HAC
L’actualité en direct
Notre page Facebook HAC FANS 1872 réunit plus de 14 K abonnés qui suivent chaque jour l'actualité du club et de ses groupes de supporters.

CONCOURS
Pronostiquez la nouvelle saison !
Comme chaque saison, INFOHAC.COM vous offre la possibilité de pronostiquer tous les matchs officiels du HAC. Cette année encore, vous allez pouvoir deviner les scores et vous mesurer aux meilleurs pronostiqueurs Ciel & Marine. A vous de jouer dès maintenant !

PHOTOS
HAC-Grenoble (1-1) | 49 photos HD
Vous pouvez télécharger les photos via la galerie sur le site FlickR

Vous pouvez aussi lancer le diaporama plein écran : Le diaporama du match en plein écran


PHOTOS
HAC-TOURS(2-0) | 44 photos HD
Vous pouvez télécharger les photos via la galerie sur le site FlickR

Vous pouvez aussi lancer le diaporama plein écran : Le diaporama du match en plein écran

 
 
 Vous n'êtes pas connecté
 Connectez-vous ou créez-vous un compte gratuitement
Le forum officiel des Supporters du HAC -> Discussions générales Page : 1,2,3,Suiv.
Auteur Message
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 04 Sept 2018 16:54 || Sujet du message: [Revue de presse N2, U19, U17 ] pas de commentaires
Une deuxième défaite de rang pour les U19 à l’issue de la deuxième journée du championnat. Sous le regard d’une bonne centaine de spectateurs dans la tribune de la Cavée Verte, les partenaires de Jean-Baptiste N’Guessan, capitaine, ont pourtant donné bien du fil à retordre aux joueurs entraînés par Thiago Motta, l’ex-milieu désormais retraité des terrains et qui entame sa carrière d’entraîneur au centre de formation du PSG.

U19 : DES REGRETSFACE AU PSG
Malgré l’ouverture du score rapide d’Ylan Gomes, malgré une multitude d’occasions franches en deuxième période, les joueurs de Michael Lebaillif ont perdu le choc face au PSG (2-3). Les regrets sont nombreux tant le second acte a été à sens unique, malheureusement le retard était trop conséquent à la pause. « La première période n’a pas été bonne sur le plan défensif, livre l’entraîneur havrais. Il y a eu beaucoup de naïveté, de flottement sur les trois buts parisiens. » Une sortie très hasardeuse du gardien André Costa da Silva sur le premier, des erreurs de marquage et trop de laxisme des défenseurs sur les deuxième (sur cette action, Yaya Sy, au sol après un duel, devra quitter ses partenaires) et troisième buts. « On ne peut pas se permettre d’avoir de telles attitudes défensives contre ce genre d’équipe, de ne pas montrer plus d’engagement et d’agressivité, souligne Lebaillif. Il va falloir corriger ces choses-là. »

Yassine Kechta avait redonné l’espoir au HAC d’une belle frappe du gauche en tout début de seconde période. Plus mordants, les Havrais ont buté à plusieurs reprises sur le gardien parisien (Le Corre, Kechta, Cissé), tout heureux également de voir le ballon sur la barre à la suite d’une intervention d’un de ses défenseurs. « C’est ce qu’on attendait d’eux en deuxième période, poursuit Lebaillif. Des décisions arbitrales n’ont pas été en notre faveur, notamment en fin de rencontre où tout le monde a vu la faute sur Gomes sauf les arbitres. La logique aurait été un résultat nul. On a rivalisé avec plus de valeurs, il faut s’en servir avec l’idée de faire un match complet pour la suite. »

Le compteur points n’est donc pas ouvert pour le HAC, qui devra être plus consistant dimanche prochain sur la pelouse du RC Lens, battu par Saran le week-end dernier (3-2).

U17 : FAUX DÉPART À DRANCY...
Pour la première de Mohamed Chacha à la tête de l’équipe des U17 Nationaux, les Havrais ont concédé un premier revers sur la pelouse de la Jeanne d’Arc de Drancy. Une défaite assez nette pour des joueurs qui disputent pour la plupart leur premier match niveau National, et qui pour certains découvrent depuis quelques semaines seulement l’exigence d’un centre de formation professionnel.

U19 : AU HAVRE, LE PSG BAT LE HAC 3 À 2 (1-3)

Buts pour le HAC : Gomes (10e), Kechta (47e).

HAC : Costa da Silva - N’Guessan, Loubacky, Sy (Ouraga, 30e), Gakou - Meddah, Kechta, Konaté (Cissé, 60e) - Le Corre, Gomes, Kerchouche (Depond, 80e).

U17 : À DRANCY, DRANCY BAT LE HAC 3 À 0
Revenir en haut Voir le Profil
Partenaire
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 04 Sept 2018 16:58 || Sujet du message:
Invaincus après trois déplacements, les Vannetais étaient attendus pour leur première à la Rabine. De leur côté, les réservistes du Havre attendaient un premier succès. Les partenaires de Pape Gueye démarraient parfaitement le match. Agressifs dans les duels, percutants sur le front de l’attaque, ils se créaient une multitude d’occasions. Une seule était concrétisée par Alan Dzabana (0-1, 33e), sur une frappe légèrement déviée.

Hoareau assomme Vannes
Jusqu’à la pause, les locaux éprouvent des grosses difficultés. Tour à tour, Abdelli (36e), Diaby (37e), une nouvelle fois Abdelli (38e) et Dzabana (39e) se procuraient d’énormes occasions, mais il manquait la réussite. Côté morbihannais, beaucoup de timidité et de fébrilité dans le jeu, et aucune frappe cadrée. « En première période, on a frisé la correctionnelle. On n’y était pas du tout. On était tétanisé et on n’a pas répondu au défi physique », reconnaissait Laurent Hervé, l’entraîneur de Vannes. Son équipe pouvait s’estimer heureuse de n’être menée que par un tout petit but.

À la reprise, les Vannetais se lâchaient enfin, avec plus de mouvement, plus d’engagement, et plus de présence en attaque. Diego Michel se montrait actif. Les Normands, très athlétiques, défendaient proprement. Vannes avait la possibilité d’égaliser. Le capitaine N’Dépo (66e) ratait l’immanquable sur un caviar de Dufrennes, et Jaffrès (73e) échouait à bout portant sur Fofana. Peu entreprenants sur le plan offensif, les Havrais aggravaient pourtant le score sur une frappe aux 16 mètres de Brandon Hoareau avec l’aide du poteau (0-2, 84e). Le match était plié. Si Benamara (90e+1) manquait l’occasion de réduire le score, c’est finalement Dufrennes, sur penalty, qui marquait anecdotiquement pour Vannes (1-2, 90e+3).

« On doit être capable de faire beaucoup mieux, estimait Laurent Hervé. On a des opportunités en deuxième période avant le 0-2. Si on égalise, le match peut tourner. » De son côté, Abasse Ba, l’entraîneur havrais, pouvait être satisfait de ses protégés. « On a livré une belle prestation en première mi-temps, avec beaucoup d’occasions. Ensuite, on a défendu intelligemment, contre une équipe qui aime avoir la possession. Mon groupe progresse. »

À VANNES, LE HAC ( BAT VANNES 2 À 1 (0-1)
Arbitre : M. Retail.
Spectateurs : 800 environ.
Buts pour Vannes : Dufrennes (90e+3, s.p.) ; pour le HAC ( : Dzabana (33e), Hoareau (84e).
Avertissements à Vannes : N’Dépo (46e) ; au HAC ( : Badé (54e), Dzabana (76e).
VANNES OC : Sy -, C. Duclovel, M. Duclovel, A. Lavenant, Bouedec - Besnard, Dufrennes, Kikonda (Jaffrès, 70e), Degan (Benamara, 58e), - Michel, N’Depo (cap).
Entraîneur : Laurent Hervé.
LE HAVRE ( : Y. Fofana - Ozdemir, Sanganté, Badé, Coulibaly - Gueye, Tiehi (Buyuk, 79e) - Casimir, Abdelli, Dzabana (N’Guessan, 86e) - Diaby (Hoareau 69e).
Entraîneur : Abasse Ba.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 08 Sept 2018 10:51 || Sujet du message:
L’ENJEU
Abasse Ba et ses jeunes protégés auront donc dû patienter quatre journées pour peut-être lancer définitivement leur saison. Il faut dire qu’à Vannes le week-end dernier, face à une formation bretonne sacrée quelques minutes plus tôt championne de National 3, les Havrais sont allés chercher une victoire non seulement importante d’un point de vue comptable mais aussi et surtout précieuse pour la confiance. Grâce à Alan Dzabana tout d’abord, à Brandon Hoareau ensuite, les pensionnaires de la Cavée Verte ont donc ainsi confirmé les progrès entrevus quelques semaines auparavant, se repositionnant dans le même temps dans la première moitié de tableau. De bon augure avant de recevoir Furiani Agliani cet après-midi (16 h) à Deauville.

L’ADVERSAIRE
Si les Hacmen ont enfin débloqué leur compteur victoire, on ne peut pas en dire autant de leurs homologues insulaires de Furiani qui, malgré une détermination sans faille depuis le début de l’exercice, n’ont pas encore eu l’occasion de briller. Surpris à Granville en ouverture du championnat (2-3) avant de concéder trois résultats nuls consécutifs face au voisin Bastia-Borgo (0-0), Lorient (2-2) puis le PSG (2-2), les joueurs entrainés par Patrick Videira sont ainsi toujours en quête de match référence. Un démarrage compliqué mais toutefois loin d’être surprenant pour des Furianinchi présents dans ce championnat depuis seulement deux ans et dont l’effectif a beaucoup évolué durant l’intersaison.

LE GROUPE
L’ensemble de l’effectif professionnel ayant été réquisitionné par Oswald Tanchot pour le match amical face à Angers, Abasse Ba dispose encore ce week-end d’un groupe très jeune. Yahia Fofana, seul joueur du groupe pro dans le dispositif réserviste aujourd’hui, tâchera donc de guider une formation havraise en manque d’expérience mais qui pourrait toutefois compter sur les renforts de deux nouveaux éléments. L’ancien grand espoir du PSG et de Monaco Théo Epailly et le milieu de terrain Sabri Toufiqui, fraîchement arrivé en provenance du Stade Rennais. À noter les absences de Zoumana Camara (fissure à une rotule) et Mamadou Fofana toujours suspendu.

LE MOT DU COACH
Difficile de se sentir chez soi à Deauville sur une pelouse qui est devenue, depuis quinze jours, terre d’accueil pour les Ciel et Marine. « On ne peut pas vraiment dire que l’on joue à domicile ! », ironise Abasse Ba, bien conscient de partir avec un handicap. Il compte néanmoins sur la dernière prestation de ses protégés à Vannes pour amorcer une belle série. « Dans le contenu et le jeu, le match à Vannes fut très intéressant même si on a pêché athlétiquement en deuxième mi-temps. Demain (lire aujourd’hui), il faut s’attendre à une partie compliquée. Les clubs corses ont des valeurs. Ils mettent de l’envie et de l’engagement. À nous d’imposer notre jeu. »

Le groupe havrais (probable) : Fofana (g), Costa da Silva (g), W. Coulibaly, Sanganté, Hauguel, Badé, N’Guessan, Buyuk, Lamande, Konaté, Toufiqui, Casimir, Epailly, Hoareau, Diaby, Le Corre.

Absents : Z. Camara (blessé) et M. Fofana (suspendu).
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 09 Sept 2018 15:36 || Sujet du message:
Entre de jeunes Havrais ragaillardis par leur premier succès obtenu à Vannes le week-end dernier (2-1) et des Furianinchi toujours en quête de match référence, ce sont donc les locaux qui sont parvenus à tirer leur épingle du jeu hier à Deauville, au terme d’une partie où les occasions se sont faites rares. Car si les vingt-deux protagonistes se sont toujours évertués à bien construire, ils ont également défendu avec sérieux, sevrant une bonne partie du match les deux attaques d’espaces. Il fallait d’ailleurs patienter plus d’une demi-heure pour voir enfin ce long round d’observation prendre fin lorsque Vairelles, parfaitement lancé par Taoufik, faisait une première fois chauffer les gants d’un Fofana vigilant (34e). Dans une rencontre fermée, ce manque de réalisme allait se payer cash pour les hommes de Patrick Videira, sanctionnés quelques instants plus tard sur la toute première tentative normande.

Un réalisme à toute épreuve
Une frappe sèche de Diaby qui, légèrement contrée, surprenait un Lombard impuissant (0-1, 38e). Le HAC venait de faire le plus dur juste avant la pause. D’autant que la bande à Tiéhi, après s’être longtemps heurtée à des Corses volontaires, revenait des vestiaires avec de plus vives intentions. Le bloc havrais pressait notamment plus haut. À tel point que sur la première incursion locale, Dzabana, déstabilisé dans la surface insulaire, obtenait un penalty. L’attaquant havrais, bien peu en réussite hier, sauvait toutefois sa partie en transformant (2-0, 57e). La réussite du club doyen était totale. Trop, peut-être. Car si l’on pouvait penser que les Ciel et Marine se dirigeaient tranquillement vers leur second succès de la saison, Muimba, fraîchement entré en jeu, profitait d’une perte de balle à l’entrée de la surface havraise pour réduire le score (2-1, 80e). Si les dix dernières minutes ont pris l’allure d’une véritable épreuve de force pour des locaux acculés devant leur but, ces derniers parvenaient à résister. Car ni Azzioui (81e) ni Baï (85e) ne trompaient la vigilance d’un Fofana impérial jusqu’au bout.

À DEAUVILLE, LE HAC ( BAT FURIANI 2 À 1 (1-0)
Arbitre : M. Barbin.
Spectateurs : 80 environ.
Buts pour le HAC : Diaby (38e) et Dzabana (57e s.p.) ;
pour Furiani : Muimba (79e).
Avertissement au HAC : Badé (61e) ; à Furiani : Pianelli (54e), Truchet (74e) et Azzioui (82e).
HAC ( : Fofana - N’Guessan, Badé, Hauguel, Traoré - Buyuk, Tiéhi - Casimir (puis Hoareau 49e), Abdelli, Dzabana (W. Coulibaly, 90e) - Diaby (Epailly, 78e).
Entraineur : Abasse Ba.
FURIANI : Lombard - Pianelli, Kamondji, Truchet (Azzioui, 78e), Hanin (Casado, 70e), Cinquini - Valéry, Ait Bassou - Taoufik, Baï, Vairelles (Muimba, 60e).
Entraineur : Patrick Videira.
Revenir en haut Voir le Profil
HACISBACK
image du rang
[Internationnal]


[Déconnecté]

Nb de messages : 1628
Posté le: 09 Sept 2018 17:24 || Sujet du message:
https://www.google.fr/amp/www.goal.com/fr/amp/news/u17-nationaux-ylan-gomes-hac-petit-frere-de-claudio-gomes-a/688wtowffj75195y9vgx618ek

Belle victoire 3-0 contre le Psg avec un doublé du prometteur Ylan Gomes
Revenir en haut Voir le Profil
Rodjor
image du rang
[Internationnal]

Rodjor
[Déconnecté]

Nb de messages : 7411
Posté le: 10 Sept 2018 08:27 || Sujet du message:
http://www.google.fr/amp/www.goal.com/fr/amp/news/u17-nationaux-ylan-gomes-hac-petit-frere-de-claudio-gomes-a/688wtowffj75195y9vgx618ek

________________
Je ne suis pas superstitieux ça porte malheur.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 12 Sept 2018 08:12 || Sujet du message:
Honneur aux plus jeunes pensionnaires du centre de formation, qui disputaient dimanche leur premier match de la saison à domicile, à la Cavée Verte, face au Paris Saint-Germain. « On a été plus consistant sur cette deuxième journée, indique Mohamed Chacha, le nouvel entraîneur des U17 du HAC. La semaine dernière, à Drancy (défaite 3-0), on aurait dû mener en première période avec une barre et deux arrêts du gardien. On n’avait pas su régler des problèmes, et des pertes de balle nous ont coûté cher sur les deux premiers buts encaissés, avant de concéder un penalty. » Cette fois, les Havrais, en plus de bien démarrer, ont ajouté l’efficacité. Leur pressing, intense, a causé bien des soucis aux joueurs de la capitale, à l’image des deux réalisations inscrites par Ylan Gomes, déjà buteur face aux mêmes Parisiens mais dans la catégorie U19 une semaine plus tôt. L’attaquant profitait de ballons récupérés dans les vingt derniers mètres pour lober le gardien (6e) et pour l’ajuster d’une belle frappe enroulée pour son doublé (73e). « La volonté était de mettre de l’intensité dès l’entame, poursuit Chacha. Il y a de la satisfaction, face à un adversaire de très bon niveau, on a su répondre à leurs problèmes, même si on a été mis en difficulté sur le côté droit, grâce à un bloc équipe solidaire. La prestation des garçons a été très cohérente. » Et ce, alors que les Ciel et Marine ont été réduits à dix à la 40e minute, avec un carton rouge direct à l’encontre d’Imani Barker pour un accrochage en tant que dernier défenseur. Dans la foulée, Melvin Zinga réalisait une superbe parade sur le coup franc parisien. Damien Mayaya jaillissait au bon moment pour contrer une relance parisienne et donner plus d’ampleur au succès havrais. « Il y a des valeurs mentales qui sont très importantes, il faudra les conserver dans ces prochaines semaines. » Les joueurs de Mohamed Chacha peuvent se baser sur ce match abouti.

U19 : « UN RÉSULTAT FRUSTRANT »
Trois de chute pour les U19 du HAC. Sur la pelouse du RC Lens, les protégés de Michael Lebaillif ont manqué le coche. « C’est un résultat frustrant, décevant, concède l’entraîneur havrais. On a eu beaucoup plus de situations mais il a manqué l’efficacité, parfois de la qualité dans le jeu à plusieurs, peut-être aussi d’agressivité. Et on a payé cash les moindres erreurs défensives. »

Tout s’est décanté après la pause, alors que les Ciel et Marine, qui avaient touché la barre durant le premier acte, étaient dans un temps fort. « Sur une perte de balle, un ballon joué vite vers l’avant entre nos défenseurs, notre gardien (Nikola Curcija) n’assure pas sa sortie et commet une erreur. » Alors que le néo-Havrais Emmanuel Mendes (ex-Amiens SC) avait égalisé à la suite d’un corner mal repoussé par les Lensois, les Normands se faisaient piéger dans la foulée, avant de concéder un penalty dans les derniers instants. « On touche de nouveau la transversale (Konaté), le gardien lensois réalise aussi quelques arrêts (sur des tirs d’El Khiar et Le Corre). On aurait pu égaliser, ajoute Lebaillif. Comme je l’avais dit avant que le championnat ne débute, on se doutait que ce début de saison serait compliqué. En étant très jeune, avec beaucoup de joueurs novices à ce niveau, c’est presque logique. Mais on doit mieux faire. »

U19 : À AVION, RC LENSBAT LE HAC 3 À 1 (0-0)

But pour le HAC : Mendes (73e).

HAC : Curcija - Djabiri, Loubacky, Sanganté, Gakou - Gesseau, Konaté, Kechta (El Khiar, 68e) - Kaboré (Mendes, 60e), Le Corre, Cissé.

U17 : AU HAVRE, LE HACBAT LE PSG 3 À 0 (1-0)

Buts pour le HAC : Gomes (6e, 73e), Mayaya (76e).

HAC : Zinga - Lossemba, Barker, Bachelet, Goli Opoh - Virolan, Souza, Ba (Bennadi, 65e) - Mayaya (Pretavoine, 82e), Gomes, Kossoko (Lukoki, 70e).
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 16 Sept 2018 09:07 || Sujet du message:
La réserve du FC Nantes n’est plus invaincue en N2, la faute à une équipe du Havre, assez réaliste, qui est venue s’imposer hier à Marcel-Saupin sur la plus courte des marques (0-1). Assez serré, ce duel de haut de tableau a tourné en faveur des Normands peu après l’heure de jeu, quand Himad Abdelli a profité de la faute technique du gardien nantais Quentin Braat pour mettre les siens devant (62e). Quasiment constamment en difficulté dans l’impact physique, les Nantais, sous l’œil de Miguel Cardoso, ont, durant 90 minutes, tenté de proposer du jeu, souvent, hélas pour eux, de manière trop brouillonne. Malgré tout, le scénario de la rencontre aurait pu être tout autre.

Fofana stoppe un penalty
Quelques minutes avant l’ouverture du score seinomarine, la tête de Roli Pereira avait échoué sur le poteau du portier havrais (50e). À six minutes du terme, sur une percussion côté droit, Randal Kolo Muani avait aussi logiquement obtenu un penalty. Santy Ngom, impeccable dans cet exercice la saison dernière (4/4) mais déjà loin de montrer un visage flamboyant, l’a raté, tirant trop mollement face à un Yahia Fofana parti du bon côté (84e). Tout le symbole d’un match où les joueurs de Pierre Aristouy ont paru au mieux sur la retenue, au pire incapable de répondre à l’équation proposée par les Normands. « Ça aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre, nous sommes allés chercher cette victoire, savoure le coach havrais Abasse Ba. On enchaîne sur un troisième succès, c’est positif, mais ce que je retiens surtout c’est l’état d’esprit du groupe. »

À NANTES, LE HAC ( BAT NANTES ( 1 À 0 (0-0)
Arbitre : M. Garo.
But pour le HAC ( : Abdelli (62e)
Avertissements à Nantes ( : Basilia (41e) ; au HAC ( : Basque (81e).
FC NANTES ( : Braat - Lusinga, Prado, Walongwa, Basilia, Mendy, Debo, Louza (Mané, 77e), Ngom, Roli (Kolo Muani, 73e), Alegué (Bamba, 61e).
Entraîneur : P. Aristouy
HAC ( : Fofana - Principe (Coulibaly, 85e), Hauguel, Badé, Irep, Tiehi, Hoareau (Casimir, 78e), Basque, Moussiti-Oko, Abdelli, Dzabana.
Entraîneur : Abasse Ba
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 20 Sept 2018 08:59 || Sujet du message:
J'accepte de recevoir les offres commerciales des partenaires de Paris-Normandie

Ville, date, auteur, personne, etc ...
Économie Politique Société Faits divers Sports Culture/Loisirs France/Monde PN Interactif PN TV
SERVICES
DANS NOS COEURS
Annonces légales
Annonces Immo
Version Femina
TV Mag
Jeux
DossiersGrands formatsInfographiePhotosVidéos
NEWSLETTERS
VOUS ÊTES TÉMOIN D'UN ÉVÈNEMENT ?
Le journal


L'ACTU DU JOUR

SORTIR À ROUEN

AFFAIRE BENALLA

SUICIDE D'UN PRÊTRE À ROUEN

PARIS-NORMANDIE Sports
Football - Nationaux jeunes : les U19 et U17 du Havre AC victorieux
SPORTS SPORTS FOOTBALL HAC SEINE-MARITIME LE HAVRE LE HAVRE ET SA RÉGION
Pour la première fois de la saison, les U19 comme les U17 du HAC, respectivement contre Valenciennes(1-0) et à Lens (2-1), se sont imposés dimanche.
Luc Gallais
17/09/2018 À 23:25 17/09/2018 À 23:25 2 MINUTES
Pour la première fois de la saison, les U19 comme les U17 du HAC, respectivement contre Valenciennes(1-0) et à Lens (2-1), se sont imposés dimanche.
Arouna Sanganté a offert aux U19 du HAC leur première victoire de la saison<br />(photo archives)
Arouna Sanganté a offert aux U19 du HAC leur première victoire de la saison
(photo archives)
Arouna Sanganté a offert aux U19 du HAC leur première victoire de la saison<br />(photo archives)
Arouna Sanganté a offert aux U19 du HAC leur première victoire de la saison
(photo archives)
Les jeunes de la Cavée Verte ont imité les professionnels et les réservistes, vainqueurs à Nancy vendredi en Ligue 2 (1-0) et à Nantes ( samedi pour le N2 (1-0). Deux succès importants en ce début de championnat, notamment pour les U19 Havrais, qui ont obtenu leurs trois premiers points.

À domicile, les protégés de Michael Lebaillif se sont imposés 1-0 face à Valenciennes. L’unique but est venu récompenser la domination durant la première demi-heure des Ciel et Marine, qui ont fait la différence à la suite d’un corner joué à deux, et ce centre de Benjamin Capron-Litique pour la tête d’Arouna Sanganté. Auparavant, Diaby avait été tout proche d’ouvrir le score d’un tir dans les six mètres stoppé avec brio par le gardien valenciennois. « On ouvre le compteur, avec ces trois points, même si tout n’a pas été parfait dans le jeu, estime Michael Lebaillif. On était passé au travers à Dunkerque (défaite 3-1), on n’avait fait que la moitié du chemin face au PSG (2-3) et contre Lens c’était plus cohérent mais il a manqué des choses dans l’efficacité. Là, on a effectué trente très bonnes premières minutes, dans les intentions et la pression mise sur l’adversaire, le but est arrivé plus que logiquement. Ensuite, on a baissé de pied et relancé Valenciennes sur des pertes de balle. La deuxième période a été très brouillonne, on a manqué de justesse, c’était très pauvre dans notre jeu qui était direct. Ce n’est pas ce qu’on demande. » L’état d’esprit et la solidité ont cependant été au rendez-vous pour les partenaires de Jean-Baptiste N’Guessan, alertés essentiellement sur des coups de pied arrêtés, le gardien Nikola Curcija étant intervenu à plusieurs reprises en fin de rencontre. « Cette première victoire va faire du bien dans la tête de tout le monde. Maintenant, les garçons doivent coller au projet de jeu, il y a encore beaucoup de travail à faire pour trouver une bonne harmonie », conclut Lebaillif.

Les U17 enchaînent
Une semaine après leur succès aux dépens du PSG (3-0), les U17 Havrais l’ont emporté sur la pelouse du RC Lens, alors qu’ils étaient menés dès la 8e minute suite à un penalty venu sanctionner une faute de Bruno Virolan, repositionné en défense central, lui l’habituel milieu. « Prendre ce but était normal, on a laissé le monopole du ballon à Lens et on était trop souvent en retard dans le pressing », explique Mohamed Chacha, l’entraîneur havrais.

Une fois ce difficile premier quart d’heure de jeu passé, les Ciel et Marine ont alors eu la maîtrise des débats, mais il fallait attendre la deuxième période pour voir le HAC marquer. Déjà auteur d’un doublé contre le PSG, Ylan Gomes (16 ans) a récidivé, d’un tir croisé suite à une passe de Yassine Kechta par-dessus la défense lensoise et d’une frappe précise après un contrôle de la poitrine. « Il est en forme depuis quelques semaines, que ce soit dans le groupe U19 ou avec moi, avec un niveau de performance intéressant. Il doit encore confirmer, indique Chacha. Les garçons qui s’entraînent avec le groupe de Michael Lebaillif ont une intensité plus élevée, ils amènent de la qualité sur le plan technique et apportent leur expérience. » Sans oublier le rôle indéniable du gardien Melvin Zinga, appelé en équipe de France U17 et auteur d’un double arrêt très précieux en fin de rencontre après un coup franc qui avait heurté la transversale.

« On est dans la continuité, avec un milieu mobile, toujours en train de trouver des décalages et bon dans la justesse technique. La prestation dans les phases d’approche offensives a été de grande qualité. Cette victoire est cent fois méritée sur le plan collectif, et au regard de la prestation des garçons. »

U19 : AU HAVRE, LE HAC BAT VALENCIENNES 1 À 0 (1-0)

But pour le HAC : Sanganté (30e)

HAC : Curcija - N’Guessan, Sanganté, Sy, Gakou - Gesseau, Konaté, El Khiar (Capron-Litique, 25e) - Cissé (Le Corre, 82e), Diaby (cap), Casimir (Mendes, 60e)

U17 : À AVION, LE HAC BAT LE RC LENS 2 À 1 (1-0)

Buts pour le HAC : Gomes (56e, 65e).

HAC : Zinga (cap) - Lossemba, Virolan, Bachelet, Ouraga - Kechta, Ba (Lukoki, 75e), Souza - Mayaya (Goli Opoh, 85e), Gomes, Kossoko (Resouf, 59e).
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 23 Sept 2018 09:37 || Sujet du message:
Valider

OÙ BRUNCHER CE WEEK-END ?

SUICIDE D'UN PRÊTRE
PARIS-NORMANDIE Sports
Football - N2 : le HAC ( s’en contentera
SPORTS SPORTS FOOTBALL HAC LE HAVRE
Si les Hacmen ne sont pas parvenus à forcer la décision hier contre Chartres, ils ont toutefois préservé l’essentiel en assurant le match nul (0-0). Dans des conditions pas forcément faciles.
22/09/2018 À 23:15 22/09/2018 À 23:15 1 MINUTE
Dzabana et les Hacmen ont enchaîné un sixième match de rang sans la moindre défaite en championnat (photo archives)
Dzabana et les Hacmen ont enchaîné un sixième match de rang sans la moindre défaite en championnat (photo archives)
Sur un terrain synthétique gorgé d’eau qui n’aura guère permis aux vingt-deux protagonistes de développer un beau football, la réserve du club doyen, leader du groupe avant le match, a donc dû se contenter du partage des points hier. Il faut dire qu’entre erreurs techniques, glissades, approximations ou mauvais choix, ce fut un festival de maladresses. Et si dans les intentions, Abdelli et ses coéquipiers ont toujours su répondre présents, ils n’ont ainsi jamais su être en mesure de s’adjuger le gain de la partie. La faute aussi à une solide formation chartraine venue en Normandie avec l’espoir de remporter son premier succès en déplacement. « J’ai trouvé qu’en face, c’était bien en place. Sur quelques détails, cela aurait même pu nous coûter cher. Heureusement qu’on est resté vigilant sur le plan défensif », analysait Abasse Ba après le coup de sifflet final. D’ailleurs, les premiers à dégainer furent les visiteurs. Mais ni Papin, ni Archimbaud ne trouvaient le cadre sur deux tentatives lointaines (5e et 12e). À la peine dans la construction, les Ciel et Marine devaient principalement s’en remettre au jeu long au cours du premier acte. Mais les deux premières banderilles havraises étaient bien anticipées par un Cousin vigilant. D’abord sur cette ouverture de Gueye à destination de Dzabana (20e), ensuite sur ce tir d’Abdelli bien servi dans la surface de réparation par Thiaré (40e). Si les débats restaient équilibrés jusqu’à la pause, les meilleures opportunités étaient à mettre à l’actif des hommes de Jean-Guy Wallemme.

Un score de parité logique
Car pendant que la tempête avait entre-temps redoublé en intensité, Archimbaud avait vu son corner rentrant heurter le poteau de Fofana (23e) avant que Papin ne vienne faire briller le portier normand quelques instants plus tard (34e).

Si les locaux affichaient de bien meilleures intentions au retour des vestiaires en se montrant plus incisifs dans l’impact et le pressing, Gazeau (51e) puis Touré (53e), véritable poison pour la défense havraise hier, rappelaient aux garçons d’Abasse Ba que la menace chartraine était toujours bien présente. L’épreuve de force entre les deux formations offrait lors de la dernière demi-heure une fin de partie encore moins spectaculaire. Le HAC et Chartres se neutralisaient en effet jusqu’au bout malgré les derniers efforts du désormais ex-leader du groupe. Irep (54e), Basque (81e) et Thiaré (84e) ayant eu eux aussi les opportunités de donner la victoire aux leurs. « Il faut parfois savoir se contenter de matchs nuls », soufflait Abasse Ba. Avant de conclure : « Celui-ci en fait partie ».

À GONFREVILLE, LE HAC ( ET CHARTRES 0 À 0
Arbitre : M. Rossini
Spectateurs : 90 environ
Avertissements au HAC : Özdemir (16e), Thiaré (73e) et Hoareau (76e) ;
à Chartres : Touré (27e), Gazeau (39e) et Palhares (67e)
HAC ( : Fofana – Özdemir, Hauguel, Sanganté, Irep – Gueye (puis Hoareau 46e), Tiéhi – Abdelli, Basque, Dzabana – Thiaré.
Entraîneur : Abasse Ba.
CHARTRES : Cousin – Konaté, Lescot, Marie-Louise, Archimbaud – Fardin, Palhares – Touré (puis Picot 79e), Gazeau, Garcia - Papin.
Entraîneur : Jean-Guy Wallemme.
Revenir en haut Voir le Profil
sypher
[Pupille]


[Déconnecté]

Nb de messages : 134
Posté le: 28 Sept 2018 14:18 || Sujet du message:
Football - Nationaux jeunes : un apprentissage parfois difficile pour les Havrais

Tandis que les U19 du Havre AC ont mordu la poussière dimanche à Amiens (5-0), les U17 ont été accrochés par Valenciennes (3-3).



C’est le métier qui rentre. Même si les matches sont parfois très complexes, ils peuvent apporter leur lot d’enseignements, de corrections à apporter.

Une semaine après leur victoire contre Valenciennes (1-0), les U19 Nationaux du HAC ont rechuté, dans les grandes largeurs à Amiens. Une lourde défaite (5-0) qui met en avant les failles collectives d’une équipe havraise, treizième et relégable avec seulement trois points en cinq matches. « C’est très nettement insuffisant, livre sans détour Michael Lebaillif, le technicien havrais. Il manque beaucoup trop de choses pour espérer faire bonne figure. Même si on a proposé des choses dans les remontées de balle, on n’a pas fait assez dans les déplacements pour se créer de véritables occasions. Et défensivement, dès qu’Amiens a obtenu des situations, on a été très fébriles, pour ne pas dire faibles. » Les deux premiers buts amiénois sont intervenus suite à des erreurs des défenseurs havrais, une perte de balle fatale et un contrôle de la poitrine en direction du gardien mal exécuté, telles des passes décisives pour leurs adversaires. Menés 3-0 à la pause, les Ciel et Marine n’ont pas eu d’occasions franches, à l’exception d’un penalty tiré au-dessus par David Gesseau. Quand rien ne va...

« Cela démontre beaucoup de choses. Il y a un sentiment de honte qui s’installe. En termes d’état d’esprit, ce n’est pas l’image que l’on veut donner, poursuit Lebaillif. Des garçons ne sont pas dans les clous. On n’est pas une équipe, les joueurs n’avancent pas ensemble, ne défendent pas ensemble, et ne pensent pas collectif. Notre classement reflète ce que l’on fait actuellement. » Une remise en question doit vite intervenir.


« Un bon point » pour les U17

Sur la pelouse de la Cavée Verte, et dans des conditions difficiles avec les rafales de vent, les U17 Havrais ont été tenus en échec par des Valenciennois plus expérimentés. « C’est la première fois de la saison qu’un adversaire nous pose autant de problèmes, reconnaît Mohamed Chacha, l’entraîneur du HAC. Ils étaient constamment en avance sur le ballon. On était en dessous par rapport aux deux derniers matches contre le PSG et Lens, on a un peu subi les débats. » L’absence de dernière minute de Bruno Virolan, remplacé par Nielsen Luzein dans la charnière, ou encore d’Abou Sacko et Rayan Kossoko, tous blessés, n’a pas favorisé la donne pour le HAC qui s’en est remis essentiellement à des exploits individuels. Ceux d’Ylan Gomes, auteur d’un nouveau doublé, le troisième en trois journées, suite à un rush et un tir croisé avec l’aide du poteau puis d’un dribble sur le gardien et d’une finition dans un angle fermé. Mais aussi ceux du gardien appelé cette semaine en équipe de France U17 Melvin Zinga, auteur de plusieurs parades de grande classe dont deux de suite en première période. Mais les Havrais, qui ont mené par deux fois, ont encaissé deux penaltys et un but suite à un corner mal renvoyé par la défense.

« C’est un bon point malgré tout, il est même positif parce qu’on aurait pu perdre ce match. On n’a pas su trouver des solutions, ni utiliser les espaces sur les côtés, poursuit Chacha. On a eu un peu de mal sur les premiers ballons de relance, on a eu des manques sur l’aspect défensif. La prestation a été insuffisante, et heureusement que des garçons marchent sur l’eau aujourd’hui. On gagne en expérience après un tel match. » Avec sept points, le HAC pointe au sixième rang.


U19 : À AMIENS, AMIENS SC BAT LE HAC 5 À 0 (3-0)

HAC : Costa da Silva - Rouxel, Sy, Loubacky, Gakou - Gesseau, Konaté, Kechta (Capron-Litique, 70e) - Diaby,Le Corre (Casimir, 60e), Mendes (Cissé, 60e).


U17 : AU HAVRE, LE HAC ET VALENCIENNES 3 À 3 (2-2)

Buts pour le HAC : Gomes (24e, 45e), Resouf (62e).

Zinga (cap) - Losomba, Bachelet, Luzein, Ouraga - Fievez, Souza (Bennadi, 60e), Ba - Resouf (Goli Oupoh, 82e), Gomes, Mayaya (Lukoki, 70e).
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 02 Oct 2018 16:37 || Sujet du message:

Accueil Sports
Football - Nationaux jeunes : les U17 du Havre AC sur le podium
SPORTS SPORTS FOOTBALL HAC SEINE-MARITIME LE HAVRE LE HAVRE ET SA RÉGION
En s’imposant 2-0 sur la pelouse de l’Amiens SC, les joueurs de Mohamed Chacha montent sur le podium de leur groupe. Les U19 du HAC ont, eux, relevé la tête avec un nul face à Lille (1-1).
Luc Gallais
01/10/2018 À 23:15 01/10/2018 À 23:15 2 MINUTES
Armstrong Lukoki, buteur à Amiens, et les U17 du HAC réalisent un bon début de saison (photo archives)

Dix points, trois victoires et une troisième place après cinq journées, le début de saison des U17 du Havre AC est assez prometteur.


Sous la houlette de Mohamed Chacha, les U17 Havrais ont obtenu leur deuxième succès à l’extérieur en prenant le dessus sur l’Amiens SC. Le début de la rencontre n’a pas été facile pour les Ciel et Marine, qui subissaient les débats. Un tir amiénois sur le poteau, un arrêt décisif de Mathéo Bachelez qui suppléait Melvin Zinga (au repos après sa première sélection en U17), le premier quart d’heure difficile se concluait par... l’ouverture du score havraise signée Armstrong Lukoki, d’un pointu après un dribble sur un défenseur suite à un service de Yassine Kectha. « Notre circulation du ballon était trop lente en début de match, ce qui facilitait les choses pour les Amiénois. Et sur notre première situation, on a ouvert la marque. Une fois ce premier but inscrit, on a inversé le rapport de force, il y a eu de la maîtrise de notre part, souligne le technicien havrais. Avec de la possession, des occasions mais hélas des mauvais choix dans le dernier geste. Mais j’ai apprécié les très bonnes séquences de jeu de mes joueurs. »

Les Havrais ont accentué leur emprise en seconde période sur un corner rapidement joué à deux et cette frappe victorieuse à l’entrée de la surface de Damien Mayaya, tout juste entré en jeu. « Il y a eu plus d’équilibre dans notre jeu, poursuit Chacha. Les garçons ont été très disciplinés, ils ont laissé de moins en moins d’espaces. On est monté d’un cran sur l’aspect défensif. Mathéo Bachelez a réalisé un nouvel arrêt important en un-contre-un. Il faut maintenir cette dynamique, continuer de progresser. Il y a de la qualité dans ce jeune groupe, tourné vers le collectif. »

U19 : c’était presque ça
Une semaine après la claque reçue à Amiens (5-0), les U19 Havrais se devaient de montrer un autre visage face à Lille. Sur la pelouse de la Cavée Verte, l’équipe de Michael Lebaillif, renforcée par quelques joueurs habitués à jouer en N2 (Badé, Casimir, Sanganté), était présente au rendez-vous. « Dans l’état d’esprit et le contenu, c’était un bon match, contre une belle équipe lilloise, juge l’entraîneur du HAC. Je préfère voir ce genre de match à celui du week-end passé. L’équipe était différente, on a vu d’autres comportements sur le terrain? C’est positif, mais on doit encore progresser dans l’aspect offensif car on ne se crée pas encore suffisamment d’occasions. »

Les Ciel et Marine ont ouvert la marque après la demi-heure de jeu, sur un dédoublement côté droit et ce centre de Hugo Rouxel repris au second poteau d’une volée par Emmanuel Mendes. « Sans être ultra dominateur, on a senti de la maîtrise, de la capacité à faire mal sur les côtés, malgré quelques frayeurs sur des relances où l’on s’est mis nous-mêmes en difficulté, explique Lebaillif. La deuxième période a été plus intéressante, avec un temps de possession plus important et quelques situations, mais on s’est fait égaliser à un quart d’heure de la fin. » De manière spectaculaire, à la suite d’une touche longue et d’un ballon qui traînait dans la surface, un joueur lillois réussissant un retourné acrobatique pour surprendre André Costa Da Silva. Avec ce nul, le HAC prend la dixième place avec quatre points, et sort de la zone rouge.

U19 : AU HAVRE, LE HAC ET LILLE 1 À 1 (1-0)

But pour le HAC : Mendes (34e).

HAC : Costa da Silva - Rouxel, Badé, Sanganté, Gakou - Capron-Litique, M. Fofana, Konaté - Casimir, Gomes (Diaby, 70e), Mendes (Cissé, 62e).

U17 : À AMIENS, LE HAC BAT AMIENS SC 2 À 0 (1-0)

Buts pour le HAC : Lukoki (14e), Mayaya (63e).

HAC : Bachelez - Losomba, Meddah (I. Touré, 83e), Bachelet, Ouraga - Fievez, Virolan (Ba, 77e), Kechta - Resouf (Mayaya, 61e), Lukoki, Kossoko.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 06 Oct 2018 08:23 || Sujet du message:

Accueil Sports
Football - N2 : les réserviste du HAC veulent poursuivre leur belle série lors du derby à Oissel

Co-leaders de leur groupe en compagnie de Saint-Malo et Lorient (, les réservistes havrais disputent un derby en se rendant cet après-midi chez leurs voisins du CMS Oissel. Avec la volonté de prolonger la dynamique positive.

Christ Tiéhi et les réservistes du HAC veulent affirmer leur position à l’occasion du derby à Oissel (photo archives)
Si les joueurs d’Abasse Ba ne sont pas parvenus à accrocher une quatrième victime à leur tableau de chasse, Chartres ayant quelque peu freiné leurs ardeurs il y a quinze jours à Gonfreville, les pensionnaires de la Cavée Verte ont toutefois assuré l’essentiel (0-0). « Il y a des matchs nuls dont il faut savoir se contenter », témoignait d’ailleurs ce soir-là l’entraîneur du HAC (. Il faut dire que ce partage des points, le troisième depuis le début de saison, a non seulement permis à ses protégés de porter leur série d’invincibilité à six rencontres, mais il a aussi et surtout eu le mérite de ne pas enrayer la dynamique positive dans laquelle ces derniers se sont installés depuis près de deux mois. De quoi aborder sereinement le derby du jour à Oissel.


« Ne pas les prendre de haut »
Encore faut-il pour la bande à Yahia Fofana, qui devrait compter aujourd’hui sur les renforts de Kelly Irep, Baba Traoré, Léo Principe, Christ Tiéhi, Himad Abdelli ou encore Bevic Moussiti-Oko, laissés par Oswald Tanchot à la disposition de la réserve, faire preuve de méfiance. Car si le CMSO a démarré le championnat affublé du statut de promu, n’allez pas croire que la formation coachée par Romain Djoubri se dresse en qualité de victime toute désignée. En témoigne le début de saison particulièrement prometteur affiché par les Osseliens et ses anciens havrais (Pierrick Lebourg, Sillemane Séné ou Kévin Mendy), qui avait permis au club de la banlieue rouennaise de s’installer dans le fauteuil de leader durant plusieurs semaines. Seulement voilà, depuis ce déplacement à Bastia Borgo le 8 septembre dernier, la machine semble s’être grippée. À tel point que les Osseliens ont concédé il y a deux semaines, contre le PSG (défaite 2-0), leur troisième revers consécutif. Ils comptent sur le derby du jour pour reprendre leur marche en avant.

« Ce sera un match particulier, note Abasse Ba. Les Osseliens veulent sortir de cette spirale négative et les anciens du HAC auront la volonté d’être performants. Il ne faudra surtout pas les prendre de haut, répondre présent dans la maîtrise émotionnelle et être rigoureux pour continuer de faire douter cet adversaire encore au moins quatre-vingt-quinze minutes en tâchant de garder notre bon état d’esprit et de rajouter encore un peu plus d’efficacité. »

CMS Oissel - HAC (, cet après-midi à 15 h, au stade Marcel-Billard.

Absences au HAC ( : Epailly (élongation), N’Guessan (déchirure), Toufiqui (entorse).

Le groupe havrais : Y. Fofana (g), Costa da Silva (g), Özdemir, Principe, B. Traoré, Irep, W. Coulibaly, Sanganté, Hauguel, Gueye, Tiéhi, Buyuk, Abdelli, Konaté, Moussiti-Oko, Diaby.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 07 Oct 2018 10:41 || Sujet du message:
Football - N2 : le HAC ( enfonce Oissel
SPORTS SPORTS FOOTBALL HAC LE HAVRE OISSEL
Les Osseliens ont concédé une quatrième défaite de rang en championnat face à la réserve du Havre (2-1).

Battus par le HAC ( hier, les Osseliens sont à l’arrêt

Pour Oissel, il s’agissait d’enrayer la spirale. Les locaux ont échoué à cette tâche. Hier, pour le compte de la huitième journée de National 2, les joueurs de Romain Djoubri recevaient la réserve du Havre AC, dans un match qui s’annonçait compliqué pour des Osseliens défaits lors des trois dernières journées. Pourtant, Oissel démarrait plutôt bien la rencontre, et se créait d’entrée deux situations dangereuses. Et c’est logiquement qu’il ouvrait le score : sur une touche longue jouée côté droit par Pelletier, le ballon était remis vers Séné qui voyait sa frappe contrée par un défenseur et terminer sa course sous la barre de Fofana. Les Osseliens tentaient d’imposer leur style tout en pressing, en impact et en jeu rapide. Seulement voilà, Le Havre, qui comptait dans ses rangs pas moins de neuf joueurs à contrat professionnel, répliquait avec un engagement physique qui déstabilisa le bloc osselien. Les hommes de Djoubri commençaient à déjouer, et faisaient preuve d’une imprécision inhabituelle dans les transmissions. En face, la robustesse des Havrais leur permettait de récupérer de nombreux ballons et de piquer en contre, grâce à la rapidité de leurs ailiers, et surtout celle de leur avant-centre, Moussiti Oko. Déjà apparu cinq fois cette saison en Ligue 2, il se chargeait d’ailleurs de l’égalisation pour les siens : sur un ballon récupéré dans leurs propres trente mètres, les Havrais lançaient leur buteur dans le dos de la défense osselienne, dépassée à la course par Moussiti qui se présentait seul face à Coulibaly, le crochetait et ramenait le score à un partout.


Un scénario cruel
Au retour des vestiaires, la physionomie ne changeait pas, et le gardien osselien devait s’employer pour dévier en corner une frappe de Gueye (55e). Il ne put cependant rien faire, six minutes plus tard, lorsque ce même Gueye, pas attaqué aux 25 mètres, centrait au deuxième poteau pour la reprise croisée de Tiehi. Oissel tentait alors de se faire violence, repartait à l’attaque, et il fallut une superbe horizontale du gardien havrais pour détourner une tête piquée de Mayulu (65e). Mais le bloc havrais, solide, et les imprécisions techniques faisaient les stagner les Osseliens, qui passèrent même tout près de la correctionnelle à deux reprises : Abdelli, seul au point de penalty, tirait au-dessus, et Coulibaly remportait son duel face à Moussiti Oko (73e, 74e). Oissel, coupé en deux, jetait ses dernières forces dans la bataille, et crut voir venir la délivrance lorsqu’à la 91e minute, sur un corner obtenu par Odumosu, Pelletier plaçait une tête croisée pour l’égalisation osselienne. Seulement voilà : à la stupéfaction générale, le but fut refusé pour une faute peu évidente dans la surface havraise. Un scénario difficile à avaler pour Oissel, qui reste dans sa spirale négative, à une semaine d’un déplacement périlleux à Saint-Malo.

À OISSEL, LE HAVRE ( BAT OISSEL 2 À 1 (1-1)
Arbitre : M. Fabry.
Spectateurs : 250.
Buts pour Oissel : Sene (15e) ; pour le HAC ( : Moussiti Oko (44e), Tiehi (61e).
Avertissement à Oissel : Sene (52e), Abdelmoula (71e) ;
au HAC ( : Principe (88e).
OISSEL : Coulibaly – Pelletier, Cissoko, Houla, K. Mendy – Abdelmoula, Dembele (c.) – Sene, J-P. Mendy, Ouadah (Odumosu 65e) – Mayulu.
Entraîneur : Romain Djoubri.
LE HAVRE ( : Fofana – Ozdemir, Hauguel, Traoré, Irep – Coulibaly (Buyuk 90+2), Tiehi, Gueye, Principe (Diaby 74e) – Abdelli (c.) (Konaté 85e), Moussiti Oko.
Entraîneur : Abasse Ba.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 20 Oct 2018 17:44 || Sujet du message:

Football - N2 : le HAC ( veut rester au sommet

Euphoriques depuis plusieurs semaines, les joueurs d’Abasse Ba entendent bien faire durer le plaisir le plus longtemps possible. Ils comptent sur la réception de l’AS Vitré, à Gonfreville, pour asseoir un peu plus leur emprise.

Non retenu avec les professionnels, Jamal Thiaré devrait être aligné avec la réserve du HAC contre Vitré
Avec une seule défaite au compteur après huit journées disputées, les protégés d’Abasse Ba sont au-delà des espérances.


L’ENJEU
Il y a quinze jours, sur la pelouse du CMS Oissel, Himad Abdelli et ses coéquipiers ont confirmé tout le bien que l’on pensait d’eux. S’ils n’ont assurément pas réalisé leur meilleure prestation de la saison, ils sont toutefois parvenus à ramener de la banlieue rouennaise leur troisième victoire en déplacement (2-1, buts de Bevic Moussiti-Oko et Christ Tiéhi). Intraitables à l’extérieur, et désormais invaincus depuis sept journées, voilà les Ciel et Marine de nouveau installés seuls dans le fauteuil de leader, et en pleine confiance. Un contexte idéal avant d’aborder deux prochaines échéances a priori à leur portée. Avant de se déplacer chez la lanterne rouge, le FC Mantois, ils reçoivent en fin de journée sur le synthétique de Gonfreville, l’AS Vitré, douzième au classement.

L’ADVERSAIRE
Alors que les Hacmen gagneraient à être plus réguliers à domicile, les Vitréens, qui sont toujours à la recherche de leur premier succès de la saison à l’extérieur, peinent à trouver la bonne carburation loin de leurs bases. En Normandie, ils tenteront donc non seulement de faire mentir les statistiques, mais aussi et surtout de se rassurer. Il faut dire qu’il y a quinze jours, face à la réserve du PSG, Michel Sorin et ses joueurs sont passés tout près de la correctionnelle. Menés de deux buts après seulement sept minutes de jeu, ils ont dû patienter jusqu’au bout du temps additionnel pour arracher in extremis, grâce à l’ex-Havrais William Gros (qui s’est qualifié cette semaine avec la sélection de Madagascar pour la Coupe d’Afrique des nations 2019) un nul inespéré (2-2).

LE GROUPE
Si le néo-havrais Théo Epailly, qui ressent une gêne au niveau de la cuisse, devra encore patienter avant de retrouver le chemin de la compétition, l’ex-milieu du Stade Rennais Sabri Toufiqui va signer quant à lui son grand retour avec la réserve havraise. Au sein d’un effectif où l’expérience devrait une fois encore transparaître. Avec Özer Özdemir, Jamal Thiaré, Alan Dzabana, Kelly Irep, Baba Traoré ou encore Christ Tiéhi, l’équipe d’Abasse Ba devrait en effet avoir fière allure.

LE MOT DU COACH
Très performants à l’extérieur, le HAC doit néanmoins franchir un nouveau cap sur le synthétique de Maurice-Bacquet. « On doit pouvoir encore s’améliorer dans le jeu, analyse l’entraîneur Abasse Ba. Face aux blocs très bas que nous pouvons rencontrer à domicile, il faut mieux manœuvrer et parvenir à conserver le ballon dans le camp adverse. Tout en se montrant vigilants défensivement, et patients sur les phases offensives. Ce sera la clé. » Face à Vitré, le technicien du HAC pourra jauger les progrès de ses protégés dans ces domaines.

HAC ( - AS Vitré, cet après-midi à 18 h, au stade Maurice-Baquet.

Le groupe havrais : Y. Fofana (g), Costa da Silva (g), Özdemir, W. Coulibaly, Badé, Hauguel, B. Traoré, Irep, Gueye, Tiéhi, Buyuk, Toufiqui, Dzabana, Hoareau, Casimir, Thiaré.

Absent au HAC : Epailly (cuisse).
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 21 Oct 2018 12:11 || Sujet du message:
En demandant à ses joueurs de faire preuve de patience la veille, Abasse Ba avait vu juste. Face à un bloc vitréen bas et compact, les Havrais ont dû en effet persévérer un long moment avant de pouvoir enfin concrétiser au tableau d’affichage une domination qui, déjà à la pause, ne souffrait d’aucune contestation. Car une fois le traditionnel round d’observation passé, ce sont bien les locaux qui ont mené le bal, sevrant de ballons des Bretons venus en Normandie faire de la résistance. Patients dans la construction, tranchants dans les appels et pressants offensivement, les Ciel et Marine ont ainsi mené la vie dure aux défenseurs adverses, les poussant bien souvent à la faute. Mais jusqu’au terme de la première période, le portier sang et or Aubeneau était parvenu à faire bonne garde face au plus remuant des attaquants havrais hier, Thiaré.

Les pros font le boulot
D’abord sur cette récupération côté gauche (24e), ensuite sur ce tir croisé (32e), enfin sur cette bonne combinaison initiée par Basque et Özdemir (42e). Peu avant la pause, il s’en était même fallu de peu pour voir Dzabana, d’une frappe soudaine aux vingt mètres, récompenser les efforts de ses partenaires. Mais le montant droit d’Aubeneau était venu sauver une première fois une formation bretonne demeurée jusque-là bien silencieuse. Au point d’offrir à Balijon un début de soirée des plus tranquilles.

À force d’insister et de maintenir l’arrière-garde vitréenne sous pression, les Hacmen récoltaient enfin au retour des vestiaires les fruits de leur labeur. « On a mis davantage d’intensité, de rythme et de mouvements » confiait au coup de sifflet final Abasse Ba. Si Basque s’était heurté au dernier rempart breton quelques minutes auparavant sur une frappe lointaine (51e), Thiaré, lui, ne laissait pas filer l’occasion d’ouvrir le score suite à un centre au cordeau de Traoré remisé par l’ex-pensionnaire de QRM (1-0, 60e). Cinq minutes plus tard, Aubeneau était même suppléé une seconde fois par son poteau sur une nouvelle tentative de Thiaré (65e). Le HAC venait là de manquer le coche. « On aurait dû breaker avant. Derrière, on s’est mis en danger » soufflait le coach du club doyen. Une aubaine en effet pour des visiteurs enfin enclins à réagir et qui, sous l’impulsion de Lebacle et M’Laab, sonnaient la révolte. Sur trois centres de Lebacle, intenable sur le flanc droit, Duval, Laurent puis M’Laab étaient même tout proches de voir leurs tentatives de la tête trouver le chemin des filets (68e, 70e et 79e). Les Havrais, de leur côté, jetaient leurs dernières forces en contres.

Le K.O. était palpable. Et celui-ci allait venir d’un autre pro particulièrement en vue hier, Basque. Parfaitement servi à la limite du hors-jeu par Gueye, le milieu havrais, au terme d’un numéro technique du plus bel effet, libérait ainsi ses coéquipiers en toute fin de partie, les aidant par la même occasion à consolider leur place de leader (2-0, 88e).

À GONFREVILLE-L’ORCHER, LE HAC ( BAT VITRÉ
2 À 0 (0-0)
Arbitre : M. Michout.
Spectateurs : 80 environ.
Buts pour le HAC : Thiaré (60e), Basque (88e).
Avertissement au HAC : Hauguel (64e).
HAC ( : Balijon - Özdemir, Traoré, Hauguel, Irep - Gueye, Tiéhi - Hoareau (Toufiqui, 69e), Basque, Dzabana - Thiaré (Casimir, 89e).
Entraîneur : Abasse Ba.
AS VITRÉ : Aubeneau - Guilbault, Le Borgne, Gueguen, Rocu - E. Sorin, M’Laab - Joseph (Lebacle 36e), Duval, Elaz (Gros 79e) - Laurent.
Entraîneur : Michel Sorin.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 22 Oct 2018 21:43 || Sujet du message:

À l’image du carton infligé par les U19 Nationaux du HAC à Saran (8-1), les jeunes pensionnaires de la Cavée Verte ont réussi leur week-end, avec deux victoires plutôt convaincantes.

Cheikh Diaby, auteur d’un triplé avec les U19 du HAC face à Saran, s’est montré incisif sur le front de l’attaque (photo archives)
Michael Lebaillif attendait de ses U19 qu’ils montrent un tout autre visage, après la courte victoire arrachée aux dépens de Boulogne-sur-Mer une semaine plus tôt (1-0). L’entraîneur havrais, sans être comblé pour autant, a observé un changement d’attitude de ses joueurs. « On a montré d’autres intentions, plus d’engagement et de rythme face à une équipe qui affichait pas mal de limites. À partir du moment où on est dans ce club, on se doit d’avoir un certain niveau d’écart face à des équipes non professionnelles. On a encore beaucoup de boulot sur l’aspect technique, car on a connu pas mal de déchet, notamment en début de match où on a raté quelques occasions. »


Malgré ce score fleuve de 8-1 face à Saran, les Ciel et Marine n’ont pas réalisé le match parfait. Ils ont même été menés au score à la demi-heure, sur un but contre-son-camp de Jean-Baptiste N’Guessan à la suite d’un centre repoussé par le gardien André Costa da Silva. Cheikh Diaby égalisera cinq minutes plus tard, en reprenant dans les six mètres un coup franc. Et juste avant la pause, le pressing havrais engendrait une mauvaise relance du gardien saranais, Mamadou Fofana en profitait pour récupérer le ballon et donner l’avantage. En deuxième période, le HAC faisait rapidement la différence avec Diaby, sur un centre de N’Guessan. « Sans faire offense à Saran, il y avait un réel écart entre les deux équipes. On était déjà au-dessus avec un rythme moyen », ajoute Lebaillif. Les Havrais ont déroulé dans la dernière demi-heure, avec un troisième but personnel de Diaby, un autre triplé inscrit par Ateef Konaté et une merveille de frappe à 25 mètres de Samy El Khiar avec l’aide de la transversale.

Ce troisième succès de rang permet au HAC de remonter à la septième place avant d’aller à Caen (le 11 novembre), éclatant leader avec neuf victoires en autant de matches. « C’est bien d’enchaîner, même si c’est logique face à des équipes de bas de tableau. À nous, maintenant, d’élever notre niveau de jeu face à des autres clubs professionnels qui marchent bien », conclut Lebaillif.

Les U17 assurent
Également à domicile, les U17 du HAC affrontaient une autre formation à leur portée, le FC Chambly Oise. Sans être rayonnants, et très peu mis en danger par les Camblysiens hormis sur quelques ballons perdus dans des phases de construction par manque de rapidité d’exécution ou sur des coups de pied arrêtés mal exécutés, les coéquipiers de Thomas Fievez ont attendu la deuxième période pour concrétiser leur emprise sur le match. « On ne marque pas en première période à cause d’une certaine précipitation, et d’un déchet dans le dernier geste, constate Mohamed Chacha, l’entraîneur des U17 Havrais. Il nous manque une homogénéité technique pour accentuer notre domination face à des blocs bas, renforcés et agressifs. »

Avant l’heure de jeu, Damien Mayaya ouvrait le score sur un service de Shavy Resouf, profitant d’un moment d’inattention adverse. Et en toute fin de rencontre, sur une nouvelle passe décisive de Resouf, Armstrong Lukoki inscrivait le but du K.-O pour le HAC, cinquième du classement après cette cinquième victoire de la saison. « On a fait un match cohérent, tout en maîtrise collective, souligne Chacha. Il a manqué de la constance dans l’intensité pour se créer encore plus de situations franches. Mais le contenu a été satisfaisant, avec l’idée de proposer du jeu, d’être entreprenant sur nos temps de possession par des mouvements et des complémentarités entre joueurs. Ça, c’est un argument fort de notre projet, il faut continuer dans ce sens. »

U19 : AU HAVRE, LE HAC BAT SARAN8 À 1 (2-1)

Buts pour le HAC : Diaby (35e, 47e, 70e), M. Fofana (44e), Konaté (64e, 68e, 90e), El Khiar (85e).

HAC : Costa da Silva - Rouxel, Sanganté, Loubaky, N’Guessan - Badé (cap), M. Fofana (Gomes, 65e), Kechta (El Khiar, 55e) - Casimir, Diaby (Depond, 75e), Konaté.

U17 : AU HAVRE, LE HAC BAT CHAMBLY2 À 0 (0-0)

Buts pour le HAC : Mayaya (57e), Lukoki (89e).

HAC : Bachelez - Lossemba, Barker, I. Touré, Ouraga - Virolan, Fievez (cap) (H. Coulibaly, 90e), Ba (Meddah, 63e) - Resouf, Lukoki, Mayaya (Cissé, 63e).
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 04 Nov 2018 00:14 || Sujet du message:

Football - N2 : le HAC ( reste muet à Mantes
SPORTS SPORTS FOOTBALL HAC SEINE-MARITIME LE HAVRE LE HAVRE ET SA RÉGION
Malgré de multiples occasions, notamment en première période, la réserve havraise n’a pas été en mesure de faire craquer hier Mantes, la lanterne rouge du championnat (0-0). Rageant.

Alan Dzabana, actif mais maladroit dans ses différentes tentatives devant le but mantois, et les réservistes havrais n’ont pas su faire la différence sur la pelouse de la lanterne rouge
Si la réserve normande étire son invincibilité à neuf matchs sans défaite, et conserve également sa place de leader du championnat avec deux points d’avance sur ses deux poursuivants Bastia-Borgo et le C’Chartres, cette rencontre pourra laisser quelques regrets tant les Havrais ont eu bon nombre d’opportunités pour vaincre les Mantois, tout heureux de leur côté de chiper un point précieux dans l’optique du maintien. Dans ce choc des extrêmes, les hommes d’Abasse Ba ont globalement dominé les débats mais ont manqué de justesse au moment de conclure.


Méfiants au moment de se présenter sur la pelouse de la lanterne rouge du championnat, qui restait sur deux victoires à domicile et semblait sur la voie de la rédemption, les Ciel et Marine prenaient la rencontre avec le plus grand sérieux possible. Rapidement, ils commençaient à prendre de la hauteur pour ainsi rapidement annoncer la couleur. Le duo Alan Dzabana - Sabri Toufiqui se trouvait les yeux fermés, au grand désespoir de la défense mantoise qui ne cessait de souffrir le martyr.

Manque de justesse
Privé de munitions, le FC Mantois s’octroyait une seule opportunité en première période, mais la tentative d’Esnard n’inquiétait pas outre mesure Yahia Fofana, le portier normand (41e). A contrario, il fallait un grand Nlate du Rivau pour retarder l’échéance. Le portier yvelinois brillait de mille feux, sortant trois belles parades (14e, 34e, 41e). Tino Kadewere, auteur de l’une de ces tentatives, pour sa grande première sous le maillot havrais et par ailleurs assez juste, ratait aussi un crochet devant le gardien adverse.

Si le HAC ( restait muet, c’était surtout en raison de leur incapacité à bien exécuter le dernier geste. Malgré une domination sans partage, la formation seinomarine n’arrivait pas à faire fructifier ses occasions, par faute de réussite (19e, 45e) ou à cause d’un brin de précipitation à l’instar des tentatives de Christ Tiéhi (31e) et d’Alan Dzabana (41e).

Face à l’attaque la moins prolifique du championnat (6 buts marqués au moment d’attaquer cette 10e journée), la réserve du HAC repoussait aisément les timides incursions adverses. À l’instar de la première période, les flèches normandes se procuraient de multiples munitions, mais Dzabana ratait encore le coche par excès de gourmandise (49e, 55e), alors que Toufiqui ratait le cadre (60e).

Frustrée de ne pas trouver la clé chez le dernier du championnat, l’équipe d’Abasse Ba perdait en lucidité, si bien que les Yvelinois rééquilibraient un brin les débats. Malgré une possession largement en leur faveur, la réserve du club doyen ne trouvait pas les leviers pour faire sauter le verrou adverse. Si le HAC ( reste toujours leader du championnat, ce déplacement dans les Yvelines sonnait comme une occasion manquée.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 10 Nov 2018 14:10 || Sujet du message:

Football - N2 : le HAC ( face au défi granvillais

En panne d’efficacité le week-end dernier à Mantes (0-0), les joueurs d’Abasse Ba, qui pourra compter sur de nombreux pros, espèrent renouer avec la victoire ce soir contre Granville.

Fernand Mayembo pourrait être aligné avec la réserve du HAC contre Granville
Rarement le championnat de N2 n’aura été aussi serré et homogène. Au terme du premier tiers de cette saison, seuls trois points séparent les réservistes du club doyen, toujours en tête, du sixième, Saint-Malo. Dans un sens comme dans l’autre, tout peut donc aller très vite. Après un partage des points qui a laissé Alan Dzabana et les siens sur leur faim au FC Mantois la semaine passée (0-0), le HAC ( amorce, ce soir face à l’US Granville, une série déterminante au cours de laquelle les Ciel et Marine se frotteront ensuite successivement à Bastia Borgo (2e), les réserves du FC Lorient (10e) et du PSG (4e). Rien que ça !


L’ADVERSAIRE
Cinquième, avec seulement trois points de retard sur les Havrais, il serait illusoire de penser que la formation coachée par Johan Gallon traversera la Seine sans ambition. Car si l’aventure de la Coupe de France s’est arrêtée prématurément pour elle le week-end dernier, au6e tour contre Avranches (N1, 0-1), le championnat, quant à lui, lui réussit plutôt bien. Malgré deux revers concédés cette saison contre Oissel et Mantes, les Manchois, à trois unités des Havrais, sont sur une série de quatre matchs sans défaite. Récemment vainqueurs de Lorient ( (2-1), les Granvillais ne seraient pas contre ajouter une autre réserve pro à leur tableau de chasse.

LE GROUPE
Au HAC, la concurrence fait rage. Et ceux qui n’en montrent pas assez aux yeux d’Oswald Tanchot ont été priés d’aller gagner du temps de jeu avec la « B ». Ainsi, Fernand Mayembo, Kelly Irep, Romain Basque, Alan Dzabana et Ebenezer Assifuah devraient être de la partie sur le synthétique de Gonfreville. Même son de cloche pour Barnabas Bese actuellement en phase de reprise après une blessure à une main. En fonction des événements survenus la veille face à Sochaux, d’autres pros pourraient même être invités à venir renforcer un peu plus la réserve havraise.

LE MOT DU COACH
Difficile, pour un entraîneur de réserve professionnelle, de devoir composer chaque week-end avec un groupe différent. Une contrainte qu’Abasse Ba intègre toutefois plutôt bien depuis maintenant deux saisons. « J’essaye d’être le plus possible dans l’échange avec les joueurs, d’être à leur écoute et de les sensibiliser au maximum. L’objectif est de les maintenir dans le rythme. Et qu’ils puissent y mettre les ingrédients nécessaires. À eux de s’imposer, et d’arriver au degré d’exigence qu’on est en droit d’attendre d’eux. » Abasse Ba s’attend par ailleurs à une partie complexe. « Cela pourrait être le même genre de match que contre Chartres (0-0, 7e j.), une formation expérimentée qui nous avait posé des problèmes. »

HAC ( - Granville, ce soir à 19 h, au stade Maurice-Baquet

Le groupe havrais (probable) : Y. Fofana (g), Costa da Silva (g), Bese, Badé, Mayembo, Sanganté, Irep, Buyuk, Tiéhi, Toufiqui, Basque, Dzabana, Assifuah, Casimir, Konaté, Diaby.

Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 494
Posté le: 11 Nov 2018 17:00 || Sujet du message:

Football - N2 : le HAC ( surpris à domicile par Granville

Bien que renforcée par la présence de nombreux professionnels, la réserve du HAC, pourtant revenue deux fois à hauteur grâce à Ebenezer Assifuah, s’est inclinée hier soir à face à l’US Granville (2-3) et n’est plus leader.

Malgré un doublé d’Ebenezer Assifuah, les réservistes havrais sont tombés hier soir pour la deuxième fois de la saison (photo archives)
Jouer avec des professionnels (huit alignés au coup d’envoi) n’est pas forcément un gage de réussite pour la réserve havraise. Malgré les Assifuah, Basque, Mayembo, Dzabana ou encore Bese, les Ciel et Marine ont trébuché face à une équipe de Granville dont la volonté était de revenir à hauteur des Havrais.

Barnabas Bese, justement, n’a pas été à son avantage, puisque grandement coupable pour l’ouverture du score granvillaise. Sur une transversale, l’international hongrois se fait surprendre par Reda Lamrabette, allant jusqu’à laisser le champ libre à l’ailier manchois après un duel perdu, qui peut ajuster Fofana (0-1, 23e). Ce dernier avait déjà dû s’employer en tout début de rencontre, en repoussant en corner un coup franc excentré de Robin Théault (2e).

Les Ciel et Marine obtiennent pourtant quelques situations, notamment avec Dzabana dont le tir enroulé finit trop à droite (9e). Menés, les protégés d’Abasse Ba ne sont pas abattus pour autant. Du plat du pied, Dzabana, sur un centre d’Abdelli, trouve Verplanck sur sa trajectoire. Idem pour le tir contré de Diaby (33e), ou encore cette demi-volée limpide d’Abdelli, le portier granvillais brillant sur une belle parade (36e). Le HAC ( pousse et est justement récompensé lorsqu’Ebenezer Assifuah coupe au premier poteau la trajectoire d’un bon centre de Dzabana (1-1, 41e).

« On a manqué d’efficacité dans les deux surfaces »
La seconde période débute avec une opportunité granvillaise mais la volée de Robin Théault, trop écrasée, n’inquiète pas Fofana. Puis sur une mauvaise passe en retrait de Belise vers son gardien, Dzabana arrive avant Verplanck mais glisse au moment de tirer et percute involontairement le dernier rempart de l’USG, contraint de quitter le terrain sur blessure (coup de genou sur l’aine).

Un autre fait de jeu sera bien plus contraire aux Havrais. Lancé sur son couloir droit, Warren Belise est secoué de l’épaule par Ozer Ozdemir dans la surface. A priori rien de bien méchant, mais l’arbitre signale immédiatement le point de penalty ! Tony Théault le transforme malgré le départ de Yahia Fofana du bon côté (1-2, 55e). Mais les réservistes havrais savent réagir. Et Assifuah, auteur peu avant d’une frappe pure à ras-de-terre renvoyée par Bastien (60e), égalise, bien décalé par Abdelli, d’un tir limpide dans le petit filet opposé (2-2, 64e). Et alors que les Ciel et Marine se ruent sur le but adverse, Granville, très efficace sur attaque rapide et d’un contre éclair, assomme les Havrais avec Beaulieu qui lance Connan sur la gauche. Son centre parfait est repris victorieusement par Christopher Ibayi (2-3, 83e).

« Il y a eu une mauvaise gestion sur cette dernière action, réagissait Abasse Ba, l’entraîneur havrais, après cette deuxième défaite de la saison. Le nul aurait été logique, avec un penalty généreux qui plus est. On a une dernière balle de 3-3 à la fin avec Josué Casimir. Dans le jeu, on a montré de bonnes choses, avec plusieurs situations, mais on a surtout manqué d’efficacité dans les deux surfaces. On n’a pas été assez tueur. »
Revenir en haut Voir le Profil
Page : 1,2,3,Suiv.

Qui est en ligne ?
Qui est en ligne ?

Nous avons 5325 membres enregistrés. Ils ont posté un total de 135463 messages.
Dernier utilisateur inscrit : maillotsnba
Il y a actuellement 0 utilisateur en ligne : 0 visible et 0 invisible .
Utilisateur connecté :

 

[ Copyright SoftBB v0.1 ] , [ Par Atapi ] , [ 3 Requête s mysql utilisée s] , [ GZIP désactivé] , [ Page générée en 3,6228s ]
Ce forum vous est gracieusement proposé par : [ Infohac.com ] , [ Barbarians Havrais ] , [ Kop Ciel & Marine ]