portier havrais (9e). Intenable, Bastia/Borgo mettait beaucoup de rythme, notamment grâce à la vivacité de Gwenn Foulon. Et c’est en toute logique que les Corses allaient ouvrir le score. Sur un corner, Jérôme Sonnerat sautait plus haut que tout le monde et plaçait une tête gagnante malgré la présence d’un défenseur adverse sur sa ligne (1-0, 25e). Pas le temps de digérer pour la réserve du HAC que Foulon faussait compagnie à tout le monde et centrait pour Cédric Odzoumo qui ne se faisait pas prier pour doubler la mise (2-0, 26e).

Des Havrais dépassés
Deux buts en une minute pour une équipe normande totalement dépassée. Il fallait d’ailleurs une nouvelle superbe parade de Curcija sur un corner rentrant de Grimaldi pour éviter le naufrage (28e). Le HAC ( ne coulait pas grâce, aussi, au manque de réalisme de Lajugie (33e) et Cropanese (43e). Seule réaction des Havrais, cette frappe largement au-dessus de Dzabana juste avant la pause.

Au retour des vestiaires, le FCBB ne relâchait pas son emprise sur la rencontre. Curcija réalisait une claquette de grande classe pour détourner en corner une tentative de Doumbia (48e). Un corner sur lequel Woyo Coulibaly allait ceinturer Odzoumo sous les yeux de l’arbitre, qui sanctionnait le latéral d’un penalty. Une offrande convertie par Jean-François Grimaldi (3-0, 49e). La messe était presque dite, et les hommes de Jean-André Ottaviani n’avaient plus qu’à maîtriser les débats.

Complètement libéré, le FCBB se faisait plaisir à l’image de ce missile de Doumbia sur la transversale havraise (70e). Des Havrais qui, cinq minutes plus tard, étaient encore sauvés par un de leur montant. Hors du coup, le HAC avait, tout de même, le mérite de continuer à se battre sur chaque ballon. Mais les Insulaires étaient trop forts hier soir, et pour couronner le tout, Seref-Can Buyuk était expulsé dans les dernières minutes. Une soirée à vite oublier pour les joueurs d’Abasse Ba.

À BORGO, BASTIA/BORGO BAT LE HAC ( 3 À 0 (2-0)
Arbitre : M. Caron.
Spectateurs : 200 environ.
Buts pour Bastia/Borgo : Sonnerat (25e), Odzoumo (26e), Grimaldi (49e, s.p.).
Avertissements à Bastia/Borgo : Odzoumo (39e) ; au HAC ( : Coulibaly (49e).
Expulsion au HAC ( : Buyuk (89e).
BASTIA/BORGO : Milosavljevic - Durimel, Hamdi, Charpentier, Sonnerat - Doumbia, Lajugie, Cropanese - Grimaldi, Foulon (Nzeyi, 88e), Odzoumo (Pomponi, 75e).
Entraîneur : Jean-André Ottaviani.
HAC ( : Curcija - Coulibaly, Traoré, Sangante, Irep - Buyuk, Tiéhi - Principe (N’Guessan, 85e), Toufiqui (Gomes, 67e), Dzabana - Diaby (Hoareau, 85e).
Entraîneur : Abasse Ba.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 02 Déc 2018 08:34 || Sujet du message:

Football - N2 : le HAC ( se rassure un peu

À l’issue d’une rencontre fermée, les Ciel et Marine ont logiquement partagé les points hier avec Lorient (1-1). Ce nul met néanmoins un terme à une série de deux revers de rangs.

Par sa vivacité et sa fougue, Alan Dzabana est parvenu à ramener les Ciel et Marine à égalité hier contre Lorient (
Pour celles et ceux qui souhaitaient assister à du spectacle en lever de rideau du match Gonfreville - QRM ( hier, c’est raté. Il faut dire qu’à l’instar d’une météo morose, c’était un peu « Bonjour tristesse » sur le synthétique de Baquet en première partie de soirée hier. Alors certes, tout ne fut pas noir pour des Havrais qui ont tenté d’imposer d’entrée de jeu leur rythme à la rencontre. Mais face à une formation bretonne solide et dont le bloc bas a bien trop souvent sevré les attaquants locaux de ballon, rien ne fut simple. Pour sa toute première titularisation en réserve, Gomes aurait pu pourtant grandement faciliter la tâche à ses partenaires dès l’entame. D’abord sur cette erreur d’appréciation du portier visiteur Bartouche (2e). Ensuite sur ce centre au cordeau signé Coulibaly (25e).


De leur côté, les Merlus, bien en place mais bien trop peu entreprenants dans le jeu, devaient s’en remettre aux coups de pied arrêtés. Sur l’un d’eux, un corner botté côté gauche par Le Fée, Ouaneh, tout heureux de se retrouver seul au rond de pénalty, ne se faisait d’ailleurs pas prier pour concrétiser la toute première offensive costarmoricaine (0-1, 27e). Contre le cours du jeu.

Et qu’on se le dise, entre une équipe normande qui avait jusque-là globalement maîtrisé les débats et des Lorientais demeurés attentistes, le constat ne prêtait dès lors guère à l’optimisme dans les rangs havrais. Le pire était ainsi à craindre pour Fofana et ses coéquipiers qui restaient avant ce duel de réserves professionnelles sur deux défaites consécutives et six buts encaissés.

Dzabana joue les pompiers
Et pourtant, cinq minutes plus tard, sur un exploit personnel, Dzabana poussait son garde du corps à commettre l’irréparable dans la zone de vérité. D’un contre-pied imparable, l’explosif attaquant havrais remettait les siens en ordre de marche (1-1, 32e).

Si les vingt-deux protagonistes revenaient des vestiaires avec de meilleures intentions, en témoigne cette frappe de Bila sur le poteau côté lorientais (50e), à laquelle répondait Principe quelques instants plus tard (53e), le match rebasculait doucement mais sûrement sur un faux rythme.

La possession restait havraise mais demeurait bien trop stérile, et ce, malgré l’omniprésence de Tiéhi et la percussion de Dzabana. Le manque de folie conduisait ainsi irrémédiablement les deux formations à se quitter sur ce partage des points logique. Deux ultimes tentatives signées Dzabana (80e) et Epailly (90e) n’y changeaient rien. « Dans l’esprit, pour aller chercher le résultat, on y était mais il a manqué un peu de folie dans la zone de finition. Les deux équipes étaient tactiquement très disciplinées, trop peut-être, mais je n’ai pas senti un esprit de calcul. C’est positif d’avoir réagi aussi vite après le but adverse », analyse Abasse Ba en fin de match. Un nul malgré tout rassurant.

À GONFREVILLE, HAC ( ET LORIENT ( 1 À 1 (1-1)
Arbitre : M. Esneu.
Spectateurs : 100 environ.
Buts pour le HAC : Dzabana (32e) ;
pour Lorient : Ouaneh (27e).
Avertissements au HAC : Gueye (39e), Badé (45e).
HAC ( : Y. Fofana – W. Coulibaly, Badé, Hauguel, Irep – Gueye, Tiéhi – Principe, Toufiqui (Epailly, 80e), Dzabana – Gomes (Diaby 66e, puis Konaté 84e).
Entraîneur : Abasse Ba.
Lorient ( : Bartouche – Lemaire, Ouaneh, Mouyokolo, Julloux – Bellon (c) (puis Renaud 61e), Boubaya – Amiche, Le Fée, Salibur (puis Burban 77e) - Bila.
Entraîneur + : Régis Le Bris.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 13 Déc 2018 14:29 || Sujet du message:

Football - U19 Nationaux : des Havrais maladroits devant le but au PSG

Sur la pelouse du Paris Saint-Germain, les U19 Havrais ont, une nouvelle fois, été inefficaces devant le but, ratant notamment un penalty, avant de commettre des erreurs pour permettre aux joueurs de la capitale de s’imposer (3-0).
Luc Gallais

Momo Cissé a raté un penalty alors que le score était vierge sur la pelouse du PSG
A l’extérieur, les jeunes de Michael Lebaillif n’y arrivent décidément pas (sixième défaite en sept déplacements). Ils en deviennent même déconcertants car on les sent capables de belles performances, capables de se montrer dangereux et de désorganiser les défenses adverses, mais ils se mettent aussi trop rapidement en difficulté dès lors que le moindre grain de sable vient enrayer la machine.

L’inefficacité offensive a encore une fois été mise en exergue par l’entraîneur havrais après cette rencontre sur la pelouse du PSG, deuxième du classement. « On a raté tout ce qu’on a tenté devant, assure Michael Lebaillif. À la mi-temps, cela ne doit pas faire 3-0 pour Paris, mais 3-0 pour Le Havre. On s’est créé un nombre très important d’occasions devant le but, bien plus que les Parisiens dont le nombre de situations a été faible. Le premier but à la demi-heure vient sur leur première incursion dans notre surface, sur un penalty inexistant car le joueur reste au contact sans mettre au sol son adversaire ni même le balancer. Dans la foulée, sur un ballon en profondeur mal négocié par notre gardien, celui-ci frappe sur leur attaquant, le ballon est contré et leur attaquant n’a plus qu’à marquer dans le but vide. Et le troisième est identique, avec un dégagement raté du gardien et un but facile. »


« Surtout de la maladresse »
Trois buts encaissés en l’espace de quatorze minutes, l’addition était salée pour des Ciel et Marine dangereux durant la première demi-heure, et qui ont poussé fort pour revenir en seconde période, sans succès. « Il y a surtout ce penalty à 0-0 manqué par Momo Cissé (arrêt du gardien parisien Will-Césaire Matimbou), qui constitue le principal tournant, poursuit Lebaillif. Tous nos joueurs offensifs ont eu des situations, elles n’ont pas été concrétisées en raison, surtout, de la maladresse. On touche aussi une fois le montant. On manque de qualité, de justesse devant, alors que notre domination a été plus flagrante après la pause hormis sur deux ballons de contre pour les Parisiens. C’est le résumé de nos matches perdus à l’extérieur, cela a été flagrant ce week-end face à une belle équipe. Quand tu ne marques même pas un but sur la dizaine d’occasions franches... »

Dimanche, sur la pelouse du FC Rouen (R1), les Havrais feront leur entrée en lice en Coupe Gambardella, dans une rencontre forcément attendue par les supporters des deux équipes.

À noter dans ce week-end le report de la rencontre dans la catégorie U17 Nationaux entre le HAC et l’USL Dunkerque, initialement prévue dimanche sur le synthétique du stade Jacques-Percepied, à une date ultérieure. Les joueurs de Mohamed Chacha auront un dernier match à disputer en 2018 sur la pelouse du Paris Saint-Germain (10e), dimanche prochain.

U19 : À SAINT-GERMAIN-EN-LAYE, LE PARIS SAINT-GERMAIN BAT LE HAC 3 À 0 (3-0)

HAC : Curcija - Rouxel, Badé, Sy, N’Guessan - Sanganté (Capron-Litique, 85e), M. Fofana, Kechta - Cissé, Gomes (Casimir, 46e), Konaté (Depond, 75e).
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 20 Déc 2018 10:54 || Sujet du message:

Pour leur ultime rendez-vous en 2018, les Havrais d’Abasse Ba se rendent ce soir à Boulogne-Billancourt avec la volonté de bien ponctuer l’année.

Alan Dzabana devrait figurer dans le onze de départ ce soir à Boulogne-Billancourt
L’ENJEU
Privés de déplacement au Camp des Loges le week-end dernier en raison des conditions météorologiques, les Ciel et Marine devraient donc cette fois bien pouvoir honorer leur dernière échéance de l’année. Deux semaines et demie après avoir stoppé l’hémorragie en partageant les points avec la réserve lorientaise au terme d’une partie globalement maîtrisée (1-1), le club doyen a donc la possibilité ce soir contre Boulogne-Billancourt de bien terminer sa phase aller. Avec, en cas de succès, la certitude de passer les fêtes dans la partie haute du classement malgré son match de retard contre le PSG.

L’ADVERSAIRE
Depuis l’ouverture du championnat, on ne peut pas dire que la formation entraînée par Grégory Benarib, pire défense du groupe avec déjà 28 buts encaissés, soit un exemple de régularité. Il faut dire qu’avec cinq succès au compteur pour huit défaites concédées, l’ACBB peine à enchaîner et surtout à trouver la bonne carburation. Victorieux du PSG il y a quinze jours (3-2), Maxime Partouche et ses partenaires, toujours orphelins de l’ex-buteur havrais Mohamed Chalali transféré cet été à Versailles, ont ainsi déchanté dès le week-end suivant, concédants face au C’Chartres une lourde défaite (2-4). Ce soir contre le HAC, l’enjeu sera important pour Boulogne-Billancourt qui ne compte désormais plus que deux points d’avance sur la zone rouge.

LE GROUPE
Que le staff havrais se rassure. L’effectif à sa disposition ce jeudi sera sans aucun doute plus fourni que celui qui aurait dû être du déplacement le week-end passé à Paris. Ainsi, malgré les blessures de Jean-Baptiste N’Guessan (entorse) et Théo Epailly (contusion) et les suspensions de Seref Can Buyuk et Arouna Sanganté, Abasse Ba dispose pour cet ultime rendez-vous de l’année d’un groupe jeune mais complet. A noter que le onze couché sur la feuille de match aujourd’hui devrait compter Kelly Irep, Léo Principe et Alan Dzabana.

LE MOT DU COACH
« C’est un bilan plutôt correct. Après un premier match compliqué joué dans des circonstances compliquées, il y a eu une bonne réaction collective. Les joueurs ont trouvé leur vitesse de croisière en s’adaptant au fur et à mesure au tempo du National 2. Dans l’esprit et le jeu, on s’est montré convaincant d’autant que tout le monde a su tirer dans le même sens. »

Le groupe havrais : Curcija (g), Costa da Silva (g), W. Coulibaly, Hauguel, Badé, Irep, Tiéhi, Toufiqui, Fofana, Cissé, Konaté, Principe, Dzabana, Casimir, Rouxel et Gomes.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 22 Déc 2018 09:00 || Sujet du message:

Football - N2 : le HAC ( en panne sèche

Malgré des occasions pour débloquer la situation, la réserve des Ciel et Marine a sombré hier soir en match avancé de la 15e journée, contre Boulogne-Billancourt (4-0).

Malgré une entame cohérente, les réservistes du HAC n’ont pas tenu la comparaison hier à Boulogne-Billancourt

Plus de 15 jours sans match, après le report forcé de la rencontre face à la réserve du PSG samedi dernier, la formation seinomarine a clairement manqué de jus. Mais elle a surtout été coupable de trop d’égarements pour finir l’année sur une note positive. La série sans victoire s’étire désormais à cinq rencontres après cette occasion manquée sur le synthétique du Gallo : « C’est un score sévère, car on aurait très bien pu mener au score avec davantage d’efficacité, mais les joueurs ont fait preuve de quelques péchés de jeunesse et ils ont manqué d’agressivité dans l’ensemble. C’est frustrant car il y a nettement la place, dans le jeu on a eu des bonnes séquences mais pas assez nombreuses pour les fructifier », relevait à juste titre le technicien havrais Abasse Ba.

Mise sous pression dans un premier temps, la réserve seinomarine se créait la première brèche, quand Josué Casimir se présentait seul devant Baque, mais la réussite fuyait l’attaquant des Ciel et Marine (10e). La réaction était immédiate et pas plus efficace, quand Sanches fonçait dans l’entrejeu normand pour décrocher une frappe trop enlevée (13e). Entreprenante, la réserve normande affichait un visage saignant. Dans tous les bons coups, Toufiqui plantait un coup franc juste au-dessus (24e) avant de voir sa frappe en bout de course se dérober du cadre au dernier moment (26e).


Aucun ressort
Sereins et appliqués, les Havrais étaient près de débloquer les hostilités sauf que Paupin repoussait la menace in extremis sur sa ligne (41e). Pas encore sollicité, Nikola Curcija récupérait le ballon au fond des filets après un enchaînement amorti de la poitrine et reprise de volée de Maxime Partouche, au grand désespoir des Havrais (1-0, 44e).

Pour sa deuxième intervention de la rencontre, le portier havraissortait de façon peu académique sur Partouche, réalisant une faute aux yeux du corps arbitral. Louis Lapouge se saisissait de l’aubaine pour faire le break sur penalty (2-0, 50e). Frustré de ce scénario où ses deux inattentions défensives étaient payées au prix fort, le HAC repartait à l’abordage. De manière seulement désordonnée, puisque les hommes d’Abasse Ba peinaient à se montrer dangereux.

Pire encore, leur laxisme défensif était mis à mal par le réalisme boulonnais. Nsiete trompait Curcija de près pour le troisième but de l’ACBB (3-0, 66e). Face à l’apathie normande, qui ne trouvait pas les moyens de se révolter, Nsiete ponctuait le match de haute tenue de sa formation avec un doublé (4-0, 78e) L’heure des vacances a sonné et cela ne devrait pas faire de mal aux Seinomarins, rentrés dans le rang en cette fin d’année et clairement à la recherche de leur second souffle.

À BOULOGNE-BILLANCOURT, ACBB BAT HAC ( 4 À 0 (1-0)
Arbitre : M. Djedid.
Spectateurs : 300
Buts : Partouche (44e), Lapouge (50e s.p), Nsiete (66e, 78e)
Avertissements : ACBB : Konté (54e) ; Le Havre : Bade (72e)
ACBB : Baque – Nkulu, Konté, Paupin – Scotté, Partouche (Bovis, 74e), Alledji, Sanches, Nsiete – Geran (Zambi, 46e ; Bouvil, 64e), Lapouge.
Entraîneur : Grégory Benarib.
LE HAVRE ( : Curcija - Coulibaly, Hauguel, Bade, Irep – Konaté, Tiehi, Principe (Cissé, 61e), Toufiqui – Casimir, Dzabana (Gomes, 78e)
Entraîneur : Abasse Ba.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 12 Jan 2019 16:16 || Sujet du message:

Football - N2 : le HAC ( veut bien démarrer l’année à Saint-brieuc.
Josué Casimir et les réservistes havrais sont attendus à Saint-Brieuc, la meilleure attaque du championnat
Après une fin d’année 2018 compliquée, les réservistes havrais retrouvent le chemin de la compétition ce soir à Saint-Brieuc.

L’ENJEU
Qu’il semble loin le temps où Christ Tiéhi et sa bande trustaient les premiers rôles de leur poule. Il faut dire que depuis leur belle série de neuf matches consécutifs sans défaite, les joueurs d’Abasse Ba, en concédant trois revers lors de leurs quatre dernières sorties, sont à la peine. Et ce n’est pas leur dernier match, sanctionné d’une très (trop) sévère défaite à Boulogne-Billancourt (4-0), le 20 décembre, qui pourra les rassurer. Toutefois, c’est toujours en septième position que les Ciel et Marine abordent cette seconde moitié de saison. Avec pour objectif premier, ce samedi en Bretagne, de se rassurer défensivement et de retrouver une efficacité offensive quelque peu en sommeil depuis quelques semaines.

L’ADVERSAIRE
Avec 26 réalisations inscrites depuis l’ouverture du championnat, le Stade Briochin, qui avait contraint la réserve du HAC à partager les points à Gonfreville en août dernier (2-2, 2e j.), dispose de l’attaque la plus prolifique du groupe. D’autant qu’avec douze buteurs différents, le moins que l’on puisse dire est que le danger peut venir de partout. La formation entraînée par Maxime d’Ornano, revenue au pied du podium à sept longueurs du leader Chartres, reste par ailleurs sur une excellente série. Victorieuse successivement de Granville, Bastia Borgo puis Lorient (, elle espère ainsi jouer un rôle clé tout en haut de tableau dans cette deuxième partie de saison.

LE GROUPE
L’enchaînement des matchs de l’équipe professionnelle contraint actuellement Oswald Tanchot à devoir disposer d’un groupe étoffé. Voilà notamment pourquoi Abasse Ba doit composer ce week-end avec beaucoup de jeunes. Mais dans le même temps, la Coupe Gambardella reprend elle aussi ses droits. Ainsi, si l’on fait abstraction des présences désormais habituelles d’Alan Dzabana ou Kelly Irep, ce déplacement dans les Côtes-d’Armor fera tout de même la part belle aux joueurs du centre de formation. À noter l’indisponibilité pour cette rencontre d’Alvyn Le Corre, blessé (contracture au mollet), et celles de Seref-Can Buyuk et Loïc Badé, tous deux suspendus.

LE MOT DU COACH
Face à un adversaire redoutable sur ses phases offensives, n’allez pas croire qu’Abasse Ba freinera les ardeurs de son équipe. « On aborde ce match avec ambition, indique l’entraîneur du HAC (. Il faut que les garçons cherchent à jouer avant tout. Maintenant, ils devront être appliqués collectivement sur le plan défensif en sachant alterner avec nos temps forts, et être costauds dans les transitions. Car en face, Saint-Brieuc sait se projeter rapidement vers l’avant. »

Stade Briochin - HAC (, ce soir à 18 h


Le groupe havrais : Y. Fofana (g), Curcija (g), W. Coulibaly, Hauguel, Irep, Sanganté, Toufiqui, M. Fofana, Cissé, Lamande, Dzabana, Kerchouche, Casimir, Hoareau, Gomes.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 13 Jan 2019 13:01 || Sujet du message:

Football - N2 : le HAC ( continue d'apprendre.

Malgré une belle résistance en première période, l’équipe réserve du HAC a encaissé trois buts au retour des vestiaires et s’est inclinée à Saint-Brieuc (3-0) hier.

« L’apprentissage continue pour un groupe très jeune", analyse Abasse Ba, entraîneur du HAC (
« L’apprentissage continue pour un groupe très jeune », analyse Abasse Ba, entraîneur du HAC ( (photo archives)
Le courage n’a pas suffi. Réduits à dix après l’expulsion de Hauguel, coupable d’avoir stoppé de la main une frappe à ras de terre de Zana Allée (39e), les Havrais ont lâché prise au retour des vestiaires (0-0 à la pause). Frustré de son penalty raté à la 39e minute, l’ancien joueur professionnel Ladislas Douniama faisait plier le HAC en expédiant le ballon du plat du pied au fond des filets (53e, 1-0). « À partir de ce moment-là, il était difficile de lutter, analyse Abasse Ba, l’entraîneur normand. Nous étions en infériorité numérique. Malgré tout, mon groupe a démontré un bel état d’esprit. Il a été courageux et vaillant. On a produit du jeu avec nos armes. » À l’image de ce ballon plein cadre frappé par le capitaine Toufiqui obligeant N’Diaye à dégager des deux poings (63e).

Lors d’un premier acte plutôt bien maîtrisé avec une seule frappe cadrée (Simon, 16e) comme principal danger côté breton, Le Havre faisait jeu égal avec son adversaire du soir avant de plier définitivement sur deux coups de pied arrêtés.


« Ils seront récompensés »
Tout d’abord à l’heure de jeu lorsque le Briochin Quemper, se jouait de deux défenseurs, donnait de nouvelles sueurs froides à Fofana qui sentait la pression monter d’un cran. Le même Quemper revenait à la charge six minutes plus tard et doublait la mise sur une magnifique reprise de volée suite à un coup franc frappé par l’inévitable Le Douaron (2-0, 66e).

Au plus fort de la pression, l’arrière-garde normande se faisait de nouveau surprendre sur coup franc. Le ballon bien travaillé par Zana Allée était repris à bout portant par Quemper (78e, 3-0). En toute fin de partie, Le Douaron avait même la possibilité d’aggraver le score mais sa reprise de la tête échouait sur la transversale (90e+1). « C’est l’apprentissage qui continue pour un groupe très jeune, poursuit Abasse Ba. Mais si mes joueurs gardent cet état d’esprit dans la difficulté, ils seront un jour récompensés. Ce genre de match forge un mental qui leur permettra de rebondir. »
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 15 Jan 2019 11:20 || Sujet du message:

Football - Coupe Gambardella : le HAC arrache sa qualification à Avranches.

Accrochés par une vaillante formation d’Avranches (R1), les U19 du Havre AC ont su éviter le piège en s’imposant au bout du bout du temps additionnel (2-1).

Samy El Khiar et les Havrais se sont qualifiés pour les 16es de finale aux dépens d’Avranches
Rien n’est facile en Coupe Gambardella. Même les équipes de niveau inférieur ont de quoi donner plus que du fil à retordre aux meilleurs centres de formation de l’Hexagone. Il n’y a qu’à voir les éliminations à ce stade des 32es de finale de la compétition de l’Olympique de Marseille à Saint-Priest (R1, 1-1, 6-5 tab), du Paris Saint-Germain de Thiago Motta, deuxième de la poule où figure le HAC, face au FC Fleury (N, 0-0, 3-1 t.a.b), de Brest à Vertou (R1, 1-1, 4-3 tab), ou encore de Dijon à Montfermeil (R1, 4-0).

Des couacs, il en existe tous les ans, et les Ciel et Marine ont évité de s’inscrire dans la case des mauvaises surprises. Deux ans après avoir écarté cette même équipe avranchinaise, en 16es de finale (3-0), les U19 Nationaux du HAC ont connu plus de difficultés sur cette rencontre. Avranches, troisième de son championnat U18 de R1 * avec la meilleure attaque et la meilleure défense de son championnat, renforcé par quelques U19, a donné du fil à retordre aux coéquipiers de Jean-Baptiste N’Guessan. Il faut souligner aussi que le groupe de Michael Lebaillif était plus jeune qu’à l’accoutumée, avec plusieurs U17. « Il y en avait sept, précise l’entraîneur havrais. C’est l’équipe la plus jeune alignée de la saison, peut-être même la plus jeune parmi les clubs professionnels. »


El Khiar à la96e minute !
Auteurs d’une première période « très correcte » selon les propos de Michael Lebaillif, les Havrais ouvraient logiquement la marque par l’intermédiaire d’Ateef Konaté, à l’affût dans un angle fermé suite à une première frappe de Momo Cissé repoussée par le poteau. « Il nous a manqué un peu de justesse technique pour obtenir plus de situations. Car on a eu la possession, sans trop mettre le danger chez l’adversaire, explique le technicien du HAC. On avait la sensation d’être bien parti dans cette rencontre, Avranches n’était dangereux que sur coups de pied arrêtés ou sur des deuxièmes ballons. » Le second acte a quant à lui été plus brouillon pour les Ciel et Marine. « On a eu du mal à se rapprocher de leur but, dans une période très hachée, avec beaucoup de duels et de fautes. Avranches est aussi monté en intensité », poursuit Lebaillif. Après avoir loupé le coche à deux reprises, les Havrais tergiversaient, partaient à la faute dans leur surface, et les Avranchinais égalisaient sur penalty.

Dans une fin de match électrique, l’arbitre accordait au départ cinq minutes de temps additionnel, plus deux autres suite à un arrêt de jeu avec plusieurs joueurs soignés. Et à la 96e minute, sur un ballon aérien dévié de la tête par Cheikh Diaby, Samy El Khiar s’infiltrait dans la surface entre deux défenseurs et ajustait le portier avranchinais d’un lob.

« On félicite les garçons. Certains découvraient la compétition, ils se sont arrachés jusqu’au bout donc c’est très positif. Si tout n’a pas été parfait dans le jeu, on est qualifié. On ne va pas faire la fine bouche. » Le tirage au sort des 16es de finale, prévus le dimanche 3 février, aura lieu ce jeudi.

À AVRANCHES, LE HAC(NATIONAL) BAT AVRANCHES (R1) 2 À 1 (1-0)

Buts pour le HAC : Konaté (24e), El Khiar (90e +6).

HAC : Zinga - Sancho, Sy (Gesseau, 82e), Sanganté, N’Guessan - Meddah, Kechta, El Khiar - Gomes, Cissé (Resouf, 65e), Konaté (Diaby, 76e).

* Au niveau régional, le championnat de R1, comme ceux de R2 et R3, ne concerne que les joueurs U18.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 20 Jan 2019 21:54 || Sujet du message:

Football - N2 : la réserve du HAC est au point mort

La réserve du HAC a concédé hier, à Poissy, une troisième défaite de rang (2-0), dans une atmosphère glaciale. La formation d’Abasse Ba glisse dangereusement vers la zone rouge.

Sabri Toufiqui et les réservistes havrais sont en difficulté après cette troisième défaite consécutive.
Dans la course au maintien, l’équipe d’Abasse Ba a fait une double mauvaise opération avec cette nouvelle défaite, la troisième de rang : elle se fait dépasser par un rival et surtout, elle s’enfonce un peu plus dans une spirale négative, celle qui dure depuis le 20 octobre et ne fait que se prolonger avec un septième match sans victoire. Au cœur de ce programme lourd de quatre déplacements consécutifs, le dernier étant prévu le 30 janvier sur la pelouse du PSG (, la réserve havraise est au point mort. Si les voyages forment la jeunesse, les trois derniers nourrissent un sentiment de frustration, voire d’impuissance. Neuf buts encaissés et surtout un contenu qui laisse perplexe : les Ciel et Marine sont au plus mal.

Avec une température proche de zéro degré, les deux formations ne se ruaient pas à l’abordage dans un premier temps, s’attachant davantage à organiser leur schéma pour faire mal à l’adversaire. Après deux premières tentatives infructueuses des locaux (14e, 20e), Fofana réglait la mire pour déstabiliser l’édifice havrais (1-0, 24e). Comme souvent cette saison, c’est une fois menée que la formation du HAC ( commençait son travail de sape afin de porter le danger dans le camp adverse. Mais les attaquants seinomarins manquaient de précision dans le dernier geste, à l’instar de Toufiqui (34e, 38e).


Troisième match sans but
En manque d’efficacité, la formation normande ratait une occasion de rectifier le tir et pouvait le regretter. Car en tout début de seconde période, Poissy en profitait pour doubler la mise par Haddadou (2-0, 47e). Le coup était rude pour les Ciel et Marine, qui devaient alors hausser leur niveau de jeu afin de revenir au score.

Dans des conditions glaciales, Poissy avait réalisé le plus dur. Les hommes d’Abasse Ba, bien que dominateurs, ne trouvaient pas la parade (59e, 67e, 80e). Sans trembler, Poissy gardait la main jusqu’au bout, bien aidé dans son entreprise par l’incapacité des jeunes Havrais à se révolter et à se montrer efficaces dans les 25 derniers mètres. Sur les cinq dernières journées, le HAC ( n’a marqué qu’un seul but, et aucun sur ses trois dernières sorties. Et avec 2 points glanés sur les 21 derniers en jeu, il a un rythme de relégable...

À POISSY, POISSY BAT LE HAC ( 2 À 0 (1-0)
Arbitre : M. Roffet.
Spectateurs : 200.
Buts pour Poissy : Fofana (24e), Haddadou (47e) ;
POISSY : Cognard - Maga, Fofana, Moussaoui - Kourouma, Piètre, Mahamat, Haddadou, Cissé (Quemener 66e) - Raddas, Rouag.
Entraîneur : Laurent Hatton.
HAC ( : Y. Fofana - Rouxel, Badé, Sanganté, W. Coulibaly - M. Fofana, Toufiqui (c), Cissé (Kechta, 66e), Lamande - Casimir, Konaté (Gomes, 56e).
Entraîneur : Abasse Ba.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 23 Jan 2019 21:21 || Sujet du message:

Football - Nationaux jeunes : les Havrais accrochés par les Lensois

Pour leurs premiers matches de championnat de l’année 2019, les jeunes Havrais n’ont pas réussi à décrocher une victoire face aux Lensois, avec un nul pour les U19 Nationaux (3-3) et une défaite pour les U17 (0-1).

Ylan Gomes, auteur d’un but en première période, et les U19 Havrais ont été accrochés par les Lensois alors qu’ils menaient par deux buts d’avance
Une semaine après leur qualification pour les 16es de finale de la Coupe Gambardella à Avranches (R1, 2-1), les U19 du HAC étaient de retour aux affaires courantes, celles du championnat National.

Et en ce début d’année, les entraîneurs du centre de formation havrais doivent se creuser les méninges avec des effectifs plutôt réduits, dus en partie aux nombreux matches des professionnels et par conséquent d’un groupe assez rajeuni en N2. De ce fait, et comme à Avranches, compte tenu des joueurs utilisés par Abasse Ba la veille et des absences (dont celle de Yaya Sy en défense), plusieurs U17 ont été titularisés sur la pelouse de Percepied, comme Ylan Gomes ou Thomas Fievez dans l’entrejeu, pour affronter des Sang et Or installés sur la troisième marche du podium et où Alou Diarra (passé au HAC en 2002-2003), entraîneur adjoint, poursuit sa formation d’entraîneur.


Les U19 rejointssur la fin
Dans cette rencontre, le RC Lens a ouvert le score à la 9e minute à la suite d’une perte de balle au milieu de terrain de Fievez, Diawara, lancé en profondeur, prenant de vitesse l’arrière-garde avant d’ajuster Curcija. Kerchouche ratait une première belle situation de marquer dans la surface en tirant au-dessus (15e). Mais avant la demi-heure, sur un corner joué à deux par Kechta, le centre d’El Khiar était repris de la cuisse par Evrald Loubacky (1-1, 27e). Et, profitant d’une bévue de la défense lensoise, Ylan Gomes récupérait le cuir dans les pieds du gardien artésien pour marquer (2-1, 37e).

« On arrive à marquer sur un temps fort un troisième but avec un corner presque rentrant de Yassine Kechta qui est dévié par un Lensois, explique Michael Lebaillif. On a eu plusieurs autres situations de marquer, avec des supériorités numériques mal négociées. Mais on n’a pas eu le temps de mettre vraiment le doute chez l’adversaire. » Les Lensois sont parvenus à réduire le score via Sow peu de temps après, sur une action presque identique au premier but du RCL. « On a ensuite Ylan qui rate un face-à-face en frappant au-dessus, poursuit l’entraîneur du HAC. Le dernier quart d’heure a été très difficile, les entrants ne se sont pas mis dans le rythme et certains garçons n’avaient pas 90 minutes dans les jambes et ont manqué de lucidité. On a trop subi et fini par craquer à la 85e minute. » À noter également la sortie précoce de Maka Gakou, dont la blessure au genou, en plus de l’entaille au tibia gauche, semble sérieuse.

Les U19 du club doyen restent à la neuvième place du classement, une position également occupée par les U17 Nationaux. Sur le synthétique d’Épouville, les joueurs de Mohamed Chacha ont débuté l’année par une défaite sur le plus petit des scores face à Lens (0-1), avec un but de Mayulu concédé en première période. Les Ciel et Marine éprouveront des regrets au regard de la deuxième période qu’ils ont dominée, durant laquelle le gardien lensois a sauvé les siens à plusieurs reprises. Durant ce match, Hamza Benaddi est sorti avant la pause et le latéral gauche Sosthène Ouraga s’est blessé au genou gauche. Le RC Lens a terminé la rencontre à dix dans les dernières minutes, suite à l’expulsion d’un de ses défenseurs pour « anéantissement d’une occasion de but ».

U19 : AU HAVRE,LE HAC ET LENS 3 À 3 (2-1)

Buts pour le HAC : Gesseau ou Loubacky (27e), Gomes (37e), Kechta (55e).

HAC : Curcija - Sancho, Loubacky, Gesseau (cap), Gakou (Bolo, 31e) - Fievez (Z. Touré, 76e), El Khiar, Kechta - Le Corre, Gomes (Diaby, 62e), Kerchouche.

U17 : LENS BAT LE HAC 1 À 0 (1-0)

HAC : Bachellez - Pretavoine, Virolan (cap), Touré, Ouraga (Goli Oupoh, 59e) - Meddah, Souza, Benaddi (Cuirassier, 37e) - Resouf, Lukoki (Samoura, 73e), Mayaya.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 01 Fév 2019 22:23 || Sujet du message:

Football - N2 : la réserve du HAC, battue par Vannes, est au point mort

Malgré un but inscrit très rapidement, les jeunes réservistes ont abdiqué hier à domicile face à Vannes (1-2). Une bien mauvaise opération pour les joueurs d’Abasse Ba.

Christ Tiéhi, bien que buteur, et les réservistes du HAC ne trouvent pas la solution pour renouer avec la victoire
La spirale infernale se poursuit pour la réserve havraise, en panne en ce début d’année. Certes, l’ossature d’Abasse Ba est actuellement très jeune, mais elle ne parvient pas à se sortir de ces séries noires, à savoir une quatrième défaite de rang et désormais un huitième match sans succès.

Et pourtant hier soir, sous le brouillard et la fraîcheur gonfrevillaise, le HAC ( avait réussi à faire mouche très rapidement. À peine quatre-vingts secondes de jeu que les Vannetais furent surpris, lorsque Himad Abdelli centra parfaitement côté droit pour la tête de Christ Tiéhi, imparable pour le dernier rempart du VOC (1-0, 2e). Une ouverture du score qui semblait piquer au vif les Morbihannais. Sur ce long ballon, Degan tentait un lob judicieux aux 22 mètres mais le longiligne Curcija veillait au grain (9e). L’entame de rencontre était havraise, avec du jeu combiné et des bons enchaînements, et après un contre favorable, Toufiqui offrait un très bon ballon de but à Dzabana mais l’ailier n’enroulait pas suffisamment son tir, qui finissait de peu à droite (11e).

Et pourtant, Curcija...

Peut-être un premier tournant car peu à peu, les Vannetais se montraient un peu plus pressants, à l’image d’une demi-volée soudaine Quintin qui rasait le montant droit (30e). Et sur un corner tiré par Franck Dufrennes, Clotaire Duclovel, laissé étrangement seul en plein cœur de la surface, faisait mouche d’une reprise de volée qui finissait non loin dans la lucarne gauche(1-1, 36e). Le HAC ( pouvait remercier son gardien, Curcija, qui remportait son duel face à Dufrennes (36e) et réalisait un bel arrêt devant Degan (47e). Les esprits s’échauffaient quelque peu suite à une faute sur Abdelli, Abasse Ba était expulsé pour contestation envers l’arbitre. Le meneur de jeu havrais n’était guère perturbé. Très disponible, il était à la retombée d’un centre d’Ozdemir mais sa demi-volée s’en allait au-dessus de la barre (62e).

Plutôt cadenassé, le match se déverrouillait dans le dernier quart d’heure pour les Morbihannais, avec des remplaçants inspirés. Il y avait d’abord cette percée de Michel, observé ces dernières semaines par le club doyen, qu’il concluait d’une frappe sèche à ras de terre repoussée superbement d’une main ferme par Curcija (74e). Et surtout ce une-deux subtil entre Yann Kermorgant et Florent Besnard, ce dernier qui touchait ses premiers ballons, fusillait de près Curcija (1-2, 81e). Le HAC ( se créait bien une dernière situation, avec ce tir plein axe de Tiéhi stoppé en deux temps par Sy (88e), mais devait une nouvelle fois s’incliner.

ABASSE BA (Entraîneur DU HAC : « On a eu des situations pour tuer le match, mais on n’a pas su trouver le cadre. On a manqué de concentration cinq secondes sur un marquage, la sanction a été immédiate. Idem sur le deuxième but, où on a trop tergiversé. Il y a eu de belles choses dans le jeu, mais on doit gagner en efficacité. Il nous manque encore ce réalisme pour valider de bonnes séquences. »

À GONFREVILLE-L’ORCHER,
VANNES BAT LE HAVRE AC ( 2 À 1 (1-1)
Arbitre : M. Barbin. Spectateurs : 40.
Buts pour le HAC ( : Tiehi (2e) ; pour Vannes : C. Duclovel (36e), Besnard (81e).
Avertissements au HAC ( : Sanganté (34e), Abdelli (47e) ;
à Vannes : C. Duclovel (44e), Kermorgant (90e+3).
Expulsion au HAC : A. Ba (ent., 48e).
LE HAVRE AC ( : Curcija - Ozdemir, W. Coulibaly, Sanganté, Hoareau - Toufiqui (cap), Tiéhi, Abdelli - Cissé, Casimir (Konaté, 92e), Dzabana.
Entraîneur : Abasse Ba.
VANNES : Sy - M. Duclovel, C. Duclovel, Lavenant, Bouedec - Lavenant (Michel, 71e), Quintin (cap) (Besnard, 79e) - Degan, Benamara, Dufrennes - Henry (Kermorgant, 71e). Entraîneur : Laurent Hervé.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 04 Fév 2019 12:06 || Sujet du message:

Football - Coupe Gambardella : le HAC dernier représentant normand après sa nette victoire contre QRM

L’affrontement entre les deux dernières équipes normandes encore en lice à ce stade de la compétition a rapidement tourné en faveur du HAC, large vainqueur de QRM (6-1).

Alvyn Le Corre et les jeunes Havrais se sont facilement qualifiés hier pour les 8es de finale aux dépens de QRM
Les U19 du HAC se sont aisément qualifiés hier après-midi face à leurs homologues de QRM. Un score sans appel (6-1), une classe d’écart dans un match où jamais on ne sentit les Ciel et Marine inquiétés. « On a réalisé une bonne entame de match, ce qui nous a mis dans de bonnes conditions, expliquait le technicien havrais Michael Lebaillif. On a marqué quasiment sur nos deux premières occasions. Ça nous a permis de nous lancer sur de bons rails et l’adversaire a senti que ça allait être compliqué pour lui. » En effet, alors que le HAC s’était installé dans le camp quevillais, Ateef Konaté perçait sur la gauche et, dans un angle très fermé, trompait Quelard (1-0, 17e). Dans la foulée, Yassine Kechta lançait Alvyn Le Corre qui doublait la mise (2-0, 22e). Les Havrais monopolisaient le ballon, ne laissant que très peu d’initiatives à leurs adversaires qui ne menacèrent Zinga que sur un coup franc de Ducoin (31e).

« Au-dessus de nous »

Le début de seconde période voyait les Hacmen avoir un peu plus de mal à ressortir les ballons. Pas longtemps. La défense de QRM prenait l’eau devant Le Corre et Fofana, lequel décalait Ylan Gomes (3-0, 55e). Kechta, d’une louche dans la surface destinée à Konaté mais finalement pas touchée, inscrivait le quatrième but (4-0, 64e). Samy El Khiar, transfuge de QRM en fin de saison dernière, tout juste entré en jeu, seul au second poteau, propulsait la balle dans la cage (5-0, 72e) avant que Sy n’adresse un centre repris par Mamadou Fofana (6-0, 76e).

Les Quevillais sauvaient toutefois l’honneur par Aubrel Koutsimouka (6-1, 81e), lequel permettait également à Zinga de briller grâce à un magnifique arrêt main opposée sur un nouveau coup franc (84e).


Arnaud Cambremer, l’entraîneur de QRM, s’il reconnaissait bien volontiers la supériorité havraise, s’avouait déçu. « Évidemment, ils étaient au-dessus de nous. Je regrette simplement deux erreurs de jugement : une faute non signalée sur le deuxième but encaissé et un penalty non sifflé pour nous juste après. Nous savions que nous n’avions que 1 ou 2 % de chance, nous n’avons pas pu la défendre à fond et ce n’est pas que de notre faute. »

Trente ans après la dernière victoire du HAC dans cette compétition, les garçons de Lebaillif ont-ils l’étoffe pour aller loin ? « La Gambardella, ce doit être une aventure de copains, estime l’entraîneur havrais. Ce n’est peut-être pas forcément la meilleure équipe qui la gagne mais c’est celle qui a le plus de qualités mentales. On insiste beaucoup là-dessus. » Aventure à suivre avec le tirage au sort des 8es de finale ce jeudi.

À GONFREVILLE-L’ORCHER, LE HAVRE AC BAT QRM 6 À 1 (2-0)
Arbitre : M. Beneteau. Spectateurs : 200.
Buts pour le HAC : Konaté (17e), Le Corre (22e), Gomes (55e), Kechta (64e), El Khiar (72e), Fofana (76e) ;
pour QRM : Koutsimouka (81e).
HAC : Zinga - Sancho, Badé, Loubacky, N’Guessan (Sy, 45e) - Meddah (El Khiar, 66e), Kechta, Fofana (cap) - Le Corre (Diaby, 70e), Gomes, Konaté.
Entraîneur : Michael Lebaillif.
QRM : Quelard - Sailly, Taieb (Trophardy, 66e), Cramoisan, Koutsimouka - Le Boette (cap) (Caetano, 66e), Soukouna, Couturier, Ducoin, Kitenge (puis Fawoubo, 46e) - Ratel.
Entraîneur : Arnaud Cambremer.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 20 Fév 2019 23:44 || Sujet du message:

Football - U19 Nationaux : les Havrais s’imposent sur la pelouse de Lille
Melvin Zinga, le gardien havrais, a été décisif en détournant un penalty.
Première victoire en 2019 pour les U19 du HAC dans le championnat National. Avec une équipe rajeunie (présence de sept U17 dans le groupe) compte tenu d’absences de dernière minute et de joueurs utilisés en N2 en Corse face à Furiani Agliani, la formation de Michael Lebaillif a tenu la dragée haute sur la pelouse du LOSC, meilleure défense du championnat avant cette 18e journée.

Après une première alerte consécutive à une mauvaise relance de Sy dans sa surface, le Lillois Mpembelé bute sur Zinga (4e). Le HAC réagit, gênant le LOSC grâce à un pressing haut, El Khiar sert Gomes qui crochète et voit son pointu être repoussé par le portier lillois. La seule occasion franche en première période pour les Ciel et Marine avant un premier tournant de la rencontre avec l’expulsion du Lillois Bangoura pour une faute sur Cissé à la limite de la surface de réparation (22e). « On va être très franc, le carton rouge m’a semblé sévère, indique Michael Lebaillif. Mais peut-être qu’une action dangereuse pouvait se dessiner. Toujours est-il que le scénario a été en notre faveur avec l’exploit de Melvin Zinga. »


Zinga, spécialiste ès penaltys
Le gardien havrais, international U17, s’est illustré à nouveau sur un exercice où il tend à devenir un spécialiste. S’il avait repoussé, cinq jours plus tôt avec les U17 contre Évreux, un penalty sans être récompensé (but dans la foulée), le dernier rempart du HAC a détourné un autre penalty, l’œuvre du Lillois Pau, en se déployant de tout son long sur sa droite avec brio (33e). Cette saison, il avait déjà détourné deux penaltys en U17 lors d’un même match face à QRM. « Il est talentueux dans cet exercice, ses chances de pouvoir sortir des ballons sont souvent nombreuses », loue Lebaillif. Zinga a également été décisif en début de seconde période avec un arrêt réflexe sur la reprise de Bultel.

Après ces chaudes alertes, les Ciel et Marine profitent de leur supériorité numérique pour s’installer dans le camp lillois. El Khiar oblige le gardien du LOSC à une parade sur une frappe lointaine, puis Bakary Kaboré trouve la faille après un contre favorable : contrôle de la poitrine, puis frappe du gauche pour marquer l’unique but de la rencontre. Le HAC aurait pu inscrire un autre but avec ce lob somptueux de plus de 35 mètres sur la barre de Yassine Kechta, qui rata également l’immanquable dans les six mètres sur un service de Cissé dans les dix dernières minutes.

« Le scénario a récompensé les jeunes garçons qui, pour certains, n’avaient pas beaucoup de temps de jeu avec les U19. Je suis très content pour eux, on leur a donné toute la confiance, ils se sont serré les coudes pour l’emporter, se satisfait Lebaillif. On a parfois été mis en difficulté par le jeu de possession de Lille, qui est très bon dans les remontées de balle. On doit s’appuyer sur ces valeurs mentales pour la suite. » La suite, c’est ce rendez-vous dimanche prochain pour les U19 du HAC, désormais huitièmes au classement, avec un déplacement à Toulouse pour le 8e de finale de la Coupe Gambardella.

À CAMPHIN-EN-PÉVÈLE, LE HAC BAT LILLE 1 À 0 (0-0)

But pour le HAC : Kaboré (62e).

Zinga - Sancho (cap), Sy (Capron-Litique, 70e), Gesseau, Bolo - Virolan, El Khiar, Kechta - Cissé, Gomes, Kaboré (Mayerenge, 79e)
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 23 Fév 2019 09:39 || Sujet du message:

Football - N2 : « Il faut laisser pour certains du temps » requiert Abasse Ba, l’entraîneur de la réserve du HAC

À quelques heures d’une rencontre importante pour ses protégés face à la réserve du FC Nantes, Abasse Ba, l’entraîneur du HAC (, se livre sur la très délicate période que traverse actuellement son équipe.

Pour l’entraîneur havrais Abasse Ba, « certains avancent à un bon rythme, d’autres demandent plus de temps pour mûrir »
Votre dernier résultat positif avait eu lieu face à une autre réserve professionnelle, celle de Lorient (1-1), il y a six journées de cela. La réception de Nantes ( est-elle une bonne occasion pour enfin se relancer ?

Abasse Ba : « C’est ce que j’ai dit aux joueurs. Mais au-delà d’être une réserve professionnelle, c’est surtout une bonne équipe à affronter. Elle est d’ailleurs en pleine forme actuellement. Il faudra vraiment tout mettre en œuvre dans les intentions de jeu, dans l’implication collective et l’état d’esprit pour tenter de stopper la spirale négative. Après, il est vrai que la réserve de Nantes dispose de plusieurs joueurs professionnels, sur le papier elle est plus expérimentée que la nôtre. Je vois donc ce match comme un très bon challenge à relever. Les deux formations vont chercher à jouer, il n’y a pas de calcul à faire, on doit livrer un match plein dans l’intensité et le rythme. Et, comme je le répète toujours, dans l’efficacité. Du coup d’envoi jusqu’à la quatre-vingt-treizième minute, voire plus. »


Comment expliquez-vous la très mauvaise passe que vous traversez en ce moment (cinq défaites consécutives, neuf matches sans succès) ?

« Lorsqu’on a des séquences de jeu ou des situations intéressantes qu’on ne concrétise pas, on n’est jamais à l’abri d’une erreur ou d’une faute d’inattention. Et en ce moment, on les paye cash. C’est là-dessus que les garçons doivent évoluer, tout en étant plus vigilants et en gagnant en efficacité, notamment dans le domaine offensif. Car on sait que le plus difficile dans un match reste de marquer. On doit être plus tueurs sur les deux ou trois occasions que l’on peut se procurer. Les garçons se donnent pourtant vraiment à fond la semaine aux entraînements. Je pense qu’il faut laisser à certains le temps. Sur certaines situations, on voit les défauts de la jeunesse, du bord du terrain comme de l’extérieur, notamment la naïveté. Sur la communication ou certaines actions, on sent d’ailleurs vraiment ce manque de maturité. Quand une erreur ne vient pas de l’un, elle vient d’un autre. Le maître mot reste donc de continuer à travailler et se servir des matches précédents pour évoluer. Car malgré les résultats et ce manque de constance, il y a aussi de bonnes choses à retenir. Il faut s’appuyer là-dessus, et insister. »

En début de saison, vous pouviez encore compter sur des éléments d’expérience ou sur la descente de quelques joueurs pros. L’absence de ces cadres aujourd’hui n’explique-t-elle pas cette grosse baisse de régime ?

« On est un club formateur, on le sait. Après, on fait partie de ces réserves qui font jouer beaucoup de jeunes joueurs, avec parfois des garçons de 2001-2002 qui évoluaient encore l’an passé avec les U17 Nationaux. On leur fait quasiment sauter l’étape des U19 Nationaux pour les faire évoluer dans un championnat très exigeant. La marche est-elle trop haute pour eux ? Sûrement. Même avec leurs qualités, il ne faut pas oublier que le National 2 est d’un niveau assez élevé et qu’il y a de belles équipes. Même s’il y a malheureusement ces défaites, ce n’est pas comme si nous nous faisions balader à chaque match. Dans le contenu et l’implication, il y a du bon. Cela fait partie de leur apprentissage. Certains avancent à un bon rythme, d’autres demandent plus de temps pour mûrir. Il faut être patient avec eux. »

HAC ( - Nantes (, ce soir à 18 h, au stade Maurice-Baquet

Le groupe havrais : Balijon (g), Curcija (g), Özdemir, Hauguel, W. Coulibaly, Gesseau, Gueye, Tiéhi, Toufiqui, Cissé, Lamande, Abdelli, Kerchouche, Hoareau, Assifuah, Dzabana.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 24 Fév 2019 08:53 || Sujet du message:

Football - Coupe Gambardella (8es de finale) : le HAC à l’épreuve de Toulouse

Les U19 Nationaux du Havre AC jouent en fin de matinée une place en quarts de finale de la compétition sur la pelouse du Toulouse FC, l’un des meilleurs centres de formation de l’Hexagone.

Après avoir étrillé QRM, Mamadou Fofana et les U19 du HAC ont à cœur de bien faire à Toulouse
C’est un adversaire d’un tout autre calibre qui attend les jeunes Havrais, eux qui ont jusqu’ici terrassé des formations normandes, un brin modestes, à savoir le FC Rouen (R1, 4-0), l’US Avranches (R1, 2-1) et dernièrement Quevilly-Rouen Métropole (National, 6-1), le 3 février lors des seizièmes de finale. Un adversaire nommé « Téfécé » pour Toulouse FC, une équipe qui n’a, jusqu’alors, eu qu’à écarter des formations de R1 (Vendée Fontenay, Concarneau et Andrézieux/Bouthéon) mais localisée aux avant-postes du groupe D des U19 Nationaux (4e, 10 victoires, 3 nuls et 5 défaites), derrière Montpellier, Saint-Étienne et Monaco. Un duel entre deux vainqueurs de la Coupe Gambardella (1989 pour le club doyen, 2005 pour Toulouse), pour une entrée dans le vif du sujet face à l’un des meilleurs centres de formation français, 6e du dernier classement établi par la Direction technique nationale (DTN), avec des U17 vice-champions de France en 2018 et plusieurs joueurs en sélection nationale (Kouadio Koné et Tom Rapnouil en équipe de France U18, Nathan Ngoumou en U19).

« À la pêche aux gros »
« Toulouse fait partie des structures qui travaillent très bien avec les jeunes, qui les forme pour les emmener en Ligue 1. Il y a beaucoup d’internationaux, quelques autres joueurs l’ont été il y a peu, leurs meilleurs éléments sont parfois dans le groupe professionnel en L1 (notamment le défenseur Bafodé Diakité, 8 matches de L1 cette saison) ou en N3 avec leur réserve, souligne Michael Lebaillif, l’entraîneur du HAC. Clairement, on n’est pas favori, mais ça nous va bien. On va à la pêche aux gros. Il y a beaucoup d’arguments en leur faveur, des joueurs qui font mal offensivement sur les côtés. Cela va être un très bon test pour nos garçons, pour voir leurs limites. On va tout faire pour passer, avec nos valeurs et en gardant nos principes de jeu, c’est-à-dire d’avoir la possession, de défendre en avançant et ne pas subir. C’est ce qu’on demande aux jeunes au quotidien. » Face aux « Pitchouns », quarts de finaliste la saison passée, les Ciel et Marine, qui ont rallié la ville rose en fin d’après-midi par avion, auront à cœur de montrer que le HAC peut se hisser parmi les meilleurs jeunes de France. « Il n’y a pas de peur, nous sommes pressés de jouer ce gros match, indique Mamadou Fofana, l’un des milieux des U19 Havrais. Toulouse est le premier club professionnel que l’on affronte. Pour certains, le fait d’être parfois en N2, un championnat très difficile, peut apporter un plus à l’équipe. La Coupe Gambardella est ce qu’il y a de mieux pour les jeunes, avec les plus grandes équipes, on espère aller le plus loin possible. » « Les garçons vont découvrir ce stade de compétition, ajoute Lebaillif. La Gambardella est une référence et a une certaine importance pour le club, ils ont donc une forme de responsabilité à avoir afin de montrer un beau visage. Ils ont des repères depuis août, la saison avance et il y a de la progression chez les garçons qui répondent plus longtemps présents lors des matches. » La génération de Mamadou Fofana et ses partenaires pourra-t-elle faire mieux qu’il y a 2 ans, où le HAC avait chuté sur la pelouse de l’Olympique de Marseille (0-0, 2-3 t.a.b) ?

Toulouse FC - HAC, ce matin à 11 h 30

Le groupe probable havrais : Zinga (g) ou Fofana (g) ou Costa da Silva (g), Sy, Badé, Bolo, Sanganté, Sancho, Meddah, M. Fofana, Kechta, El Khiar, Le Corre, Konaté, Kaboré, Diaby, Gomes.
Revenir en haut Voir le Profil
Don diego
[Poussin]


[Déconnecté]

Nb de messages : 51
Posté le: 24 Fév 2019 10:11 || Sujet du message:
Le recrutement du jeune canadien Adonijah Reid et du jeune ghanéen gentil pour la reserve du hac
Ils pourront joués a partir de quand pour la b
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 09 Mars 2019 12:18 || Sujet du message:

Football - N2 : le HAC ( veut confirmer à Chartres
SPORTS
Après avoir livré une prestation de premier ordre la semaine dernière contre le PSG (1-1), les jeunes Havrais espèrent enchaîner aujourd’hui du côté de Chartres, le co-leader

Alan Dzabana et les Havrais s’attendent à une réception musclée de la part du leader chartrain ce soir

L’ENJEU
Et si les Havrais avaient fait le plus dur ? Et si, en ramenant des Yvelines la semaine passée leur tout premier point depuis le 1er décembre (1-1), les Ciel et Marine entrevoyaient enfin le bout du tunnel ? Pour leur coach Abasse Ba, soulagé d’avoir enfin mis un terme à une série de six défaites de rang, l’espoir est de mise. Car face au redoutable PSG, ses protégés, pourtant réduits à dix dès le retour des vestiaires, ont mené la vie dure à leurs adversaires, frôlant même par instants le succès. Toujours avant-derniers du groupe mais désormais revenus à hauteur de Boulogne-Billancourt, Vitré et Mantes, Yahia Fofana et ses coéquipiers tenteront de confirmer et reprendre leur marche en avant à Chartres ce samedi en début de soirée (18 h).

L’ADVERSAIRE
Voilà plus d’un mois que la formation chartraine n’a plus goûté aux joies du succès. Autant dire une éternité pour celle que bon nombre d’observateurs envoyaient déjà en National 1 il y a encore quelques semaines. Ses trois dernières sorties, toutes frappées du sceau de la défaite, témoignent d’ailleurs de la soudaine baisse de régime du club d’Eure-et-Loir contraint de devoir désormais partager sa place de leader avec Saint-Brieuc. C’est dire ô combien la réception du HAC revêt un enjeu tout particulier pour Jean-Guy Wallemme et ses joueurs qui pourront toutefois s’appuyer sur le retour de suspension de leur buteur Steven Papin, véritable bourreau du club doyen par le passé.

LE GROUPE
Exceptés Woyo Coulibaly, expulsé contre le PSG et ainsi suspendu pour la rencontre d’aujourd’hui, et Daylam Meddah, toujours blessé, le staff havrais peut compter sur un groupe quasi complet. Un effectif qui du reste ressemble quasiment trait pour trait à celui qui avait fait le voyage en région parisienne. Seul Yacouba Coulibaly, prié par Oswald Tanchot d’aller se refaire une santé en National 2, renforce l’équipe réserviste havraise aux côtés des désormais habitués Alan Dzabana, Özer Özdemir ou Himad Abdelli.

LE MOT DU COACH
Pour ce déplacement, Abasse Ba est prudent. « Chartres est actuellement dans le dur. Leurs joueurs auront forcément à cœur de gagner, surtout à domicile. On s’attend donc à un match avec beaucoup d’intensité. » Face à une telle opposition, il espère voir ses joueurs confirmer après leur dernière belle prestation « où mentalement et moralement, l’égalisation nous a fait du bien. Cela a reboosté les garçons. Maintenant, il faut absolument être plus efficaces en attaque, être plus tueurs. Une bonne série ne passera que par-là ».

Le groupe havrais : Y. Fofana (g), Costa da Silva (g), Özdemir, Hoareau, Sanganté, Hauguel, Y. Coulibaly, Toufiqui, Tiéhi, Konaté, Abdelli, Kechta, Dzabana, Le Corre et Diaby.
Revenir en haut Voir le Profil
sebastopoulpe
image du rang
[Internationnal]


[Déconnecté]

Nb de messages : 4260
Posté le: 09 Mars 2019 21:23 || Sujet du message:
Qu'a donné le match ?
Revenir en haut Voir le Profil
Nox
image du rang
[Internationnal]

Nox
[Déconnecté]

Nb de messages : 2991
Posté le: 09 Mars 2019 22:47 || Sujet du message:
.

[Ce message à été édité par son auteur pour la dernière fois le 09 Mars 2019 22:48]


________________
silvain a dit :
Kaizer76 a dit :
Y a des bruits comme quoi Louvel était en compagnie de Monbaerts dans un hôtel du Havre !
putain c'est dégueulasse.
Merci à @MéganeF-Photo pour le meilleur avatar du monde.
Revenir en haut Voir le Profil
Page : Préc.,1,2,3,Suiv.

Qui est en ligne ?
Qui est en ligne ?

Nous avons 5325 membres enregistrés. Ils ont posté un total de 135464 messages.
Dernier utilisateur inscrit : maillotsnba
Il y a actuellement 0 utilisateur en ligne : 0 visible et 0 invisible .
Utilisateur connecté :

 

[ Copyright SoftBB v0.1 ] , [ Par Atapi ] , [ 3 Requête s mysql utilisée s] , [ GZIP désactivé] , [ Page générée en 2,5168s ]
Ce forum vous est gracieusement proposé par : [ Infohac.com ] , [ Barbarians Havrais ] , [ Kop Ciel & Marine ]