HAC
L’actualité en direct
Notre page Facebook HAC FANS 1872 réunit plus de 14 K abonnés qui suivent chaque jour l'actualité du club et de ses groupes de supporters.

CONCOURS
Pronostiquez la nouvelle saison !
Comme chaque saison, INFOHAC.COM vous offre la possibilité de pronostiquer tous les matchs officiels du HAC. Cette année encore, vous allez pouvoir deviner les scores et vous mesurer aux meilleurs pronostiqueurs Ciel & Marine. A vous de jouer dès maintenant !

PHOTOS
HAC-Grenoble (1-1) | 49 photos HD
Vous pouvez télécharger les photos via la galerie sur le site FlickR

Vous pouvez aussi lancer le diaporama plein écran : Le diaporama du match en plein écran


PHOTOS
HAC-TOURS(2-0) | 44 photos HD
Vous pouvez télécharger les photos via la galerie sur le site FlickR

Vous pouvez aussi lancer le diaporama plein écran : Le diaporama du match en plein écran

 
 
 Vous n'êtes pas connecté
 Connectez-vous ou créez-vous un compte gratuitement
Le forum officiel des Supporters du HAC -> Discussions générales Page : 1,2,3,Suiv.
Auteur Message
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 487
Posté le: 03 Sept 2018 09:42 || Sujet du message: [revue de presse-foot féminin] pas de commentaires
Je me permets de créer un nouveau topic pour les revues de presse des féminines afin que cela soit plus claire.


Le début de match était très intense avec beaucoup de duels au milieu du terrain. La première occasion du match était en faveur des Normandes, suite à un corner, Allez reprenait la balle mal dégagée au second poteau mais manquait le cadre (11e). Les Rennaises tentaient de réagir avec une frappe de Mareau (12e) sans danger pour Wiggins. Assez rapidement, les Ciel et Marine prenaient le dessus sur leurs adversaires et multipliaient les centres, notamment Bateman mais Policarpo était trop courte (14e) ou butait sur Lebastard (30e).

Les Bretonnes réagissaient sur un centre tir de Penard qui touchait la barre, puis qui était mal dégagé par la défense aboutissant sur une frappe de Vranic (32e), captée difficilement par la gardienne. Après cette frayeur, les Havraises reprenaient un pressing haut et, suite à un ballon récupéré dans le camp rennais, Élodie Policarpo se présentait sur le côté droit de la surface et centrait pour Ellie Leek qui trompait Lebastard (1-0, 37e).

En seconde période, les visiteuses doublaient la mise. Bien servie par Policarpo, Rhian Cleverly frappait de l’extérieur de la surface, le ballon se logeait sous la barre de la gardienne rennaise, trop courte (2-0, 59e). Jesse McDonough sauvait ensuite les siennes au prix d’un gros retour sur Mareau qui avait profité d’une passe en retrait manquée.

« Présentes dans les duels »
Après la pause fraîcheur de la deuxième période, les Ciel et Marine triplaient la mise, la première frappe de Policarpo était contrée par la défense, mais celle de Leek finissait au fond des filets (3-0, 72e). Les Normandes accentuaient leur domination et à la suite d’un cafouillage sur un corner, Marine Allez n’avait plus qu’à pousser la balle pour marquer (4-0, 80e).

Le CPB Rennes essayait bien de sauver l’honneur avec des tentatives de Siedlewki (83e et 90e) mais elles n’étaient pas cadrées.

À l’image de la capitaine Allez, les Havraises pouvaient être satisfaites de ce début de championnat. « Je suis contente du match parce qu’on a réussi à reproduire ce que l’on a fait à l’entraînement. On a été très sérieuses et on a entamé le match avec concentration. L’objectif, c’était d’être présentes dans les duels, cela a été le cas donc je suis assez contente. On a réussi à construire notre jeu. » La saison est donc bien lancée vers l’objectif, élevé, de viser la D1.

À RENNES, LE HAVRE AC BAT CPB RENNES 4 À 0 (1-0)
Arbitre : Mme Forest.
Buts pour le HAC : Leek (37e, 72e), Cleverly (59e), Allez (80e).
Avertissements à Rennes : Siedlewki (44e) ; au HAC : McDonough (68e).
CPB RENNES : Lebastard - Menard, Noiret, Siedlewski, Sutcliffe (Douessin, 45e), Mareau, Morand (Navicet, 61e), Lavalley, Penard (Thomelier, 77e), Mace, Vranic.
Entraîneur : Gwenael Cornu.
LE HAVRE AC : Wiggins - Leconte, Dufay, McDonough, Gagnet - Allez (cap) (Herbaudeau, 83e), Cleverly - Heuchan (Huaumé, 75e), Leek, Bateman - Policarpo.
Entraîneur : Thierry Uvenard.
Revenir en haut Voir le Profil
Partenaire
meven
image du rang
[Internationnal]


[Déconnecté]

Nb de messages : 9965
Posté le: 03 Sept 2018 16:04 || Sujet du message:
Bonne idée! Pourrais tu faire de même pour les jeunes. Merci d’avance.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 487
Posté le: 09 Sept 2018 09:57 || Sujet du message:
Avec un doublé pour son premier match officiel sous ses nouvelles couleurs, Ellie Leek a soigné son entrée au HAC. Joueuse du match dans ce duel entre promus opposant le CPB Rennes au Havre AC (4-0 pour le HAC), la Galloise a validé une phase de préparation plutôt prometteuse. « J’étais pourtant un peu frustrée sur les premières semaines, nuance Thierry Uvenard, l’entraîneur du HAC. Mais elle devait s’habituer à notre façon de jouer. Comme toutes les autres recrues, son intégration s’est faite assez simplement, elle s’est très bien adaptée au milieu, au club. Je la sens vraiment épanouie, et cela commence à se voir sur le terrain. »

Milieu offensif, résolument portée vers l’attaque, Ellie Leek (23 ans) a débuté le football en suivant les traces de son grand frère, Lloyd. « Je copiais tout ce qu’il faisait sur un terrain, rigole la Galloise originaire de Torfaen. Le football m’a permis d’éviter les ennuis, de rester dans le droit chemin. Ma famille a fait beaucoup de sacrifices pour que j’en sois là aujourd’hui. »

Proche de l’équipe nationale galloise
Ses premières compétitions, elle les dispute avec Bristol (Angleterre), et défend également son pays en sélection chez les jeunes (9 capes en U17, 8 en U19). En 2014, direction les États-Unis, pour un cursus universitaire de quatre ans à Auburn (Alabama). « Il y avait une bonne équipe dans cette université, les Tigers. Là-bas, j’ai appris à mieux connaître mon corps, à mieux comprendre le jeu. C’était une expérience incroyable. Lors de ma troisième année, on a disputé les 8es de finales au niveau national, c’était très relevé et cela restera gravé dans ma mémoire. »

C’est alors qu’une « superbe opportunité » est venue, par l’intermédiaire d’un message envoyé sur le réseau LinkedIn par Yannick Tiennot, qui supervise des joueuses aux États-Unis pour le HAC. « Comme Rhian (Cleverly), qui est une de mes meilleures amies depuis mes 12 ans, on n’a pas hésité à rejoindre Le Havre, confie celle qui s’est entraînée avec la sélection nationale galloise avant d’arriver au Havre. J’espère que l’on donnera ma chance. Ici, il y a un bon groupe, l’ambiance est bonne et on se sent déjà proches les unes des autres, sur et en dehors des terrains. Même si on était un peu nerveuses au début de ce premier match, on a réussi à marquer grâce au collectif. Je pense qu’on peut faire de grandes choses cette saison. »

« Sur quelques vidéos, j’ai pu voir comment elle se comportait en match et aussi déceler rapidement ses qualités. Elle est capable de faire jouer ses partenaires, d’éliminer des adversaires dans de petits espaces, estime Uvenard. J’attends maintenant d’elle qu’elle soit plus influente dans la récupération du ballon, même si elle arrive par une petite touche à retirer le ballon des pieds de l’adversaire. »

VGA Saint-Maur - HAC, cet après-midi à 15 h à Saint-Maur-des-Fossés

MULVEY ABSENTEPLUSIEURS SEMAINES

Shannon Mulvey sera éloignée des terrains jusqu’à début décembre. L’ailière américaine a été récemment opérée de l’épaule droite, et son bras devra être immobilisé durant les six prochaines semaines. À noter que Martha Thomas (reprise) et Margaux Huaumé (hanche) ne seront pas dans le groupe.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 487
Posté le: 10 Sept 2018 12:04 || Sujet du message:
Après avoir fait forte impression face à Rennes en ouverture du championnat (4-0), la troupe de Thierry Uvenard aurait pu enchaîner par un deuxième succès de rang, mais son manque de réalisme en a voulu autrement.

Après une première banderille lancée par De Sexas, sans vraiment mettre en alerte la gardienne de but Brosnan (10e), le HAC se créait la première véritable occasion mais Policarpo manquait le cadre (13e).

Ayant beaucoup de difficultés à ressortir le ballon, la formation normande jouait sur un fil, si bien que Teinturier (19e) et Ferreira (25e) donnaient quelques suées aux Seinomarines. Entre maladresses et précipitation, le HAC avait le pied sur le ballon mais tardait à le concrétiser.

Un coup franc de De Sexas dans les bras de Brosnan (43e) soulignait le danger qui guettait les Normandes. Accélérant clairement la cadence en seconde période, Le Havre manquait de peu d’ouvrir le score, sauf que Delvallée sortait le grand jeu à deux reprises. D’abord en prenant le dessus sur Davis (51e) puis en sauvant d’un arrêt réflexe la tête de McDonough (52e). Multipliant les corners, les Havraises créaient le danger à l’instar de la tête de Bateman qui passait au-dessus du dernier rempart val-de-marnais (55e).

« Un sentiment mitigé »
Si les Franciliennes accusaient le coup, elles manquaient de peu de réaliser le hold-up, mais Brosnan se montrait exemplaire, enlevant d’une claquette la tête de Montgénie qui allait se loger en pleine lucarne (59e). D’un but à l’autre, le duel prenait un autre relief, où la frustration gonflait un peu plus chez les Normandes, quand Cleverly seul au second poteau après le corner d’Heuchan ratait l’immanquable (62e). Et que dire de l’occasion de Policarpo, qui après un gros travail sur le couloir de Davis, manquait la reprise et le but tout fait (70e). Encore heureuses d’être dans le coup, les locales retrouvaient quelques couleurs en fin de match pour contre toute attente frapper les premières sur une frappe de Teinturier (1-0, 86e). Bien que sonnées, les Havraises répliquaient immédiatement, trouvant enfin le chemin des filets par une frappe à l’entrée de la surface de Cleverly qui lobait la gardienne Delvallée (1-1, 87e) : « C’est un sentiment mitigé car on aurait dû ouvrir le score. Toutefois réagir de la sorte est une bonne indication pour la suite » assurait l’entraîneur havrais Thierry Uvenard.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 487
Posté le: 16 Sept 2018 07:44 || Sujet du message:
Comme toutes ses partenaires, Aurélie Gagnet ne cache pas son impatience à l’idée de fouler pour la première fois la pelouse du Stade Océane. « Cela fait rêver pour des joueuses comme nous. Moi, je n’ai jamais eu l’opportunité de jouer dans un tel stade, avec des supporters qui seront derrière nous. Quand j’étais aux États-Unis, il y avait un peu d’effervescence, mais je pense que c’est plus prononcé ici. »

Après cinq années à l’université du Kansas, la latérale a privilégié le Havre AC pour revenir en France et se lancer dans un nouveau défi, elle qui n’avait pas joué depuis plus d’un an pour privilégier ses études en sciences politiques et histoire. « Les études, c’était le plus important pour moi. J’avais l’opportunité de vivre une nouvelle aventure, comme j’aime bien tenter de nouvelles choses. Je n’avais rien à perdre, je m’y suis bien sentie là-bas. Bon, le football c’est ce que j’aime, et cela me manquait trop. J’ai pris des années sabbatiques pour rejouer en France. Je retournerai là-bas pour finir mon doctorat. Je n’aurais pas mes jambes de 23 ans toute ma vie, c’était maintenant ou jamais. Avoir la possibilité de le faire au Havre, dans un cadre exceptionnel, je ne pouvais pas mieux tomber. Je me sens déjà comme chez moi, ce n’est que du bonheur. »

« Elle ne lâche rien »
Aperçue à Clairefontaine et à Montpellier des U15 aux U19, sélectionnée à 13 reprises en équipe de France U19 et lauréate du championnat d’Europe en 2013, médaillée de bronze lors de la Coupe de monde U20 l’année suivante, celle qui a touché ses premiers ballons à Ivry-la-Bataille, au sud de Pacy-sur-Eure, est ensuite sortie des radars français pour faire le grand saut outre-Atlantique. En quatre saisons sous le maillot de l’équipe universitaire du Kansas, la Drouaise a découvert un autre football, « plus physique qu’en France. C’est plus axé sur la musculation, cela m’a endurci dans les duels. Je suis un peu un bulldog sur un terrain (rires), ça ne doit pas passer dans les duels. Cela a été formateur, une belle époque de ma vie. J’ouvre une nouvelle page au HAC. »

Une page un brin ternie par une phase de préparation tronquée. La défenseure n’a disputé aucun match de présaison, la faute à des pépins musculaires et une lésion à la cuisse gauche. « Mais c’est presque logique, elle a beaucoup donné pour être en forme après un an sans jouer », explique Thierry Uvenard, l’entraîneur du HAC. Malgré ça, la Normande a été titulaire sur le côté gauche lors des deux premières journées, à Rennes (4-0) et à Saint-Maur (1-1). « C’est une vraie défenseure, je l’ai vite vu, poursuit Uvenard. Elle est très accrocheuse et ne lâche rien. En plus, elle est rapide et a une bonne qualité de centre. Aurélie doit encore travailler sur l’aspect psychologique, c’est une fille qui a besoin que l’on soit derrière elle, à lui dire quand c’est bien. Mais après, c’est un peu le cas de tout le monde. »

« Vu la physionomie du match à Saint-Maur, une ouverture du score concédée à la 86e minute, on s’en sort bien. C’est un bon point pris à l’extérieur, mais cela prouve qu’on a encore beaucoup de choses à travailler, ajoute Gagnet. On entre dans le vif du sujet, et il y a un match important qui arrive face à La Roche-sur-Yon, qui fait peur sur le papier. »
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 487
Posté le: 16 Sept 2018 09:14 || Sujet du message:
Pour la première rencontre de Division 2 féminine dans l’antre du Stade Océane, les Havraises ont appris à leurs dépens qu’il leur fallait élever d’un cran leur niveau. L’adversité était au rendez-vous avec une formation de La Roche-sur-Yon qui restait sur deux très nettes victoires lors des deux premières journées à Saint-Denis(5-0) et contre le CPB Rennes (6-2). Et en termes d’opposition, les Ciel et Marine n’avaient que très rarement eu l’occasion d’affronter une équipe aussi rigoureuse et disciplinée, ce qui débouchait sur un premier acte très fermé.

Sur un coup franc à 25 mètres (6e) ou sur une frappe trop molle après un bon travail d’Adjabi (14e), Leek met à contribution Picaud. Mais, si les Havraises dominent et s’offrent le monopole du ballon, elles se font quelques frayeurs sur des passes hasardeuses ou des interventions pas assez tranchantes dans leur propre camp, des aubaines dont Martin (33e) ou Lemarchand (38e) ne profitent néanmoins pas. Et à l’exception d’un tir aux 20 mètres de Chabrat qui frôle le cadre (45e), les spectateurs n’ont pas grand-chose à se mettre sous la dent.

« Des filles spectatrices »
Tout le contraire du début de la seconde période, avec des Havraises mordantes. Sur une superbe ouverture de Leek, Clark est lancée en profondeur sur la gauche de la surface mais perd son face-à-face en butant sur Picaud (51e). Dans la foulée, et au terme d’une superbe action avec une suite de déviations, Heuchan décale sur sa droite Clark qui tente de lober la gardienne mais le ballon finit au-dessus de la barre (53e). Et Cleverly trouve également Picaud sur sa trajectoire (55e). Toujours en vie, les Yonnaises vont alors être d’un réalisme froid. Sur un corner de Cosson, Pauline Dhaeyer surgit au second poteau pour marquer l’unique but du match, malgré l’intervention de Noémie Leconte (0-1, 65e). « Le but est pour moi, estime la latérale havraise. Je la touche mais je n’arrive pas à sortir le ballon. C’est une défaite très amère. On n’a pas le droit à l’erreur, la moindre occasion, il faut la mettre au fond sinon on en paye les conséquences. »

« Il n’y a pas que ces occasions ratées. On a trop manqué d’agressivité, relève de son côté Thierry Uvenard, l’entraîneur du HAC. Des filles ont été spectatrices par moments, ont joué à deux à l’heure, cela ne me plaît pas. On n’a pas suffisamment gagné nos duels, alors que je veux des guerrières. » Cette saison ne sera pas aussi facile que la précédente...

AU HAVRE, LA ROCHE-SUR-YON BAT LE HAC 1 À 0 (0-0)
Arbitre : Mme. Benmahammed.
Spectateurs : 120 environ.
But pour La Roche-sur-Yon : Dhaeyer (65e).
Avertissement au HAC : Hollenbaugh (84e).
HAC : Brosnan - Leconte, McDonough, Hollenbaugh, Gagnet - Allez (cap) (Huaumé Danet, 61e), Cleverly - Clark, Leek, Heuchan (Dufay, 76e) - Ajdabi.
Entraîneur : Thierry Uvenard.
LA ROCHE-SUR-YON : Picaud - Marchadie, Dhaeyer, Cosson (cap), Sahraoui - Lemarchand, Martin - Boisneau, Chotard (Rueda, 54e), Chabrat - Karadjov (Muller, 54e).
Entraîneurs : Florence Audouin et Bastien Pasquereau.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 487
Posté le: 23 Sept 2018 09:54 || Sujet du message:
Football - D2F : le HAC accroche le leader
SPORTS SPORTS FOOTBALL HAC LE HAVRE
22/09/2018 À 23:15 22/09/2018 À 23:15 1 MINUTE
La gardienne havraise a été décisive en repoussant un penalty hier
Hier soir, au stade de la source, les Havraises sont parvenues à neutraliser l’US Orléans au terme d’une rencontre très rythmée (0-0).

Les joueuses de Thierry Uvenard entamaient la rencontre tambours battant. En effet, il fallait déjà les excellentes interventions de la portière orléanaise, Hatchi, pour contrarier les plans de Policarpo (7e, 10e). Le HAC poursuivait sa marche en avant, mais l’astucieuse reprise de Clark passait au ras du poteau (20e).

Dans les minutes qui suivaient, Cleverly profitait d’une sortie hasardeuse de Pionnier, pour placer une tête sauvée in extremis sur sa ligne, par une défenseure locale (29e). Le vent tournait à la demi-heure de jeu, lorsque les Orléanaises s’infiltraient pour la première fois dans la surface visiteuse pour obtenir un penalty (32e). Kore s’élançait, mais se heurtait à l’excellente parade de la gardienne havraise (33e).

Les joueuses locales prenaient nettement l’ascendant, en cette fin de première période, mais manquaient encore de réussite, quand la frappe de Bussy flirtait avec le montant droit de la cage normande (36e).

Une parade décisive
L’attaquante loirétaine s’illustrait de nouveau, à quelques encablures de la mi-temps, en plaçant son coup de tête juste à côté du cadre (43e). La seconde période, tout aussi rythmée que la première, allait malgré tout être beaucoup moins riche en nombres d’occasions. Les Orléanaises tentaient leur chance, mais les frappes de Quentin (66e), puis de Bussy (70e), restaient sans danger pour la défense havraise.

Grâce à un bon pressing, et à la fatigue des leaders du championnat, le HAC se créait encore de belles occasions. Plein axe, à l’extérieur de la surface, Huaume ne parvenait cependant pas à cadrer ses tentatives, qui passaient à chaque fois un mètre à côté des buts gardés par Hatchi (78e, 87e).

Malgré ces ultimes opportunités, les Ciel et Marine pourront se satisfaire de ce point obtenu à l’extérieur, une semaine après avoir chuté à domicile.

À ORLÉANS,
US ORLÉANS ET HAC 0 À 0
Arbitre : Mme Elbour.
Spectateurs : 100.
Avertissements à Orléans : Ouinekh (17e) ;
au HAC : Hollenbaugh (74e).
ORLEANS : Hatchi - Fortin - Porte - Richard - Bussy - Ould Braham - Larrivee - Kore - Quentin (cap) - Couasnon - Ouinekh
Entraîneur : F. Kebsi.
HAC : Brosnan - Hollenbaugh, Cleverly, McDonough, Gagnet - Allez (cap) - Leek, Huaume - Clark, Policarpo, Adjabi.
Entraîneur : Th. Uvenard.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 487
Posté le: 30 Sept 2018 11:47 || Sujet du message:

Accueil Sports
Football - D2F : l’arrêt Brosnan au HAC
SPORTS SPORTS FOOTBALL HAC SEINE-MARITIME LE HAVRE LE HAVRE ET SA RÉGION
Arrivée cet été après six mois d’une première expérience française à Croix de Savoie Ambilly, la gardienne américaine Courtney Brosnan s’impose déjà comme une valeur sûre au HAC.
Luc Gallais
29/09/2018 À 23:15 29/09/2018 À 23:15 2 MINUTES
Courtney Brosnan peut avoir le sourire, son début de saison est réussi avec ses nouvelles couleurs, celles du HAC
Courtney Brosnan peut avoir le sourire, son début de saison est réussi avec ses nouvelles couleurs, celles du HAC
Septièmes après quatre journées, les Ciel et Marine sont rentrées dans le rang au niveau du classement. Mais en termes de défense, le Havre AC figure au sommet, avec seulement deux buts concédés en quatre matches (en compagnie de La Roche-sur-Yon et du Stade Brestois), bien aidé en cela par la solidité de son bloc. Et lorsque la défense est prise à défaut, les Havraises peuvent compter sur une gardienne capable de faire l’arrêt déterminant.

La semaine dernière, Courtney Brosnan a réalisé le geste décisif de la rencontre à Orléans, en plongeant du bon côté pour détourner le penalty tiré par Inès Koré pour laisser le HAC à hauteur des Orléanaises (0-0). « C’est vraiment un super feeling que d’arrêter un penalty, indique avec un large sourire la gardienne havraise, au triomphe modeste. L’équipe a travaillé dur et a vraiment bien joué, j’avais juste à faire mon job et de faire ce que je pouvais pour détourner le ballon. » Non loin, en train d’écouter les propos de sa gardienne, Thierry Uvenard, avec un soupçon de taquinerie, lui lançait, en anglais : « Cela aurait été encore mieux si tu avais bloqué le ballon ». L’entraîneur havrais, qui voulait renforcer son équipe avec une nouvelle gardienne durant le mercato, se montre satisfait des premiers matches sous le maillot ciel et marine de l’Américo-irlandaise (la gardienne a la double nationalité grâce à ses grands-parents, Irlandais, ce qui lui évite de pâtir du statut d’extracommunautaire).

« Une très bonne gardienne »
« Le règlement est comme ça, je ne peux aligner que trois Américaines, j’en suis d’ailleurs malheureux pour Jessica Wiggins. Mais je me vois mal perdre une bonne joueuse (américaine) dans le champ. Courtney fait de très bons débuts, elle est décisive, notamment sur ce dernier match, et elle rassure énormément sur sa ligne. C’est est une très bonne gardienne, elle a beaucoup de présence et une qualité dans le jeu au pied très intéressante. Pour l’anecdote, lundi à l’entraînement, il y avait un travail technique avec dix ateliers et c’est elle qui a fini première. Cela démontre que ses partenaires peuvent lui donner le ballon sans problème, d’autant qu’elle peut dégager le ballon à soixante mètres. Elle va nous rendre de grands services parce qu’elle est complète. »

Après un cursus universitaire à Syracuse, dans l’état de New York (États-Unis), Courtney Brosnan a connu sa première expérience en France début 2018, avec six mois à Croix de Savoie Ambilly (9 matches joués). « Connaître la D2 française m’a aidé, assure-elle. J’ai eu le temps de m’habituer au style de vie d’ici, de m’imprégner de la culture, du style de jeu aussi. Au HAC, il y a un meilleur cadre pour travailler, plus de moyens et un staff plus professionnel. C’est différent, je suis excitée d’être dans ce nouvel environnement, dans cette équipe où il y a beaucoup de talent et des filles qui travaillent dur. Je dois travailler pour jouer, m’améliorer et aller le plus haut possible. »

Le plus haut, cela pourrait être de défendre une sélection nationale. Le dernier rempart du HAC a eu ce privilège, en participant début septembre à la Coupe Nordique avec les U23 des États-Unis. « J’ai eu l’opportunité de jouer avec les meilleures joueuses du pays, cela a été une expérience super bénéfique pour moi et j’espère la mettre à profit avec le HAC. Je veux aider l’équipe, mon rôle est évidemment important en tant que gardienne donc je me dois d’afficher ma confiance aux filles et aux défenseures. »

HAC - Stade Brestois, cet après-midi à 16 h au Stade Océane.

KERGAL A SIGNÉ

Aperçue il y a une dizaine de jours à la Cavée Verte, Léa Kergal s’est engagée jeudi en faveur du HAC, pour une saison. La défenseure, internationale U19, évoluait au Paris Saint-Germain où elle a fait quelques petites apparitions en Division 1. Passée par Fresnes et Palaiseau, Léa Kergal était au PSG depuis 2014, et a rompu son contrat avec le club de la capitale pour venir renforcer le secteur défensif havrais.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 487
Posté le: 01 Oct 2018 12:16 || Sujet du message:

Accueil Sports
Football - D2F : le HAC renoue avec la victoire en disposant de Brest
SPORTS SPORTS FOOTBALL HAC SEINE-MARITIME LE HAVRE LE HAVRE ET SA RÉGION
Sans succès depuis la 1re journée, les Havraises ont retrouvé les joies d’une victoire en s’imposant hier au Stade Océane face au Stade Brestois (3-0).
Luc Gallais
30/09/2018 À 23:25 01/10/2018 À 10:08 1 MINUTE
Les Havraises peuvent congratuler Ashley Clark, auteure d’un doublé hier face à Brest
Les Havraises peuvent congratuler Ashley Clark, auteure d’un doublé hier face à Brest
Celle-là, elle fait du bien ! Ce n’est pas comme si le doute s’était installé dans les rangs havrais, mais cette deuxième victoire va redonner un élan aux joueuses de Thierry Uvenard, même si la prestation des Ciel et Marine n’a pas été parfaite. « J’aimerais qu’on maîtrise encore plus le ballon, indique l’entraîneur du HAC, satisfait de ce premier succès à domicile de la saison. Parfois, on se précipite, on prend des décisions pour les autres. Mais ce qui est intéressant, c’est que les filles vont de l’avant, elles jouent l’attaque et ne rechignent pas à la tâche. C’est dur, mais elles le font. Depuis le début de la saison, cette équipe a la gnaque. »

Ce succès, le HAC l’a obtenu en assénant deux coups de poignard aux Brestoises en l’espace de trois minutes. Une première lame venue d’un dégagement de Brosnan, d’une subtile déviation de Heuchan pour Ashley Clark qui au bout d’une course effrénée ajustait Desforges d’un tir précis (1-0, 22e), pour inscrire son premier but de la saison. La deuxième lame avec ce coup franc excentré frappé en force par Ellie Leek sur lequel la gardienne du SB 29 se manquait totalement dans sa prise de balle en perdant le contrôle du ballon (2-0, 25e).

Particularité de ces deux buteuses ? Elles ont été repositionnées par Thierry Uvenard. Clark, dans le cœur du jeu, a été capitale dans sa percussion et sa générosité dans les courses, en étant bien souvent au départ des actions. Leek a profité d’être positionnée sur un côté pour avoir plus d’espace et ainsi faire jouer sa technique, à l’image de cette succession de dribbles au cœur de la seconde période pour éliminer quatre Brestoises afin d’initier une belle action où Huaumé lançait en profondeur Hollenbaugh qui voyait son tir heurter le poteau gauche (65e).

Omniprésente Clark
Dans la foulée de cette action, Clark, d’un tir enroulé aux abords de la surface, trouvait la barre. L’Américaine assommait les Finistériennes quelques minutes plus tard, sur un service de Gagnet, d’une merveille de frappe du gauche à l’angle de la surface qui se logeait dans la lucarne droite et avec l’aide du montant droit (3-0, 76e).

« J’adore autant Aslhey à gauche que dans l’axe, explique Margaux Huaumé, la milieu de terrain du HAC. On la trouve sans problème sur le terrain, c’est facile avec elle. Elle est cruciale dans le jeu, et elle a retrouvé le chemin des filets. Cette victoire va nous faire du bien et nous redonner un peu de confiance devant le but, car on a raté beaucoup de choses offensivement sur les derniers matches. On a trouvé des bons décalages, dans les bons timings. »

L’autre motif de satisfaction, c’est la solidité incontestable des Ciel et Marine autour d’une Jesse McDonough impériale. Même si le HAC n’a pas été tout le temps à l’abri, en témoigne ce contre favorable pour Belkacemi face à Clerverly, la milieu brestoise partait alors vers le but et alors qu’elle allait tirer, McDonough, d’un tacle rugueux à la limite de la faute, sauvait les siennes d’un coup de Trafalgar. « En cinq matches, on n’a pas pris un but dans le jeu (NDLR : les deux buts concédés sont intervenus sur des coups de pied arrêtés), met en avant Thierry Uvenard. Cela veut dire qu’on est solide. On envoie un message aux autres équipes. Et si dans le même temps, on met des buts... » Eh bien le HAC pourrait bien devenir un sérieux outsider dans sa nouvelle division.

AU HAVRE, LE HAC BAT BREST
3 À 0 (2-0)
Arbitre : Mme Khettou.
Spectateurs : 200 environ.
Buts pour le HAC : Clark (22e, 76e),
Leek (25e).
Avertissements au HAC : Huaumé (43e) ;
à Brest : Ninot (63e).
LE HAVRE AC : Brosnan - Hollenbaugh, Mc Donough, Cleverly, Gagnet - Allez (cap) (Dufay, 86e), Huaumé (Herbaudeau, 81e), Clark - Leek, Adjabi (Philippe, 73e), Heuchan.
Entraîneur : Thierry Uvenard.
BREST : Desforges - Helias (Le Gléau, 46e), Amaro (cap), Boishardy, Salaun - Niakaté, Belkacemi - Bouchet, Bayo (De Matos, 62e), Ninot (Gahagnon, 76e) - Koné.
Entraîneur : Christophe Forest.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 487
Posté le: 15 Oct 2018 13:51 || Sujet du message:

Football - D2F : les Havraises pas assez efficaces à Issy

Sur un service d’Ikram Adjabi pour Élodie Policarpo, les Havraises ont réussi à revenir au score face à Issy (photo archives)
Sur un service d’Ikram Adjabi pour Élodie Policarpo, les Havraises ont réussi à revenir au score face à Issy (photo archives)
Dans une rencontre plaisante et rythmée, les Havraises ont dû patienter longtemps avant de trouver la clé pour arracher un nul précieux (1-1) hier sur la pelouse d’Issy.


Les deux équipes étaient venues avec des intentions, l’occasion d’assister à un bel étalage des potentiels techniques et offensifs livrés par les vingt-deux actrices. Produisant un jeu fluide et intéressant, Issy se montrait dangereux mais Brosnan veillait au grain (5e, 15e). Les Havraises s’octroyaient une première occasion avec une tête de Clark qui échouait sur le poteau (17e).

Mais dans la foulée, très bien lancée dans la profondeur par Kaabachi, la Haïtienne Batcheba Louis, tout juste arrivée en France, crucifiait la gardienne du HAC d’une jolie balle piquée (1-0, 19e). La suite ? Une véritable déferlante des Seinomarines. Dominatrices dans le jeu, les joueuses de Thierry Uvenard multipliaient les offensives (24e, 32e, 35e, 36e), cherchant le moyen de se défaire du verrou isséen. Juste avant la mi-temps, l’excellent débordement de l’autre Haïtienne Kethna Louis, intenable durant ce match, dont le centre en retrait repris par Nasri obligeait McDonough à un dégagement sur sa ligne (38e).

« Une victoire étaità bout de bras »
Au retour des vestiaires, les Havraises, bien plus souveraines, marquaient leur territoire. Dès les premières minutes, Clark, replacée derrière les attaquantes, envoyait une offrande pour Davis, qui reprenait maladroitement et trouvait le poteau (51e) ! « Mon discours d’avant-match était très simple : il fallait être efficace derrière pour ne pas prendre de but, mais aussi réaliste devant pour pouvoir en marquer, révèle Thierry Uvenard, l’entraîneur du HAC. Sur ce match, il n’y a pas eu ni l’un, ni l’autre. Nous avons manqué d’agressivité devant le but. »

Une inefficacité offensive qui donnait à Issy l’occasion de doubler la mise mais Brosnan réalisait une prouesse sur sa ligne face à B.Louis (66e). Jetant toutes ses forces dans la bataille durant le dernier quart d’heure, le HAC était récompensé de ses efforts sur ce bon centre d’Ijkram Adjabi pour Élodie Policarpo, qui trompait de près Froger (1-1, 80e). Sa première réalisation de la saison permettait aux Normandes d’arracher le point du match nul. « Le nul est logique, mais avec un soupçon d’efficacité en plus, la victoire était à bout de bras », regrette quand même Thierry Uvenard.

À MEUDON, ISSY ET
LE HAVRE AC 1 À 1 (1-0)
Arbitre : Mme. Goncalves.
Spectateurs : 100.
Buts pour Issy : B. Louis (19e) ; pour le HAC : Policarpo (80e).
ISSY : Froger - Bouchenter (Toumi, 62e) Benoist, Boudaoud, Dumont - Kaabachi, K. Louis, Debonne, Pinto - Nasri (Dabe, 67e), B. Louis.
Entraîneur : Yacine Guesmia.
LE HAVRE AC : Brosnan - Cleverly (Adjabi, 55e), Kergal, McDonough, Gagnet - Allez (cap), Huaumé, Leconte - Leek, Davis, Clark (Policarpo, 69e).
Entraîneur : Thierry Uvenard.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 487
Posté le: 21 Oct 2018 12:19 || Sujet du message:

Léa Kergal (à gauche, ici avec Julie Herbaudeau) va connaître sa première apparition au Stade Océane cet après-midi
Ce n’est rien d’autre que le leader, le Stade de Reims et son attaque flamboyante (28 buts en six matches), qui se présente au Havre pour venir défier les Ciel et Marine. Des Normandes qui disposent de la meilleure défense du championnat (3 buts encaissés), et d’une nouvelle stoppeuse en la personne de Léa Kergal, qui a fait le choix de quitter le Paris Saint-Germain. Arrivée fin septembre, elle se confie sur son changement de club et sur ses débuts au HAC.


Comment se sont passées ces premières semaines au sein du Havre AC ?

Léa Kergal : « Plutôt bien. Les filles ont été superbes avec moi, l’intégration a été facile. Sur le terrain aussi, même si les filles avaient déjà pris leurs marques. Mais on parle tous la même langue du moment qu’il y a un ballon. »

Cela doit être particulier de changer de club en début de saison, est-ce quelque chose que vous avez déjà connu ?

« Jamais. Je n’avais connu que le PSG en club féminin, avec notamment trois années en U19 National (deux titres en 2016 et 2017, finaliste en 2018). J’ai commencé le football à l’âge de 5 ans avec les garçons, à Fresnes, puis à Palaiseau, ce n’était pas la même chose. »

Partir d’un club comme le PSG, où vous disposiez d’un contrat professionnel, n’est pas anodin. Qu’est-ce qui vous a motivé dans ce choix ?

« Quitter un grand club comme le PSG, avec lequel j’ai gagné la Coupe de France la saison passée en battant Lyon, n’est pas un choix facile. Mais c’est important à mon âge (19 ans) de jouer. Autant la saison dernière, lorsque j’ai signé professionnelle, je pouvais évoluer en U19 National, mais là ce n’était plus possible. Et je ne supportais pas le fait de seulement m’entraîner, sans pouvoir jouer. Le HAC a un projet qui peut plaire à n’importe quelle joueuse, avec de belles infrastructures, un staff technique développé, des moyens et des ambitions, on peut le qualifier comme un club professionnel. C’était une opportunité, il fallait regarder devant soi. Et même loin de ma famille, je suis vraiment épanouie. J’avais d’autres pistes, dont celle de partir aux États-Unis, qui étaient moins concrètes. »

Vous avez disputé votre premier match avec le HAC le week-end dernier à Issy (1-1). Avec le recul, que retenez-vous de ce match nul ?

« C’était mon premier match officiel depuis l’Euro U19 féminin (NDLR : le 24 juillet face à l’Espagne, défaite 2-1 en phase de poule), et je n’étais pas encore habituée à jouer avec cette équipe. J’étais un peu frustrée de ce nul, on a pris un but évitable alors qu’on avait le ballon à la base, et on a touché deux fois les poteaux. Mais on va se rattraper face à Reims. »

Justement, c’est un sacré défi qui vous attend, vu le début de saison réussi de Reims...

« Cela va être un gros match, avec beaucoup d’intensité, mais on a les armes pour les battre chez nous. Il ne faut pas se fier au fait que Reims est leader, on doit avoir beaucoup de détermination. C’est une rencontre très importante. Et puis je vais découvrir ce beau Stade Océane, où toutes les conditions sont réunies pour bien jouer. »
Revenir en haut Voir le Profil
autre
[Débutant]


[Déconnecté]

Nb de messages : 10
Posté le: 22 Oct 2018 10:39 || Sujet du message:
Sur un site rémois



[url=https://stade-de-reims-paolo92.skyrock.com/3317562142-2018-D2-Feminines-J07-LE-HAVRE-REIMS-0-1-le-21-10-2018.html][/url]

[Ce message à été édité par son auteur pour la dernière fois le 22 Oct 2018 10:41]

Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 487
Posté le: 22 Oct 2018 21:47 || Sujet du message:

Tenant tête au Stade de Reims, le leader, les Havraises, qui ont eu les occasions les plus franches, ont été surprises dans les arrêts de jeu (0-1). Dur, vraiment dur.

Martha Thomas et les Havraises ont été surprises dans les arrêts de jeu par le Stade de Reims, leader du championnat
Le football est parfois un sport cruel. Les Havraises en ont fait l’amère expérience avec cette maudite 91e minute. Sur un dernier long ballon rémois, une hésitation coupable de l’arrière-garde normande à la suite d’une tête en retrait, un choc à la limite du licite dans la surface, et finalement Naomie Feller (16 ans), internationale U18 française, qui s’arrache pour forcer la décision en faveur du Stade de Reims. À terre, Les Ciel et Marine n’avaient plus que les yeux pour pleurer...


Une défaite très difficile à accepter pour le HAC, car vraiment cruelle. « C’est un coup de massue. Sur l’ensemble du match, on était au-dessus. On méritait de le gagner, estime Léa Kergal, la nouvelle défenseure havraise. C’est un hold-up de Reims pour moi. On n’a pas été trop en danger, on a eu la possession du ballon, les occasions, malheureusement on n’a pas réussi à marquer. »

Une nouvelle fois, c’est au niveau de l’attaque que bât blesse. Comme souvent cette saison, les Havraises manquent d’efficacité devant le but adverse. La preuve encore hier, les joueuses de Thierry Uvenard se sont procuré plusieurs occasions franches, avec Ashley Clark dont la volée finissait au-dessus de la barre (78e).

« Sur le but, c’est une boucherie ! »
Avec aussi Martha Thomas, pour son premier match avec l’équipe première, qui devançait la sortie de Moitrel mais ne trouvait pas le cadre (14e) ou qui croisait trop sa frappe (56e). L’Anglaise, alignée à la pointe de l’attaque, à l’aise techniquement, a parfois mis le feu à la défense rémoise par ses provocations balle au pied, notamment dans le dernier quart d’heure où sa chevauchée a été stoppée irrégulièrement à l’extrême limite de la surface. « Je ne vais pas parler du sketch arbitral. Sur la faute contre Thomas, l’arbitre assistant se place comme s’il y avait penalty... Il y a penalty, peste l’entraîneur havrais. Et sur le but, c’est une boucherie ! La joueuse rémoise dégomme McDonough et ma gardienne. Je me serais contenté d’un nul, qui aurait été logique. »

Mais la logique ne s’attendrit pas, elle se veut capricieuse. Reims, qui aurait pu bénéficier de deux dégagements contrés de Brosnan sans conséquence, n’a pas vraiment été flamboyant. Seule Gomes, d’une volée hors cadre (55e) et d’une cette frappe lointaine proche de faire mouche (62e), s’est montrée dangereuse. Il y a bien eu ce coup franc dans les dernières minutes repris au second poteau par Romanenko, et ce sauvetage presque sur sa ligne de McDonough (87e) à souligner côté marnais, avant cette 91e minute fatale.

« L’entraîneure de Reims me dit que son équipe ne mérite vraiment pas de gagner, cela fait plaisir quelque part. Mais il y a un trop-plein de frustration sur les cinq matches que l’on n’a pas gagnés, indique Thierry Uvenard. On n’est pas en tête, c’est qu’il nous manque quelque chose. On a joué les équipes qui sont devant nous, avec des défaites contre Reims et La Roche-sur-Yon, des nuls contre Issy et Orléans, et seulement une victoire contre Brest. On n’est pas loin mais aujourd’hui, Reims a dix points d’avance sur nous. On va maintenant affronter des équipes plus faibles, à nous de faire un carton plein pour revenir. »

AU HAVRE, LE STADE DE REIMS BAT LE HAC 1 À 0 (0-0)
Arbitre : Mme Efe.
Supporters : 250 environ.
But : Feller (90e+1).
Avertissements au HAC : Huaumé (29e) ; à Reims : Tess (72e).
HAVRE AC : Brosnan - Hollenbaugh, Kergal, McDonough, Gagnet - Allez (cap) (Heuchan, 73e), Cleverly, Huaumé - Ajdabi (Leek, 64e), Thomas, Clark.
Entraîneur : Thierry Uvenard.
STADE DE REIMS : Moitrel - Simon, Devleesschauwer, Spinelli (cap), Deslandes (Doucouré, 84e) - David, Philippe - Feller, Gomes (Joly, 76e), Romanenko - Pierel (Herrera Monge, 60e).
Entraîneure : Amandine Miquel.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 487
Posté le: 04 Nov 2018 01:51 || Sujet du message:

Football - D2F : des changements attendus au HAC lors de la réception d’Arras

Neuvièmes, et déjà reléguées à treize points du Stade de Reims, les Havraises font du surplace, la faute à des résultats en deçà des attentes. Thierry Uvenard devrait procéder à plusieurs modifications dans son équipe, qui reçoit Arras cet après-midi.

Thierry Uvenard, l’entraîneur des Havraises, devrait changer ses plans face à Arras
Deux défaites de rang, deux matches consécutifs sans marquer de but, trois matches sans victoire et seulement deux succès en huit matches. Résultat, le HAC pointe à une décevante neuvième place, loin des objectifs fixés en début de saison.


Qu’est-ce qui cloche du côté des Ciel et Marine, qui ont éprouvé des difficultés à produire du jeu à Saint-Malo, notamment en première période, qui ont encaissé un but sur la seule occasion digne de ce nom côté malouin suite à un dégagement de la gardienne ? Le manque de réalisme devant le but, voire de réussite, est l’un des facteurs qui peut expliquer cette mauvaise passe. Mais ce n’est pas tout. « À Saint-Malo, cela a été plus compliqué, face à une équipe venue nous presser et nous perturber dans la remontée du ballon, et on ne s’est pas créé énormément d’opportunités. Sauf à 1-0, avec quatre occasions franches, et deux barres transversales touchées. C’est une mauvaise passe, c’est certain, reconnaît Thierry Uvenard, l’entraîneur havrais. Je me demande comment c’est possible d’avoir seulement neuf points. Il y a forcément l’apprentissage de la D2, des adversaires plus coriaces, peut-être qu’on se croyait trop beau, peut-être le manque d’adresse, peut-être des mauvais choix de ma part aussi. J’ai tout remis en cause, pour essayer de faire évoluer les choses. »

Un nouveau système ?
Thierry Uvenard dispose, pour la première fois de la saison, d’un effectif presque au complet à l’exception de la longue absence de Shannon Mulvey (lire ci-contre), ce qui va lui permettre de changer ses plans. Durant une semaine entamée par une observation de la vidéo du match à Saint-Malo (0-1) lundi dès potron-minet, l’entraîneur havrais a essayé plusieurs dispositifs, mais aussi différentes joueuses à plusieurs postes, notamment au milieu de terrain. « Je vais faire des changements, des choix », annonce le technicien du HAC.

Et une tendance se dégage : le 4-3-3, instauré depuis plusieurs semaines, pourrait laisser sa place à un 4-4-2 avec deux attaquantes axiales, avec la possible première apparition au Stade Océane d’Élodie Policarpo, associée à Martha Thomas, pour un duo qui verrait le jour. Titularisée lors des deux premières journées mais depuis barrée par la règle des trois joueuses extracommunautaire, l’Américaine Marykate Bateman va faire son grand retour, probablement dans le onze de départ. « Il faut trouver le remède pour marquer à nouveau et gagner des matches, poursuit Uvenard. Marykate, on sait comment elle va être, elle va secouer les défenseures avec sa percussion. Elle retrouve une forme physique, elle mérite de revenir. Et on travaille devant le but pour régler ça. Voir Reims avec 22 points, alors que tu n’en as que 9, cela commence à faire un bel écart. Cela va être dur, mais je ne désespère pas. Si on arrive à reprendre 5-6 points d’ici la trêve, pourquoi pas... J’espère qu’il y aura un déclic ce dimanche. » À condition de retrouver dès ce match le chemin des filets.

HAC - Arras, cet après-midi à 15 h, au Stade Océane.

MULVEY, REPRISE PROGRESSIVE

Opérée de l’épaule droite en septembre, Shannon Mulvey devrait bientôt retrouver la compétition. L’ailière américaine a consulté son chirurgien à Annecy en début de semaine, qui lui a donné l’autorisation de reprendre l’entraînement, sans contact. Son retour à la compétition est prévu en janvier.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 487
Posté le: 05 Nov 2018 15:08 || Sujet du message:

Football - D2F : les Havraises retrouvent le chemin de la victoire

Les Havraises se sont un peu rassurées en venant à bout d’Arras (3-1), hier au Stade Océane. Même si les joueuses de Thierry Uvenard ont connu quelques frayeurs.

Martha Thomas a marqué son premier but avec le HAC hier contre Arras
L’heure des changements était venue, après cette série de trois matches sans victoire, dont deux défaites. Thierry Uvenard avait concocté quelques surprises dans son « onze », avec la capitaine Marine Allez sur le banc, le retour sur l’aile gauche de Marykate Bateman et le passage au 4-4-2 avec seulement deux milieux axiales, en l’occurrence Huaumé et Leek, deux joueuses à vocation offensive. Une option qui a montré ses limites, les Ciel et Marine ont parfois manqué de maîtrise, voire de stabilité.


Les vingt premières minutes avaient été plutôt intéressantes. Policarpo, servie par Clark et après un contrôle, oblige Dandre à intervenir du pied (5e). Et alors que Cousin, d’une frappe lointaine, réchauffait les gants de Brosnan, le HAC ouvrait le score suite à un long ballon, l’Américaine Marykate Bateman prend le dessus dans son duel avec Vanhersecke puis s’arrache pour ouvrir son pied droit et ajuster la gardienne d’Arras (1-0, 13e). Clark, souvent dans les bons coups, d’un tir enroulé oblige Dandre à un bel arrêt (22e). Et ensuite ? Moins de présence dans les duels, un manque de précision dans les passes, et Arras qui reprend confiance.

Brosnan veille au grain
À tel point que les joueuses de Daniel Krawczyk se montrent dangereuses, malgré les nombreuses interventions pleines de sang-froid de McDonough. Suite à une mauvaise relance de Cleverly, Coquet envoie Dumoulin sur la gauche, son tir excentré, légèrement dévié par Brosnan, heurte le montant gauche (34e). Puis sur un corner très bien tiré de Vanhersecke, Cousin, de la tête malgré sa petite taille, oblige la gardienne havraise à un excellent arrêt réflexe en captant le ballon (36e).

« Je ne suis pas satisfait du jeu que l’on a produit, j’ai senti un manque de maîtrise et de confiance, indique l’entraîneur du HAC. On a perdu beaucoup de ballons, il fallait le garder dans les pieds pour trouver un second souffle et au lieu de ça on a continué à jouer rapidement vers l’avant et Arras a été dangereux. Voilà, j’ai tenté un nouveau schéma pour gagner le match, j’ai pris des risques, mais je suis assez content des changements effectués. Et puis j’ai trouvé ma paire d’attaquantes. » À savoir Martha Thomas en soutien d’Élodie Policarpo, dans un rôle de joueuse en pivot avec ses déviations et sa capacité à bien conserver le ballon. Si cette dernière n’a pas trouvé le chemin des filets, elle a été impliquée sur le deuxième but. Son travail a profité à Thomas qui trompait Dandre d’un tir limpide (2-0, 51e). Thomas aurait pu y aller de son doublé dans ces duels remportés par Dandre (81e, 92e), Clark aussi ratait un face-à-face devant la gardienne arrageoise (59e). Et alors que le HAC semblait plus serein, les Nordistes réduisaient la marque par Martin suite à un corner repoussé des poings par Courtney Brosnan (2-1, 68e). La gardienne américaine, qui venait de réaliser une nouvelle envolée sur une tête de Lefèvre, a aussi sauvé les siennes sur cette parade providentielle pour sortir cette tête de Tabary (78e).

Les Havraises assuraient leur troisième succès de la saison en bénéficiant d’une erreur de Dandre, jusqu’ici héroïque, qui relâchait un ballon a priori anodin, Ellie Leek profitait de l’aubaine (3-1, 82e). « Cela n’a pas été très joli, mais il faut savoir gagner moche, déclare Uvenard. On a quand même eu plus d’occasions nettes qu’Arras. Ces trois points vont nous faire du bien pour la confiance. »

AU HAVRE, LE HAC BAT ARRAS 3 À 1 (1-0)
Arbitre : Mme. Benmahammed. Spectateurs : 150 environ.
Buts pour le HAC : Bateman (13e), Thomas (51e), Leek (82e) ;
pour Arras : Martin (68e).
Avertissements au HAC : McDonough (72e) ;
à Arras : Tabary (35e), Vanhersecke (66e), Cousin (83e).
LE HAVRE AC : Brosnan - Gagnet (Allez, 90e+3), Cleverly, McDonough (cap), Leconte (Heuchan, 85e) - Huaumé, Leek, Clark, Bateman - Thomas, Policarpo (Adjabi, 71e).
Entraîneur : Thierry Uvenard.
ARRAS : Dandre - Vanhersecke (Hannedouche, 73e), Denis (cap), Martin, Lefèbvre, Prette - Lefèvre (Crammer, 85e), Coquet, Tabary, Dumoulin - Cousin.
Entraîneur : Daniel Krawczyk.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 487
Posté le: 18 Nov 2018 08:26 || Sujet du message:

Football - D2F : le HAC cherche de la stabilité pour enchaîner

Noémie Leconte et les Havraises veulent enchaîner sur la pelouse d’Angers
Après leur victoire acquise il y a deux semaines face à Arras (3-1), voilà des Havraises un peu rassurées, elles qui couraient après un succès depuis le 30 septembre.


Les Ciel et Marine doivent désormais réussir à enchaîner les bonnes performances, elles qui manquent cruellement de régularité, pour prétendre s’installer à la même table que le Stade de Reims, Issy ou La Roche-sur-Yon. L’objectif est en tout cas très clair pour Thierry Uvenard, l’entraîneur du HAC : faire une série. « C’est simple, l’idée de cette fin d’année 2018 est de gagner tous les matches. On a encore neuf points en jeu à prendre, il faut tous les prendre si on veut avoir encore un petit espoir de jouer le titre. J’espère être en mesure de grappiller quelques points sur Reims, c’est tout à fait possible avec ces trois matches à notre portée. »

Avant de recevoir coup sur coup en décembre Saint-Denis (10e) et Saint-Maur (7e), les partenaires de Jesse McDonough se déplacent ce dimanche dans le Maine-et-Loire (14 h 30) pour y défier Angers CBAF, avant-dernier du classement. « Une équipe qui a encaissé beaucoup de buts (30 en 9 matches), souligne Uvenard. Si on est sérieux défensivement, on aura des situations pour mettre en danger cette équipe. J’ai bon espoir. »

Le 4-4-2 entériné pour l’instant
Un espoir renforcé par le fait que son groupe sera inchangé par rapport au précédent match. L’idéal pour renforcer les automatismes entraperçus face à Arras avec un nouveau système de jeu (4-4-2) et un duo d’attaquantes prometteuses (Thomas-Policarpo) bien que l’ensemble reste à parfaire notamment au milieu de terrain. Ainsi, le positionnement d’Ashley Clark pourrait être modifié, l’Américaine devrait être placée au cœur de l’entrejeu.

« Cela a bien fonctionné sur le dernier match, même si on a été en difficulté sur les coups de pied arrêtés où on n’a pas bien respecté nos positionnements, admet la latérale Noémie Leconte. On a eu la chance aussi d’avoir une très bonne Courtney (Brosnan) dans les buts. Si on maîtrise cet aspect, cela sera mieux. Après, que ce soit Ashley ou Marykate (Bateman) devant moi, c’est le même profil. MK fait les efforts offensifs comme défensifs et cela me donne plus de confiance. Pour ma part, je dois éviter de me débarrasser trop rapidement du ballon. Tout le monde a besoin de prendre confiance en son jeu. »

Bref, les Havraises et Thierry Uvenard sont en quête de certitudes. « Mais j’en ai, tient à réaffirmer l’entraîneur du HAC. Aucune équipe ne nous a été supérieure, pas même Reims qui a treize points d’avance. Il faut enchaîner les matches pour que les repères offensifs soient plus fluides. L’entrée de Marykate m’a bien plu car elle avance toujours et elle entraîne les autres avec son activité. »

Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 487
Posté le: 20 Nov 2018 10:15 || Sujet du message:

Football - D2F : le HAC s’impose avec la manière à Angers

Les Havraises ont obtenu leur deuxième victoire de rang en dominant facilement Angers à l’extérieur (0-3). Un succès qui permet aux joueuses de Thierry Uvenard de reprendre place dans la première moitié du classement (6e).

Auteure d’un doublé, Ashley Clark a, une nouvelle fois, montré la voie aux Havraises
Les Angevines de la Croix Blanche n’ont rien pu faire face à cette équipe du HAC armée pour réintégrer de manière durable le haut du tableau de la Division 2. Malgré toute leur bonne volonté, les locales n’ont jamais contesté une supériorité havraise dans tous les domaines. « On a vu rapidement que le match allait être très difficile pour nous », déclarait Rachid Aït-Bouqdir, un entraîneur angevin lucide, pour qui « les deux équipes ne jouent pas dans la même cour tant les moyens sont différents ».


S’appuyant sur un milieu de terrain solide et sur une bonne circulation du ballon, les Havraises vont, dès la première minute, mettre la pression sur la défense angevine avec une belle frappe d’Élodie Policarpo bien sortie par Rouault, une gardienne qui aura bien d’autres occasions de montrer son talent et d’empêcher les Ciel et Marine d’ouvrir le score. Multipliant les actions bien construites, le HAC aura ainsi de nombreuses occasions (Policarpo 5e, 12e) mais par précipitation, ou maladresse, l’ouverture du score se fera attendre.

Les Seinomarines proposent des bons mouvements collectifs, mais la conclusion n’est pas au rendez-vous comme sur cette frappe de Martha Thomas sur la transversale (22e), ou encore cette nouvelle tentative de Policarpo (30e), très en vue.

« On doit tuer le match beaucoup plus tôt ! »
Alors que les Angevines pensent tenir un 0-0 plutôt flatteur à la pause, les Havraises réussissent enfin à concrétiser leur supériorité avec ce but signé Ashley Clark d’une belle frappe de 20 mètres qui laisse Rouault sans réaction (0-1, 42e). « Ce but juste avant la mi-temps nous fait mal, même s’il est logique, soulignait Rachid Aït-Boudquir. Face à une telle équipe, on savait qu’il serait difficile de revenir. » De son côté, Thierry Uvenard ne peut que regretter « le manque d’efficacité et de lucidité de mon équipe. Beaucoup d’énergie dépensée pour un seul but d’avance, cela ne nous mettait pas à l’abri d’un retour des Angevines. On doit tuer le match beaucoup plus tôt ! »

La seconde période montre un léger mieux dans le jeu du côté angevin, mais la maîtrise reste havraise. Les Normandes prennent le large par l’inévitable Policarpo, qui exploite habilement un ballon cafouillé par la défense adverse (0-2, 55e). Elles attendront les dix dernières minutes pour donner plus d’ampleur au score grâce à cette frappe de Clark qui lobe la gardienne adverse (0-3, 80e). « Ce match doit nous permettre d’aborder la suite du championnat avec encore plus de sérénité, car nous avons démontré une maîtrise intéressante, expliquait l’entraîneur du HAC. Nous devons être capables de reproduire ce genre de match face à des adversaires costauds, mais aussi être plus rigoureux devant le si nous voulons avoir de l’ambition. »

À ANGERS, HAC BAT CROIX BLANCHE ANGERS 3 À 0 (1-0)
Arbitre : Mme Elbour. Spectateurs : 70.
Buts pour le HAC : Clark (42e, 80e), Policarpo (55e).
ANGERS CROIX BLANCHE : Rouault - Piret, Alaoui, Garnier (Beaudru, 70e), Lefebvre, Coude, Beaufils (Divais, 70e), Thebeault (cap), Rateau, Lange, Bain.
Entraîneur : Rachid Aït-Bouqdir.
LE HAVRE AC : Brosnan - Gagnet, Cleverly, McDonough (cap), Leconte (Adjabi, 75e) - Leek (Kergal, 57e), Clark, Huaumé, Bateman - Thomas, Policarpo (Allez, 65e).
Entraîneur : Thierry Uvenard.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 487
Posté le: 03 Déc 2018 09:32 || Sujet du message:

Football - D2F : les Havraises à leur aise face à Saint-Denis

Auteures d’une rencontre convaincante, les joueuses de Thierry Uvenard, particulièrement efficaces sur phases arrêtées, se sont rendues le match facile hier face à Saint-Denis (6-0).

L’Américaine Jesse McDonough a été décisive avec un doublé sur deux coups de tête face à Saint-Denis
Il faut remonter au 29 avril pour voir des Havraises aussi prolifiques. C’était alors en R1F, sur la pelouse de Thiberville, une autre époque.

La Division 2 réserve son lot de matches âpres, difficiles, serrés. Celui d’hier, au Stade Océane, s’est avéré assez facile pour les Ciel et Marine. Il ne fallait d’ailleurs pas être trop en retard pour assister à l’ouverture du score, après un corner repoussé par les joueuses de Saint-Denis, Margaux Huaumé avait une deuxième chance et son centre trouvait au premier poteau la tête victorieuse au premier poteau d’Ikram Adjabi (1-0, 4e). Le ton était donné, et les joueuses de Thierry Uvenard allaient asseoir rapidement leur emprise d’une rencontre très bien entamée. Un corner, tiré cette fois par Ashley Clark, dont bénéficiait la capitaine Jesse McDonough qui, d’une tête franche, inscrivait son premier but de la saison (2-0, 10e).

Diaboliques sur les corners
Les Ciel et Marine récitaient alors leur partition, faisant bien circuler le cuir et ne laissant aucune chance ou presque à Saint-Denis, à l’exception d’un coup franc lointain de Meflah sans problème pour Brosnan (28e). Peu avant, les Seinomarines avaient marqué un troisième but, au départ d’une touche et d’un bon travail d’Adjabi qui envoyait en profondeur Policarpo, son tir se révélait être une passe décisive pour Ellie Leek qui ajustait la gardienne (3-0, 24e).

Seul hic d’une première période presque parfaite, le carton jaune pour McDonough suite à une mauvaise appréciation. Mais l’Américaine se rattrapait bien, d’un tacle par-derrière pour couper une situation dangereuse (42e), et d’un deuxième but personnel sur une tête à la suite d’un nouveau corner, frappé par Huaumé (4-0, 45e+1). « Je suis contente de la manière dont on a joué ce match, avec des passes courtes et simples, déclarait après le match la taulière de la défense havraise. On s’était entraînées très dur cette semaine sur les phases arrêtées, car on n’avait pas eu beaucoup de réussite jusque-là sur les coups de pied arrêtés. Cela a payé, je n’étais pas prise en marquage par mes adversaires. »

Après la pause, le HAC va tenter à plusieurs reprises d’ajouter un cinquième but sur des tirs en dehors de la surface, via Huaumé (49e, 52e), Policarpo (49e) ou encore Clark (56e), sans parvenir à surprendre Hebrard. Les Havraises, moins rayonnantes dans le jeu, mais très peu mises en danger, réussissaient à accentuer leur avance à l’approche du dernier quart d’heure sur un énième corner de Clark qui surprenait tout son monde sauf Rhian Clerverly, qui mettait son corps en opposition pour marquer (5-0, 73e). Puis Clark, décidément généreuse, offrait un caviar pour Noémie Leconte qui n’avait plus qu’à pousser le cuir au fond des filets sur une passe en retrait de l’Américaine (6-0, 78e).

« C’est une belle victoire, et la première fois où l’on arrive à mettre autant de buts cette saison, se félicitait Thierry Uvenard, l’entraîneur des féminines du HAC, qui remontent au cinquième rang. Là où je suis très satisfait, c’est qu’on marque cinq buts suite à des phases arrêtées, des corners ou une touche. Mes joueuses ont de la taille, des qualités dans le jeu de tête et des bonnes tireuses avec Ashley Clark ou Margaux Huaumé. Par contre, je suis un peu déçu du jeu que l’on a pu produire par séquences, je souhaite que les filles soient plus régulières et qu’on ne force pas certaines actions. »

AU HAVRE, LE HAC BAT SAINT-DENIS 6 À 0 (4-0)
Arbitre : Mme Persichetti.
Spectateurs : 175 environ.
Buts pour le HAC : Ajdabi (4e), McDonough (10e, 45e+1),
Leek (24e), Cleverly (73e), Leconte (78e).
Avertissement au HAC : McDonough (39e).
HAVRE AC : Brosnan - Gagnet, Cleverly, McDonough (cap), Davis - Kergal, Huaumé (Allez, 73e), Leek (Leconte, 58e), Clark - Adjabi, Policarpo (Philippe, 75e).
Entraîneur : Thierry Uvenard.
SAINT-DENIS : Hebrard - Santi, Meflah (cap), Van Herwijnen,
De Maio (Nogbou, 78e) - Ben Haddou, Diadhiou - Kpaho, Leocadie (S. Traoré, 46e), Seghir (Marhfour, 67e) - N. Traoré.
Entraîneur : Stéphane Bernard.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 487
Posté le: 06 Jan 2019 09:44 || Sujet du message:

Football - Coupe de France féminine (16es de finale) : un air de déjà-vu avant Issy-HAC

Comme la saison passée, les Havraises joueront leur place en huitièmes de finale de la Coupe de France contre Issy, mais cette fois à l’extérieur, dans ce premier match de l’année 2019.

La saison dernière, à ce même stade de la compétition, Marykate Bateman et les Havraises n’avaient fait qu’une bouchée des Isséennes avec un succès 5-0 au Stade Océane
La page 2018 est à peine refermée que cette année refait surface. Le moment de se remémorer quelques souvenirs avant cette nouvelle opposition à ce même stade de la compétition entre Isséennes et Havraises. Le 28 janvier dernier, au Stade Océane, les Ciel et Marine avaient nettement dominé les Franciliennes sur le score de 5 à 0 (doublés de Bateman et Davis, but de Mulvey) pour se hisser en huitième de finale, mettant au passage à terre leur troisième équipe de Division 2 féminine dans leur superbe parcours qui s’achèvera en quart de finale face à Soyaux. Le quart de finale, c’est l’objectif ciblé par Thierry Uvenard, qui espère voir son équipe aller aussi loin. « Le tirage au sort est bizarre, on retrouve Saint-Maur et Issy, comme l’an dernier », commente le technicien du HAC.

Cette saison, les deux équipes se sont déjà affrontées, en championnat. C’était pour le compte de la 6e journée, avec un match nul obtenu dans les dernières minutes grâce au premier but de la saison d’Élodie Policarpo (1-1), dans une rencontre où les joueuses de Thierry Uvenard auraient pu, avec davantage de réalisme devant le but (deux poteaux sur ce match), repartir avec trois points de Meudon.


« L’équipe qui nous a mis le plus en difficulté »
« Ce ne sera pas la même chose par rapport à l’an dernier car, déjà, on se rend là-bas, sur un synthétique, face à une bonne équipe. C’est peut-être celle qui nous a mis le plus en difficulté sur la phase aller, estime l’entraîneur havrais, qui devrait composer sans Marine Allez (malade) et Noémie Leconte (périostite). On aurait pu gagner, comme on aurait pu aussi perdre le match de championnat, il y a des joueuses dangereuses offensivement en face. » Notamment les Haïtiennes Batcheba (buteuse à l’aller) et Kethna Louis, qui avaient causé bien des soucis à la défense des Ciel et Marine en octobre dernier par leur rapidité.

Cela dit, au regard de la montée en puissance des Havraises au cours des dernières semaines et des changements opérés depuis, rien ne semble insurmontable. Les partenaires de Jesse McDonough, qui ont repris l’entraînement il y a neuf jours, ont rechargé les batteries et sont prêtes à attaquer ce début d’année en retrouvant rapidement leurs automatismes. « Pour en discuter avec les filles, comme avec Margaux Huaumé lundi, elle me disait qu’elles se trouvaient les yeux fermés. C’est intéressant de l’entendre, le travail commence à payer et les filles se connaissent mieux. »

À noter que vendredi, Vincent Volpe, le président du Havre AC, est venu à la Cavée Verte pour adresser ses vœux à l’ensemble des joueuses de Thierry Uvenard et en rencontrer certaines en entretien. L’occasion, s’il le fallait, de motiver encore un peu plus les troupes avant ce match pas si évident à venir.

Issy (D2F) - HAC (D2F), cet après-midià 14 h 30 à Meudon

MULVEY VA REJOUERCE DIMANCHE

Près de sept mois après son dernier match, Shannon Mulvey va renouer avec la compétition ce week-end, avec la réserve du HAC (R1F), face à l’AG Caen. L’ailière américaine est désormais pleinement rétablie de sa blessure à l’épaule droite et a repris normalement l’entraînement.
Revenir en haut Voir le Profil
mathelvin
image du rang
[Vétéran]


[Déconnecté]

Nb de messages : 487
Posté le: 07 Jan 2019 09:54 || Sujet du message:

Football - Coupe de France féminines (16es de finale) : les Havraises au rendez-vous des huitièmes

Élodie Policarpo, la première buteuse, et les Havraises ont obtenu leur qualification pour les huitièmes de finale aux dépens d’Issy.
Grâce notamment à une première période de haute volée, les Havraises ont logiquement pris le meilleur à Issy (2-0), se qualifiant ainsi pour les 8es de finale.

Les fêtes de fin d’année n’ont pas altéré la marche en avant des joueuses du Havre AC, qui ont signé hier après-midi dans les Hauts-de-Seine leur septième victoire toutes compétitions confondues. Aux quatre succès, série en cours en championnat, les filles de Thierry Uvenard ont compilé trois victoires en Coupe de France : à Amiens (R1F, 1-0), Saint-Maur (D2F, 4-2) et hier, donc, face à Issy (2-0).


Après deux chaudes occasions dans le camp isséen de Leek (2e) et Thomas (7e), Élodie Policarpo, ne ratait pas l’occasion de récompenser l’emprise certaine de sa formation après un une-deux victorieux avec Thomas (0-1, 9e). Acculées, les Franciliennes subissaient les vagues adverses incessantes (13e, 14e, 19e). À force de persévérance, les filles de Thierry Uvenard doublaient logiquement la mise par l’intermédiaire de Margaux Huaumé, qui enroulait parfaitement sa frappe à l’entrée de la surface (0-2, 22e). Ultra dominatrices durant la première demi-heure, les Havraises profitaient intelligemment des largesses défensives adverses. Jamais inquiétée jusque-là, Brosnan se couchait pour la première fois sur l’unique frappe cadrée des Altoséquanaises (28e).

Mainmise havraise
Après une première période totalement maîtrisée, les Ciel et Marine peinaient davantage dans le second acte, face à la rébellion adverse. Les débats s’équilibraient et les Normandes ne parvenaient plus à trouver les décalages sur les côtés comme elles le faisaient avant la pause. De leur côté, les Isséennes reprenaient des couleurs. Mettant le pied sur le ballon, elles poussaient, mais trop maladroites aux abords de la surface, elles vendangeaient leurs opportunités, notamment avec Kaabachi (58e). Opérant en contre, les Havraises continuaient de se créer des opportunités par Thomas, mais la finition n’était pas au rendez-vous (57e, 61e). Ne laissant plus Issy mettre le pied sur le ballon, le HAC gérait, sans trembler, pour se qualifier logiquement pour les 8es de finale, avec la probabilité plus grande de défier une équipe de D1. « Le score est flatteur pour Issy, estime Thierry Uvenard, l’entraîneur havrais. Nous aurions pu rentrer au vestiaire avec quatre buts d’avance après notre excellente première période sur le plan collectif. En seconde période, on a plus souffert mais on a montré qu’on n’était pas la meilleure défense du championnat de D2 pour rien. » Prochain rendez-vous dès samedi pour les Havraises, en championnat avec un déplacement à La Roche-sur-Yon (3e).

À MEUDON, LE HAC (D2F) BAT ISSY (D2F) 2 À 0 (2-0)
Arbitre : Mme Catania.
Spectateurs : 150.
Buts pour le HAC : Policarpo (9e), Huaumé (22e).
Avertissements à Issy : B. Louis (80e) ; au HAC : Davis (73e).
ISSY : Froger - Butel, Benoist, Dumont - Boudaoud, Pinto (Debonne, 65e), Domoraud (Bayle, 69e), K. Louis - B. Louis, Kaabachi (Janbon, 60e), Mondiri.
Entraîneur : Yacine Guesmia.
LE HAVRE AC : Brosnan - Gagnet, Cleverly, McDonough (cap), Davis - Kergal, Huaumé, Leek, Bateman - Thomas, Policarpo (Philippe, 75e).
Entraîneur : Thierry Uvenard.
Revenir en haut Voir le Profil
Page : 1,2,3,Suiv.

Qui est en ligne ?
Qui est en ligne ?

Nous avons 5318 membres enregistrés. Ils ont posté un total de 134424 messages.
Dernier utilisateur inscrit : evzqqfa4
Il y a actuellement 0 utilisateur en ligne : 0 visible et 0 invisible .
Utilisateur connecté :

 

[ Copyright SoftBB v0.1 ] , [ Par Atapi ] , [ 3 Requête s mysql utilisée s] , [ GZIP désactivé] , [ Page générée en 2,4295s ]
Ce forum vous est gracieusement proposé par : [ Infohac.com ] , [ Barbarians Havrais ] , [ Kop Ciel & Marine ]